Pass Patrimoine 600 monuments 2022 page
14727

Le Château de Fontainebleau

Le château de Fontainebleau est un château royal de style Renaissance et classique, situé en Seine-et-Marne, à proximité de Paris.

D’un simple logis au XIIe siècle, ce monument devient un véritable symbole de la grandeur française.

Poussez les portes de Fontainebleau et partez à la découverte de 800 ans d’histoire !

 

La vraie demeure des rois, la maison des siècles

François Ier, par Jean Clouet, musée du Louvre ©Jean Clouet — wartburg.edu

« Vraie demeure des rois, maison des siècles », comme le clamait Napoléon Ier, Fontainebleau n’est pas la demeure d’un seul monarque, mais celle de toute la couronne française.

Transmis du Moyen Âge au XIXe siècle à chaque roi de France, ce château témoigne de l’histoire de la Monarchie française, de son faste et de ses tumultes.

Bâti dès le XIIe siècle, c’est sous François Ier que Fontainebleau acquière ses lettres de noblesse.

Séduit par le site au cœur d’une forêt giboyeuse, le roi commande, dès 1528 des travaux spectaculaires.

Pour forger à son goût sa nouvelle demeure favorite, François Ier fait reprendre à neuf l’édifice médiéval pour le transformer en splendide palais Renaissance.

Fortement influencés par l’art italien, son architecture et ses décors reflètent la puissance de ce roi lettré et amoureux des arts.

Cette particularité s’explique par la volonté de François Ier de créer une « nouvelle Rome », dans laquelle de nombreux artistes italiens sont invités à exprimer leurs talents.

Les successeurs de François Ier poursuivent l’embellissement du château.

Henri IV y renoue avec la splendeur et la naissance du futur Louis XIII, en ces murs, fait de Fontainebleau le berceau de la dynastie des Bourbons.

Louis XIV y développe son pouvoir absolu alors que Louis XVI et Marie-Antoinette y trouvent des interludes d’évasion bucoliques loin de Versailles.

Vue d'ensemble de la galerie François Ier ©Neil Rickards

Un témoin de l’Empire

Après la Révolution française, Fontainebleau devient un palais impérial. Napoléon Ier le réaménage afin qu’il corresponde à ses besoins et à la mode de son temps.

C’est dans ce château qu’est notamment conservée l’unique salle du Trône napoléonienne encore visible de nos jours. Mais ce château et également le témoin des tourmentes et de la chute du régime.

C’est ici que le pape Pie VII est retenu en captivité de 1812 à 1814. C’est également dans ce château que Napoléon Ier abdique les 4 et 6 avril 1814 avant de partir en exil sur l’île d’Elbe.

Fontainebleau continue, par la suite, d’être un lieu de séjour pour les souverains français jusqu’à Napoléon III.

Château de Fontainebleau ©Adobe

Un joyau de la République et des arts

L’histoire de Fontainebleau ne s’arrête pas avec la monarchie. Devenu palais national à la fin du Second Empire, ce château devient le lieu de villégiatures d’automne des présidents de la IIIe République.

« Je voudrais que tous les Français fissent le pèlerinage à Fontainebleau (…) dont les souvenirs marquent la continuité de l’esprit français à travers tous les régimes », désirait Anatole France.

Son vœu est exaucé en 1927, lorsque le palais national devient un château-musée. Pensé comme un lieu de mémoire de toute l’histoire de France, Fontainebleau capture pour l’éternité les vestiges de notre passé.

Lieu de pouvoir, mais également des arts, Fontainebleau a accueilli de nombreux artistes. Surnommée « l’école de Fontainebleau », cette tradition a perduré au fil des siècles.

Pablo Picasso, André Malraux, Astor Piazzolla ou encore Léonard Bernstein ont trouvé l’inspiration dans ce lieu chargé d’histoire.

Escalier de Fontainebleau ©Adobe

Réservez votre visite au Château de Fontainebleau.

Découvrez 650 sites en France et en Belgique, gratuitement pendant 1 an, grâce au Pass Patrimoine !

Tags: