10 visites incontournables à faire avec le Pass Patrimoine

  • 21 – Abbaye de Fontenay en Côte-d’Or
  • 25 - La Saline Royale d’Arc-et-Senans dans le Doubs
  • 37 - Le Château royal d’Amboise en Indre-et-Loire
  • 37 – Le château de Chenonceau en Indre-et-Loire
  • 37 – Le Clos Lucé en Indre-et-Loire
  • 37 – Château de Villandry en Indre-et-Loire
  • 60 – Domaine de Chantilly dans l’Oise
  • 75 – Musée du Quai Branly – Jacques Chirac à Paris
  • Château de La Roche-Guyon
  • La Citadelle de Dinant en Belgique © Citadelle de Dinant

Le 20 septembre dernier, Stéphane Bern a annoncé le lancement du Pass Patrimoine, en partenariat avec Patrivia et la Fondation du Patrimoine. Ce Pass annuel donne accès en illimité à la visite de près de 400 lieux en France et en Belgique. 

Voici 10 des visites incontournables que vous pourrez effectuer grâce au Pass Patrimoine.

En savoir plus sur le Pass Patrimoine

Abbaye de Fontenay en Côte-d’Or 

L’abbaye de Fontenay, située en Bourgogne, a été fondée par Saint Bernard de Clairvaux au XIIe siècle.
Demeurée quasi intacte au fil des siècles, elle est un superbe témoignage de 900 ans d’histoire et rappelle aujourd’hui la puissance de l’ordre cistercien.
Son histoire et son architecture épurée lui ont valu d’être inscrite au Patrimoine Mondial de l’UNESCO en 1981.

 

Château de Villandry en Indre-et-Loire

Édifié par Jean Le Breton, le château de Villandry est un des joyaux de la Renaissance dans le Val-de-Loire, particulièrement connu pour ses jardins. En effet, son fondateur comme ses acquéreurs successifs sont férus de parterres décoratifs en parquets à la Renaissance puis à la française au XVIIIe siècle.
Acquis en 1906 par Joachim Carvallo et Ann Coleman, ils œuvrent à redonner aux jardins leur visage, puis ouvrent leurs portes au public dès 1920.

Domaine de Chantilly dans l’Oise :

Ce château qui semble surgir au milieu des eaux a été érigé au XIXe siècle par Henri d’Orléans, duc d’Aumale, sur le domaine que lui a légué son parrain, le dernier prince de Condé. Mais les lieux sont une prestigieuse seigneurie depuis le Moyen Âge.
À partir du XVe siècle, le domaine devient possession des familles les plus puissantes de France : les Montmorency puis les Bourbon-Condé. Les plus beaux châteaux de leur temps sont érigés, mais à la Révolution, une grande partie des bâtiments sont détruits.
Le duc d’Aumale n’hérite donc que de ruines qu’il transforme en ce superbe château dans lequel il expose ses fabuleuses collections, avant de léguer l’ensemble à l’Institut de France à son décès.

Le Château royal d’Amboise en Indre-et-Loire

Érigé sur un promontoire, offrant un panorama exceptionnel sur la vallée de la Loire, cet ancien château-fort a été transformé en sublime palais royal à partir du XVe siècle.
Résidence privilégiée de Louis XI, Charles VIII, et François Ier, entre autres, Amboise est l’un des symboles de la Renaissance et abrite encore la sépulture d’une de ses légendes : Léonard de Vinci.

La Saline Royale d’Arc-et-Senans dans le Doubs

Cette saline royale, a été commandée par Louis XV à Claude-Nicolas Ledoux en 1774. L’architecte, baigné des idées des Lumières, cherche à créer une harmonie des lieux qui doit favoriser une élévation de l'âme et créer un climat propice au travail et au bonheur collectif.
Les sauniers vivent en autarcie sur le site et leurs activités personnelles et professionnelles sont réparties dans un plan en demi-lune avec, au centre du système, la maison du maître. C’est l’application de ces principes qui ont permis au site d’être inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1982.

Le château de Chenonceau en Indre-et-Loire

Surnommé le Château des Dames, Chenonceau offre à ses visiteurs une histoire aussi riche que son architecture.
Propriété successive de Diane de Poitiers, Catherine de Médicis, puis Louise de Lorraine, cette sublime demeure sur le Cher est au cœur de l’histoire de France au XVIe siècle.
Depuis 1913, le Château de Chenonceau appartient à la famille Menier.

Château de La Roche-Guyon

Construit dans un méandre de la Seine, à l’ombre de la falaise de craie, le château de La Roche-Guyon veille sur les portes de l’Île-de-France depuis le Xe siècle.
Le premier château édifié en ce lieu est un château troglodyte creusé à même la falaise, dont il ne reste plus que le donjon, érigé au sommet de celle-ci, à la fin du XIIe siècle. À la Renaissance, la riche famille Silly transforme la forteresse en demeure de plaisance. Le domaine passe ensuite aux familles de Rohan-Chabot puis de La Rochefoucauld qui l’aménagent dans le goût de leurs siècles.
Le château de La Roche-Guyon est donc pour ses visiteurs le témoin de l’évolution architecturale de plus de 1000 ans, alors que son donjon offre une vue imprenable sur les vallées de l’Epte et de la Seine.

Belgique : Citadelle de Dinant

Edifiée au sommet d’un éperon rocheux, la citadelle de Dinant veille sur la vallée de la Meuse, en Belgique, depuis le XIe siècle.
Construit par le prince-évêque de Liège, le premier château-fort est rasé par Charles le Téméraire en 1466. Deux siècles plus tard, alors que la région est sous domination française, Louis XIV confie à Vauban la construction de la citadelle actuelle. Au XIXe siècle, alors que la région est occupée par les Hollandais, de légères améliorations sont apportées à son architecture. Elle est encore le théâtre d’affrontements lors des deux Guerres mondiales. Désormais transformée en musée, elle permet de découvrir sa riche histoire et architecture.

Le Clos Lucé en Indre-et-Loire

Ce superbe château de briques roses et tuffeau blanc a été érigé sous le règne de Louis XI, qui offre le domaine à son favori Étienne le Loup, un ancien marmiton anobli, en 1471. L’ensemble est racheté par Charles VII qui le transforme en château de plaisance. Cette résidence est appréciée de ses successeurs dont François Ier qui permet à Léonard de Vinci de s’y installer les 3 dernières années de sa vie.
Propriété de la famille Saint-Bris depuis 1854, le Clos Lucé est ouvert au public un siècle plus tard. L’occasion de revenir sur les traces du génial inventeur de la Renaissance.

 

Musée du Quai Branly – Jacques Chirac à Paris

Ce musée, implanté au cœur de la capitale, à quelques centaines de mètres de la Tour Eiffel, est dédié aux arts et civilisations d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et des Amériques.
Lancé en 1999, grâce à la volonté du Président de la République, Jacques Chirac, ce projet est réalisé par l’architecte français Jean Nouvel. Le musée ouvre ses portes au public en juin 2006. Il met en valeur une collection exceptionnelle de plus de 300 000 objets et 700 000 documents iconographiques. La végétation est également un élément très important du musée puisqu’elle est présente autour des bâtiments sur 17 500 m² de jardins, mais également sur sa façade comme sur son toit.

 

Achetez votre Pass Patrimoine ici !

 

Partager :

Commentaires

    Patrivia