Musée de Balzac - Centenaire de la mort de Rodin - mega banner

La brandade de Nîmes

Le saviez-vous ? La brandade de morue est un plat typique de la ville de Nîmes. Contrairement à ce que l’on pense généralement, la pomme de terre ne rentre pas dans la composition de ce plat.

En effet, la brandade de Nîmes se compose uniquement de morue, lait, huile et divers condiments mélangés énergiquement créant ainsi cette texture particulière.

Cette recette, connue dans la région depuis le XVIIIe siècle, aurait été inventée par une Nîmoise. Elle tire son nom du verbe provençal brandar qui signifie remuer et dont le participe passé est brandada.
Au début du XXe siècle, c'est le chef Durand qui lui donne son nom de brandade, en mettant ce plat, jusqu'alors familial, à la carte de son restaurant après l'avoir agrémenté de truffes.

La présence de morues dans cette région de France n’est pas un hasard, elle est liée au sel récolté dans les salins du midi.
Depuis le XVIe siècle, les pêcheurs bretons de cabillauds viennent s’approvisionner en sel dans la région, afin de pouvoir saler leurs prises et ainsi les conserver en morue. Ce commerce se règle généralement sous forme de troc entre le sel et la morue.

 

À la fin du XIXe, début du XXe siècle, plusieurs personnalités révèlent cette spécialité culinaire à l’ensemble de leurs concitoyens.

Alphonse Daudet par exemple écrit : la brandade de Nîmes « n’a pas sa pareille et permet de conserver l’accent, les dents blanches et le souvenir ! ».

Tandis que le Président de la République, Gaston Doumergue, déclare : « lorsque vous dégustez la brandade, vous entendez chanter les cigales dans les pins de la Tour Magne ».

 

Une famille nîmoise est la gardienne de cette tradition culinaire ininterrompue depuis 1851 : la famille Mouton conserve jalousement le secret de la recette qui fait son succès depuis 4 générations.  

Aujourd’hui encore, Christophe Mouton et son épouse Mylène vendent la brandade authentique mais également des créations plus récentes et parfois saisonnières qui ravissent les palais des Nîmois et perpétuent la réputation de la maison.

Pour en savoir plus sur la brandade La Nîmoise, suivez ce lien.

Pour en savoir plus sur Nîmes, suivez ce lien.

Partager :
Tags:

Commentaires

    Grand Pressigny - La femme dans la Préhistoire - Carré