Pass Patrimoine 600 monuments 2022 page
11/10/2022
2342

Les plats emblématiques des Plus Beaux Détours de France

La France, pays de la gastronomie, est riche d’un immense patrimoine culinaire. Viandes, desserts ou bien pâtisseries, nos terroirs regorgent de plats traditionnels qui font la fierté de nos régions.

Les Plus Beaux Détours de France vous proposent une escapade à la découverte des mets emblématiques de notre pays : une expérience culturelle autant que gourmande qui vaut le détour !

Le potjevleesch à Bergues dans le Nord

Potjevleesch plat emblématique des Flandres © Tony5188

Né au Moyen Âge, dans le Westhoek, une région transfrontalière belgo-française, le potjevleesch est un plat typique de Bergues, dans le Nord de la France. Traduit littéralement par « viande en petits pots », ce mets était préparé l’hiver, par les fermières du Westhoek.
La légende raconte que ce seraient les marins, très pauvres à l’époque, qui seraient à l’origine du potjevleesch. En effet, ne pouvant acheter de la viande, ils avaient élaboré une recette de terrine pour conserver la viande des lapins et volailles qu’ils élevaient ou chassaient.

Consommé historiquement pour les repas de fêtes, ce plat est composé de viande de porc, de volaille ou de lapin confite dans de la bière brune et relevée de nombreux épices. Traditionnellement servi froid, ce mets se déguste accompagné de frites ou de pommes dunkerquoises qui font fondre la gelée emprisonnant la viande.

Attesté par le cuisinier des rois, Guillaume Tirel, dans son Viandier paru au XIIIe siècle, le potjevleesch fait la fierté de la gastronomie flamande et plus précisément de la ville de Bergues. Connue pour son patrimoine médiéval, c’est à l’intérieur des remparts de Bergues que vous pouvez goûter cette spécialité culinaire, au rythme du carillon de son fameux beffroi.

Vue de Bergues © AdobeStock

Le baba au rhum de Lunéville en Meurthe-et-Moselle

Baba au rhum © Hotel du Vin & Bistro

Prenons la route de l’Est, sur les traces du fameux baba au rhum. Pour connaître son origine, il faut remonter au XVIIIe siècle. Ce grand classique de la pâtisserie française serait né en Lorraine, plus précisément dans la ville de Lunéville. Traditionnellement servi en part individuelle cylindrique, ce gâteau est composé de farine, de beurre, de sucre, d’œufs, de lait et bien entendu…de rhum.

Selon les récits de l’époque, le baba au rhum aurait été créé par la cuisinière du roi de Pologne, Stanislas Leszczynski, alors duc de Lorraine. Friand de pâtisseries mais perdant, avec l’âge, l’usage de sa dentition, le beau-père du roi Louis XV ne pouvait plus se délecter de ses desserts favoris.
Sa vieille cuisinière, qu’il surnommait « Baba » (« grand-mère » en polonais), a imbibé un kougelhopf de vin de tokay pour le rendre plus moelleux. Ce n’est quand 1735 que le pâtissier Nicolas Stohrer, descendant du chef-pâtissier polonais du roi Stanislas, a eu l’idée de remplacer la liqueur de tanaisie par du rhum.

Vous êtes friand de pâtisseries et notamment de baba au rhum ? Alors venez déguster ce grand classique lorrain à Lunéville, sa ville d’origine avant de flâner dans cette magnifique cité surnommée « le petit Versailles lorrain ».

Château de Lunéville © Patrick

Poularde de Bresse de Louhans en Saône-et-Loire

Poularde de Bresse © studiovision

Poursuivons notre détour gourmand en traversant la Bourgogne. Réputé pour son vin et ses traditions culinaires, c’est dans cette région qu’est originaire la délicieuse poularde de Bresse. Seule volaille à posséder à la fois une AOC depuis 1957 et une AOP depuis 1996, la poule de Bresse fait la fierté de la Saône-et-Loire et de Louhans.

Après avoir arpenté les rues sinueuses de Louhans, cité médiévale commerçante par excellence, arrêtez-vous dans le marché de la ville, pour déguster une poularde de Bresse élevée à seulement quelques kilomètres de là.
Servie dans une sauce à la crème et aux morilles ou simplement rôtie, la poule de Bresse est connue pour son goût prononcé et délicat. Surnommée « volaille des rois », la poularde de Bresse est élevée en pleine air ce qui confère à sa chair une fermeté et des arômes puissants.

Profitez des Glorieuses de Bresse pour rencontrer les éleveurs et partager avec eux le goût du bien et du bon vivre. Créée en 1862, cette fête est l’occasion de décerner le Grand Prix d’Honneur au meilleur éleveur.

Ville de Louhans © Alain Doire BFC_Tourisme

Pâté de la batteuse de Saint-Symphorien-sur-Coise dans le Rhône

Pâtés de la batteuse aux poires © Gilles Péris y Saborit

Descendons désormais dans le Forez, à la recherche d’une nouvelle spécialité culinaire.

C’est au cœur des Monts du Lyonnais, dans le département du Rhône, qu’ont été élaborés les pâtés de la batteuse. Chaussons à patte levée fourré aux fruits ou à la crème pâtissière, ces pâtisseries étaient traditionnellement servies pour le repas de la fête du village, des vendanges ou de la batteuse, dont ils tirent leur nom. Lors de la fête de la batteuse, toute la ville s’animait pour célébrer le battage annuel des céréales autour de danses folkloriques, de chants et d’un repas convivial.

Confectionnés, à l’origine, à Saint-Symphorien-sur-Coise, ces chaussons pouvaient mesurer jusqu’à 50 centimètres de long ! Pour réaliser un pâté de batteuse, rien de plus simple, il suffit de farine, de beurre, de sucre et d’un fruit de saison ou de crème pâtissière.

Profitez d’une balade au cœur de la cité fortifiée Saint-Symphorien-sur-Coise, bijou médiéval du Forez, pour goûter à cette spécialité locale et faites voyager vos papilles dans l’Histoire de cette ville médiévale.

Panorama sur le quartier de l'église, Saint-Symphorien-sur-Coise © Wayne77

La Cargolade à Prades dans les Pyrénées-Orientales

Cargolade en Catalogne française

Pour terminer notre détour culinaire, découvrons la ville historique de Prades, dans les Pyrénées-Orientales. C’est ici, nichée au cœur du relief pyrénéen, qu’est née une spécialité typiquement française : la cargolade.

Comme son nom l’indique, la cargolade est un plat à base d’escargots grillés au feu de bois avec du lard ou du saindoux et des herbes. Une recette fort simple est le plus souvent dégustée avec de l’aïoli et du vin du pays.

Riche d’un fabuleux patrimoine culturel et culinaire, la ville de Prades émerveille les yeux et les papilles. Après avoir visité l’église Saint-Pierre, monument emblématique de la ville bâti au XVIIe siècle, promenez-vous dans le marché des producteurs qui se tient tous les samedis devant l’église. Goutez ici une véritable cargolade traditionnelle, cuite sur place et relevée d’un verre de vin gorgé de soleil !

Prades © AdobeStock

Pour en savoir plus sur les Plus Beaux Détours de France