Cet été je visite la France 2021 page

À l'abordage des îles bretonnes !

« Les matelots bretons ont ce proverbe : Celui qui voit Belle-Isle, voit son île ; celui qui voit Groie, voit sa joie ; celui qui voit Ouessant, voit son sang. » écrivait François-René Chateaubriand dans le premier volume de ses Mémoires d’outre-tombe ». Ce proverbe illustre parfaitement la diversité des îles bretonnes, entre plages paradiaques comme à Belle-Île ou Groix et côtes rocheuses ciselées à Ouessant. 

La Bretagne regroupe 70 % des 1 300 îles de France métropolitaine : partez à la découverte de six îles et deux archipels qui composent ce patrimoine naturel exceptionnel !

 

Île de Batz - Finistère

Île de Batz © Julien

Proche du Port de Roscoff dans le Finistère Nord, l’île de Batz est avant-tout une terre de pêcheurs et d’agriculteurs. Mais ce n’est pas la seule richesse de l’île : son patrimoine bâti est remarquable : chapelle Sainte-Anne, chapelle Lanou, phare, sémaphore, église Notre-Dame-du-Bon-Secours…
Et pour cause : Batz, qui se prononce « bâ » est peuplée depuis l’Âge de Bronze ! Autre particularité de l’île due à son micro-climat : on y retrouve un jardin botanique exotique, le jardin George Delaselle.

Île de Batz © Mat Distef

Île d'Ouessant & archipel de Molène - Finistère

Église Saint-Ronan, Île de Molène © Oeil de Verre

Au nord de la mer d'Iroiseau large de Brest, cap sur l’archipel de Molène et l’île d’Ouessant ! Terres les plus à l’ouest de la France métropolitaine, ces îles sont aussi belles que sauvages. L’archipel de Molène en compte d’ailleurs une vingtaine, dont l'île éponyme et Quéménès qui sont les seules habitées.
On peut y admirer une faune impressionnante : grands dauphins côtoient phoques gris et oiseaux marins. Quant à Ouessant, son patrimoine maritime vaut le détour : on peut notamment y admirer un phare Vauban de 1695 ainsi que le phare Créac’h, un des plus puissants au monde. Le musée des Phares et Balises vous permet d’en apprendre plus. 

Île d'Ouessant © Damien Labat

Île de Sein - Finistère

Île de Sein © Claude Perso

On l’appelle la « crêpe dentelle sur l’eau ». À seulement 5 km de la Pointe du Raz, l’île de Sein doit son surnom à sa morphologie particulière : 2 km de long, 30 à 500 m de large, et seulement 1,5 m au-dessus du niveau de la mer !
Balayée par les vents, l’île se caractérise par l’absence d’arbre et par des paysages à couper le souffle. Le Menhir des Causeurs, classé Monument Historique, est un incontournable de l’île de Sein, au même titre que le phare du Goulenez.

Le phare de Goulenez et le monument des Forces françaises libres, île de Sein © Boris Mélinand

Archipel des Glénan - Finistère

Île de Penfert, Archipel des Glénan © Stéphane

L’archipel des Glénan est un ensemble de huit îles, au large de Concarneau, regroupé autour d’une mer intérieure surnommée « la Chambre ». L’archipel est connu pour ses activités nautiques : la plus grande école de voile d’Europe est située sur l’île de Bananec.
En sus du nautisme, l’île est connue pour ses plages paradisiaques qui n’ont rien à envier aux Caraïbes, ainsi que pour sa flore unique abritant les narcisses des Glénan. 

Archipel des Glénans, île Saint-Nicolas © Lilly Bhz

Île de Groix - Morbihan

Plage des Grands Sables, Groix © zilux

« Qui voit Groix voit sa joie » clame le proverbe, non sans raison ! L’île de Groix, accessible depuis Lorient, regorge de trésors. Sa côte ouest est très sauvage, tandis que l’est ravit les amateurs de plages. On y trouve d’ailleurs la plus grande plage convexe d’Europe.
Mais ce n’est pas la seule particularité de l’île qui est un véritable paradis pour les géologues : plus de 60 minéraux y sont recensés, dont le glaucophane bleu qui n’existe qu’à Groix. Au XXe siècle, l’île était le premier port thonier de France : les traces de ce passé glorieux sont encore visibles sur le clocher de l'église où le thon a remplacé le coq.

Île de Groix © Sargon Noglerod

Belle-Île-en-Mer - Morbihan

Phare des Poulains, Belle-Île-en-Mer © Ilona Bernard

Plus grande des îles bretonnes et sûrement la plus connue, Belle-Île-en-Mer se situe au large de la presqu’île de Quiberon. Belle-Île porte bien son nom : entre côtes sauvages, falaises et plages paradisiaques comme Bordarloué ou Vazen, l’île a attiré de nombreux artistes, à l’instar de Claude Monet ou de Sarah Bernhardt. L’actrice y a même fait construire sa maison sur la pointe des Poulains. Cette demeure, ouverte à la visite, rappelle les constructions fortifiées de Vauban qui jalonnent l’île.
Pour la visiter, il suffit d’enfourcher un vélo ou de suivre les sentiers du GR 340 qui passent par des lieux spectaculaires. On peut ainsi admirer la pointe de Pouldon ou les aiguilles de Port-Coton, non loin de la sirène de Belle-Île, du Grand Phare et du village de Kervilahouen où l’on déguste l’un de meilleurs gâteaux bretons de la région.

 

Belle-Île-en-Mer © Ilona Bernard

Île de Bréhat - Côtes d'Armor

Île de Bréhat © Jean Christophe Blanquart

Surnommée l’île aux fleurs, Bréhat est une île préservée des Côtes d’Armor, au large de Paimpol. Fortifiée depuis le Moyen-Âge, il est encore possible de visiter sa citadelle et d’admirer les verriers de Bréhat à l’œuvre.
Bréhat est composée de deux îles reliées par un pont qui jouissent d’un micro-climat formidable, propice au développement d’une faune et d’une flore variées. On peut également retrouver le fameux granite rose caractéristique du département.


 Île de Bréhat © Lilly Bhz

 

Visitez gratuitement plus de 500 monuments en France et en Belgique grâce au Pass Patrimoine ! 

Partager :
Tags:

Commentaires

    Pass Patrimoine Côté