Pass Patrimoine 600 monuments 2022 page
14/02/2023
59698

La véritable origine de la Saint-Valentin

Qui connaît l’origine de la Saint-Valentin ? On la fête aujourd'hui sans se poser de question, mais ses racines sont anciennes, antiques même.
Savez-vous que cette fête a été imaginée de toutes pièces par l’Église chrétienne, qui se sert du patron des amoureux pour combattre des coutumes païennes jugées impies ?
Revenons sur cette invention !

Les origines romaines de la saint Valentin

L’histoire de l’Église ne manque pas de saints Valentin. Il y en aurait eu au moins huit !

Le Valentin qui va donner naissance à la fête des amoureux a donc réellement existé. Valentin de Terni vit très probablement au IIIe siècle après Jésus-Christ et officie comme prêtre clandestin, bénissant des mariages en toute illégalité.
Cette activité illicite lui vaut l’emprisonnement sous le règne de l’empereur Claude II et la décapitation en 270, 273 ou 280. Si l’année de sa mort est incertaine, le jour, en revanche, est connu et c’est cela qui importe : un 14 février. 

À la même époque, les Romains célèbrent, le 15 février, Lupercus, dieu de la fécondité. Lors de ces fêtes païennes appelées Lupercales, on se livre à des sacrifices d’animaux et à des danses au cours desquelles les hommes, à demi nus, fouettent le ventre des femmes, symbole de leur fertilité. Ces coutumes, sacrées dans la Rome antique, sont jugées licencieuses par les premiers chrétiens. Longtemps, l’Église tolère les Lupercalestétanisée par la puissance impériale.

Tout change à l’élection, en 492, d’un nouveau pape berbèreGélase I er, à la tête de l’Église catholique. Réformateur et pieux, il souhaite définir un code de comportements irréprochables et commence par interdire à tout chrétien de participer à ces débauches.
En 494, il instaure une fête de la purification pour concurrencer les Lupercales : la « Fête de la purification de la Sainte-Vierge » se tient le 2 février. Les Romains défilent sagement à la lueur de flambeaux et de chandelles… Cette célébration donnera naissance à une autre fête bien connue, la Chandeleur.

Les lupercales

Mais cette procession n’empêche pas les Romains de continuer à participer aux Lupercales. Pour faire diversion, Gélase Ier décide de célébrer un saint la veille de cette fête païenne pour les absorber dans la religion chrétienne tout en les corrigeant. Ce sera donc Valentin de Terni, mort un 14 février !

Hélas pour le pape, non seulement sa manœuvre échoue, mais en plus les Romains s’emparent du personnage de saint Valentin, qu’ils célèbrent aussi le 14 février lors de fêtes libertines. Des loteries amoureuses sont organisées et les tourtereaux sont surnommés Valentin et Valentine.

La Saint-Valentin au Moyen Âge

Gélase Ier est finalement, bien contre son gré, à l’origine de l’invention de la fête des amoureux ! Cependant, ce n’est que mille ans plus tard que saint Valentin est officiellement désigné comme saint patron des amoureux, sous le pontificat du pape Alexandre VI, Rodrigo Borgia. 

Une légende naît autour du personnage : le prêtre emprisonné aurait été séduit par les beaux yeux de la fille de son geôlier. La demoiselle, aveugle, aurait miraculeusement retrouvé la vue grâce à l’amour. Le condamné aurait ensuite écrit avant sa mort à sa dulcinée une lettre d’adieu signée « Valentin »…

La célébration des couples le jour de la Saint-Valentin ne commence réellement qu’à la fin des années 1950 !
Au Moyen Âge, c’est avant tout la rencontre qui est fêtée. Lors de grands banquets, les jeunes hommes tirent une partenaire au sort parmi les jeunes filles et passent la nuit avec elle.
Quant à la tradition du « Valentinage », elle consiste à associer une jeune fille avec un homme durant une journée : ils doivent s’offrir des présents et s’écrire des poèmes comme messages d’amour…

C'est cette coutume qui aurait inspiré Charles d'Orléans, père du futur Louis XII, lors de sa capativité à Londres après la bataille d'Azincourt. À l'occasion de la Saint-Valetin, le prince, également poète, aurait écrit un poème pour son épouse Bonne d'Armagnac, restée en France. Charles d'Orléans entre ainsi dans l'histoire comme le premier à avoir envoyé une carte à sa dulcinée pour la fête des Amoureux ! 
L'envoi de cartes par le Valentin serait entré dans les mœurs après cet épisode...

Le XXe siècle, la fin de la fête religieuse

La Saint-Valentin au théâtre

La fête commerciale de la Saint-Valentin que nous connaissons aujourd’hui a pris son essor aux États-Unis. En effet, c’est, au départ, la vente de cartes rappelant les petits billets que s'échangeaient le Valentin et sa Valentine, qui démocratise l’aspect économique de cette fête des amoureux.

Au cours du XXe siècle, l’identité religieuse de cette tradition perd en intensité jusqu’à ce que la Saint-Valentin devienne totalement païenne. En 1969, le pape Paul VI retire cette fête du calendrier liturgique romain.

Loin des Lupercus romaines ou de : la « Fête de la purification de la Sainte-Vierge », la Saint-Valentin est, désormais, une célébration de l’amour et plus particulièrement des couples.

Les traditions actuelles

Raymond Peynet

Aujourd’hui, la Saint-Valentin est l’occasion de prouver son amour par diverses attentions. Cadeaux, bouquets de roses, mots doux et dîners au restaurant sont les obligeances les plus répandues en France. Aussi, le 14 février est devenu un jour important pour de nombreux commerces qui souhaitent tirer profit de cette fête.

L’envoi de cartes et lettres d’amour, voir même d’e-mails est aussi grandement employé par les amoureux pour prouver à leur partenaire les sentiments sincères qui les animent.

C’est ainsi que le dessinateur Raymond Peynet, auteur d'illustrations emblématiques des couples, a vu l’une de ses œuvres reprise sur un timbre « Saint-Valentin de Peynet » par la Poste française en 1985.

La Saint-Valentin à travers le monde

Roses ©Sasukekun22

De multiples coutumes existent à travers le monde pour fêter la Saint-Valentin. Au Canada par exemple, les échanges de cartes ne se font pas selon la conception exclusive du destinataire. Il n'est pas rare qu'une personne envoie une dizaine de cartes à des individus différents.

En Asie, la Saint-Valentin gagne, chaque année, un peu plus le cœur des individus. Elle s’est, par exemple, popularisée en Inde et au Pakistan, provoquant l’hostilité de certains groupes réfractaires à l’influence occidentale.

En Chine, la fête traditionnelle des amoureux appelée Qixi est peu à peu remplacée depuis les années 1980 par la Saint-Valentin.

Cette célébration des amoureux a été introduite au Japon par des fabricants de chocolat à la fin des années 1950. C’est une fête commerciale où les femmes offrent des chocolats à l’homme aimé, le 14 février de chaque année.

En Afrique du Nord, cette célébration des amoureux est également très populaire et se traduit par des échanges de cadeaux.

Retrouvez tous nos contenus sur les traditions et fêtes qui rythment notre calendrier !

Pour la Saint-Valentin, offrez-lui plus de 650 monuments à visiter librement
pendant 1 an, en Solo ou en Duo !

 

Tags: