Festival Un été en Gascogne 2017

Les rassemblements populaires

Les rassemblements populaires :

Les fêtes de Noël sont principalement vécues comme des fêtes familiales, elles sont pourtant également l’occasion de rassemblements populaires et festifs.
En voici quelques-uns typiques de nos régions.

Les marchés de Noël :

Depuis les années 1990, les marchés de Noël se sont étendus à tout l’hexagone, mais savez-vous qu’ils sont d’abord une tradition allemande et alsacienne ?

C’est au XIVe siècle que les marchés festifs dits de la Saint-Nicolas, organisés pendant la période de l’Avent, se créent en Allemagne.
Au XVIe siècle, la Réforme entraîne le changement de nom de ces marchés en « Christkindlmarkt » (Marché de l’Enfant Christ) supprimant ainsi la référence à un saint, qui n’est plus reconnu par les protestants.

À Strasbourg, le premier marché de Noël date de 1570. Il porte le nom de Christkindelmärik et se tient chaque année. D’abord installé sur la place de la cathédrale, il déménage en 1871 pour la place Broglie où il se situe encore aujourd’hui. De nombreux autres marchés ont depuis pris possession des rues et des places de la Grande Île.

Pastrage à Allauch dans les Bouches-du-Rhône

Le pastrage :

Cette tradition typiquement provençale a lieu au cours de la Messe de Minuit.

Quelques jours avant Noël, le plus beau des agneaux des troupeaux alentours est désigné par le bayle (le maître berger).
Le jour de la célébration, il est placé dans une charrette ornée de rubans et de branchages et tirée par des brebis. Cet équipage est suivi par une procession de bergers aux bras chargés de présents. Ils sont accompagnés de leurs troupeaux et de chanteurs et musiciens qui annoncent la naissance de Jésus. Cet aréopage entraîne ainsi la foule des villageois vers l’église pour célébrer cette nouvelle.

Pendant l’office, les bergers déposent leurs présents au pied de l’autel.
Le pastrage se tient encore dans de nombreux villages de Provence.

La Haille de Nadau à Montfort-en-Chalosse

Lo Halha de Nadau

Lo Halha de Nadau (ou Haille de Nadau) signifie la gerbe de Noël en occitan, le 24 décembre, à la tombée de la nuit, ce grand tas de ronces et branchages est embrasé au centre de la communauté. Visibles de collines en collines, ils devaient guider les Rois Mages jusqu’à l’enfant Jésus.
Originellement organisés du Bordelais au Béarn, ces rassemblements autour du brasier ont encore lieu à Montfort-en-Chalosse et Saint-Sever dans les Landes et à Bazas en Gironde.

Cette tradition se tenait également dans le cadre familial. Lo Halha de Nadau était alors composé de paille et de feuilles de maïs. La nuit du 24 décembre, cette gerbe était embrasée par le chef de famille qui fait ensuite le tour de sa propriété en agitant cette torche végétale afin d’éloigner les sorciers et les esprits malins. 

Bien sûr, notre article n’est pas exhaustif, n’hésitez pas à nous faire part de vos traditions régionales en nous envoyant un mail ici !

Partager :

Commentaires

    Expo Forteresse de Chinon : A l'assaut