Offrez le Pass Patrimoine pour Noël

12 visites incontournables à faire en France

  • L'abbaye de Fontenay, en Côte-d'Or ©Patrivia
  • Le Pont du Gard, dans le Gard ©Patrivia
  • Le domaine de Chantilly, dans l'Oise ©Patrivia
  • Le Musée de l'Armée, à Paris ©Patrivia
  • La Saline Royale d'Arc-et-Senans, dans le Doubs ©Patrivia
  • Le château de Chenonceau en Indre-et-Loire ©Patrivia
  • Le château de Chambord, dans le Loir-et-Cher ©Patrivia
  • Le palais de Compiègne, dans l'Oise ©Patrivia
  • Le château de Fontainebleau, en Seine-et-Marne ©Patrivia
  • Le château de Beloeil en Belgique ©Patrivia
  • Le château de Beynac, en Dordogne ©Patrivia
  • Le château de Trévarez, dans le Finistère ©Patrivia

Amoureux des vieilles pierres, passionnés d’histoire, amateurs de beaux paysages, le Pass Patrimoine est fait pour vous. Lancé il y a un an en partenariat avec Patrivia et la Fondation du Patrimoine, il donne accès en illimité à la visite de plus de 450 lieux en France et en Belgique. 

Voici 12 visites coup de coeur, soit une par mois, que vous pourrez faire grâce au Pass Patrimoine.

En savoir plus sur le Pass Patrimoine

En cette période de crise sanitaire, la validité du Pass Patrimoine est prolongée automatiquement à chaque confinement ou mesure empêchant la visite dans les lieux culturels.

L'abbaye de Fontenay 

L’abbaye de Fontenay, située en Bourgogne, a été fondée par Saint Bernard de Clairvaux au XIIe siècle.
Demeurée quasi intacte au fil des siècles, elle est un superbe témoignage de 900 ans d’histoire et rappelle aujourd’hui la puissance de l’ordre cistercien.
Son histoire et son architecture épurée lui ont valu d’être inscrite au Patrimoine Mondial de l’UNESCO en 1981.

Le Pont du Gard

Enjambant avec élégance le Gardon, le pont du Gard fait partie d’un aqueduc construit par les Romains pour conduire l’eau de Nîmes à Uzès. Il témoigne des prouesses architecturales de l’Antiquité, avec ses dimensions spectaculaires (50m de hauteur sur trois niveaux et près de 300m de long), et se découvre comme une perle au milieu de l’écrin naturel enchanteur qu’est la garrigue. 

Il est classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1985 en tant que “témoin du génie créateur humain”.

              

Le domaine de Chantilly 

Ce château qui semble surgir au milieu des eaux a été érigé au XIXe siècle par Henri d’Orléans, duc d’Aumale, sur le domaine que lui a légué son parrain, le dernier prince de Condé. Mais les lieux sont une prestigieuse seigneurie depuis le Moyen Âge.
À partir du XVe siècle, le domaine devient possession des familles les plus puissantes de France : les Montmorency puis les Bourbon-Condé. Les plus beaux châteaux de leur temps sont érigés, mais à la Révolution, une grande partie des bâtiments sont détruits.
Le duc d’Aumale n’hérite donc que de ruines qu’il transforme en ce superbe château dans lequel il expose ses fabuleuses collections, avant de léguer l’ensemble à l’Institut de France à son décès.

 

Le Musée de l'Armée 

En plein centre de Paris, dans le prestigieux Hôtel des Invalides, le Musée de l’Armée abrite une fantastique collection d’oeuvres d’art et d’objets qui retracent l’histoire militaire française et européenne, ainsi que la tombe de Napoléon Ier. Près de 500 000 pièces vous font voyager, de la Préhistoire au XXIe siècle, en vous faisant vibrer au rythme des conquêtes romaines ou au pas des chevaux des armées napoléoniennes. 

 

La Saline Royale d’Arc-et-Senans 

Cette saline royale, a été commandée par Louis XV à Claude-Nicolas Ledoux en 1774. L’architecte, baigné des idées des Lumières, cherche à créer une harmonie des lieux qui doit favoriser une élévation de l'âme et créer un climat propice au travail et au bonheur collectif.
Les sauniers vivent en autarcie sur le site et leurs activités personnelles et professionnelles sont réparties dans un plan en demi-lune avec, au centre du système, la maison du maître. C’est l’application de ces principes qui ont permis au site d’être inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1982.

 

Le château de Chenonceau 

Surnommé le Château des Dames, Chenonceau offre à ses visiteurs une histoire aussi riche que son architecture.
Propriété successive de Diane de Poitiers, Catherine de Médicis, puis Louise de Lorraine, cette sublime demeure sur le Cher est au cœur de l’histoire de France au XVIe siècle.
Depuis 1913, le Château de Chenonceau appartient à la famille Menier.

Le château de Chambord 

Le plus célèbre des châteaux de la Loire est construit en terre de Sologne à partir de 1519, sur ordre de François Ier, mais n’est achevé que sous le règne de Louis XIV. Chambord est un véritable lieu d’expression du pouvoir royal, de la Renaissance jusqu’au dernier des Bourbons, avant de devenir propriété de l’Etat. 

Haut lieu du patrimoine français, Chambord est fermé pendant la Seconde Guerre Mondiale pour accueillir des milliers d’œuvres d’art et de pièces de collection et les protéger des bombardements. 

Il faudrait un livre entier pour décrire les merveilles que la visite de 70 pièces et 500 ans d’histoire vous fera découvrir. De l’escalier à double révolution inspiré des plans de Léonard de Vinci jusqu'aux toits décorés de tourelles et cheminées en passant par les collections d’art, Chambord témoigne du faste des plus belles heures de notre histoire. 

Le palais de Compiègne 

Sur l’emplacement d’un château, érigé au temps de Charles V, le roi Louis XV fait construire l’actuel palais de Compiègne, dans l’Oise. L’empereur Napoléon Ier le fait redécorer, mais c’est sous Napoléon III que Compiègne connaît véritablement son heure de gloire. Pendant son règne, le palais est agrandi, remeublé, embelli de collections d’art, pour y accueillir les “séries de Compiègne”, rendez-vous mondains du Second Empire. 

 

Le château de Fontainebleau 

Demeure royale et impériale, le château de Fontainebleau est un véritable bijou d’histoire et d’art au milieu d’un parc de 130 hectares. François Ier en fait son lieu de prédilection et chaque monarque par la suite chérit le château, l’embellit, l’agrandit, jusqu’à Napoléon Ier qui y tient sa cour, y travaille et en fait un lieu de rencontres artistiques et politiques. 

De style Renaissance, italien et classique, Fontainebleau ne cesse d’émerveiller et de surprendre par la richesse de ses trésors et de ses secrets. 

  

Le château de Beloeil

Situé en terre de Hainaut, le domaine de Beloeil est la résidence des Princes de Ligne depuis le XIVe siècle. On ne peut pas précisément dater l’origine du château de Beloeil, mais sa construction remonte au Moyen Âge. Surnommé le “Versailles belge”, il est transformé à la Renaissance en une élégante demeure de plaisance. Il est également agrémenté de superbes jardins à cette époque.

 

Le château de Beynac 

Dominant la Dordogne et le village de Beynac-et-Cazenac, le château de Beynac se tient au sommet d’une falaise impressionnante. Véritable recueil de l’Histoire de France, le château résonne encore des assemblées, fêtes et batailles qui s’y sont déroulées. Constituant une des quatre baronnies du Périgord, le château de Beynac a traversé bien des péripéties du Moyen Âge, de Richard Cœur de Lion à la Guerre de Cent Ans, en passant par les croisades contre les Cathares

 

Le domaine de Trévarez 

Construit au début du XXe siècle, le château de Trévarez est typique des demeures de la Belle Époque, avec son style romantique et ses pierres roses. C’est un riche collectionneur d’art, James de Kerjégu, qui fait bâtir Trévarez et qui le dote d’intérieurs aussi modernes et confortables qu’élégants. 

Le parc, l’écurie, et les verrières sont également représentatifs de ce raffinement qui donnent au domaine ce côté enchanteur et hors du temps. 

 

 Pour Noël, offrez le Pass Patrimoine à vos proches

 

Partager :

Commentaires

    Pass Patrimoine Côté