Pass Patrimoine 600 monuments 2022 page
11786

Le château de Montpoupon vu du ciel

Le château de Montpoupon se trouve au cœur de l’Indre-et-Loire, entre Chenonceau et le zoo de Beauval. Situé non loin de Tours, il est entièrement meublé. 

Le nom germanique de ce château tient ses origines des alentours du Xe siècle, époque à laquelle Poppo était le nom d’un clan. Situé sur la colline de ce dernier, il est appelé MontPoupon. 

Une histoire rocambolesque

L’histoire du château commence au Moyen Âge. Situé entre deux villes : Loches contrôlée par Foulques Nerra, et Montrichard, propriété du comte Eudes de Blois. Il sert ainsi de place forte pour les deux hommes qui guerroient l’un contre l’autre pour défendre leurs terres. Vers 1040, Foulque Nerra s’approprie Montpoupon et en consolide ses défenses. 

En 1151, Henri II Plantagenêt épouse Aliénor d’Aquitaine, qui possède de nombreuses terres. Il devient, dès lors, maître d’une large partie de la France occidentale, dont Montpoupon fait partie. Henri II monte sur le trône d’Angleterre en 1154. Le propriétaire du château de Montpoupon, Hugues II d’Amboise, fait un choix stratégique et décide de lui prêter allégeance.

En 1204, Tours est assiégée et annexée à la couronne de France. Le château redevient alors propriété française.

Lors de ces nombreux conflits, Montpoupon subit de très nombreux dommages.

La reconstruction du château de Montpoupon

Au XVe siècle, la demeure est reconstruite par les seigneurs de Prie et de Buzançais

Sur l’emplacement de l’ancienne place forte, dont seuls quelques vestiges avaient subsisté, Antoine de Prie bâti une nouvelle propriété, avec sa femme.

Le châtelet d’entrée, véritable témoin de la Renaissance Italienne de 1520, permet l’accès à la cour d’honneur. Il se compose d’une tourelle d’escalier qui mène aux étages du châtelet, et de deux tourelles d’angle. Celles-ci sont ornées de sculptures telles que des chapiteaux et des angelots.

En 1875, l'archevêque de Tours demande qu’une chapelle soit aménagée au 2e étage. C’est d’ailleurs en ces lieux que de nombreux membres de la famille du châtelain ont été baptisés !

Une fois la cour d’honneur traversée, l’entrée dans le château se fait par une petite porte qui mène à une succession de splendides salles. Parmi elles, se trouvent notamment la chambre du roi, la cuisine avec sa collection de plus de 150 casseroles et éléments en cuivres et la salle à manger, peinte de nuances de gris, en signe de deuil après la mort du roi Henri III.

Le cheval au cœur des préoccupations du château

Restauré par la famille de la Motte Saint-Pierre qui en est propriétaire depuis 1857, le domaine a toujours accordé une importance particulière au monde équestre.

Aujourd’hui, le château de Montpoupon accueille un musée du Veneur, dédié au savoir-faire des artisans de l’univers de la chasse à courre. Au sein des 30 pièces de ce musée se trouvent les écuries, les selleries, qui présentent une large collection de selles d’époque, une salle dédiée à la maison Deyrolle, une maison de Taxidermie, et la salle Hermès. À cela, s’ajoute une ravissante collection d’œuvres d’art du XXe siècle sur la vénerie française créée notamment par les artistes Karl Reille et Baron Finot.

Un jardin à la française

À la fin de la visite du château, une déambulation dans le parc est appréciable : une ravissante forêt ainsi que des jardins à la française, dessinés par le marquis de Tristan au XVIIIe siècle, sont à découvrir.

Depuis 1966, le château de Montpoupon est classé monument historique.  

 

Réservez votre visite du château de Montpoupon sur Patrivia !

Découvrez le château de Montpoupon et près de 600 sites en France et en Belgique avec le Pass Patrimoine !

Tags: