Quel est le premier vignoble à avoir obtenu une AOC en France ?

Suite à la promulgation de « Loi Capus du 30 juillet 1935 qui permet la fondation d'un « Comité National des Appellations d'origine des vins et des eaux-de-vie », ce sont les vignobles de l’appellation Arbois qui ont été les premiers à obtenir la classification AOC en France le 15 mai 1936. Sont classés également à cette occasion : Chateauneuf-du-Pape, Tavel, Cassis et Montbazillac.

 


Arbois entourée de son vignoble

Après la Première Guerre mondiale, les vins connaissent une baisse de qualité et certains vignerons peu scrupuleux trichent et mélangent les crus.

Pour contrer cette spirale négative, la création de la classification Appellation d’Origine Contrôlée est largement portée par le baron Leroy, vigneron à Chateauneuf-du-Pape et son ami Joseph Capus, député de Gironde.


Jospeh Capus en 1919

Baron Pierre Leroy de Boiseaumarie


À Arbois la candidature est menée par Joseph Girard, qui obtient la première classification.

Joseph Girard

Afin d’obtenir ce label, des critères sont mis en place pour retrouver une production qualitative.
Tout d’abord en limitant le nombre de cépages utilisés : 2 pour les blancs (chardonnay et savagnin), 3 pour les rouges (ploussard, trousseau et pinot noir).

Puis en délimitant un territoire composé de 12 villages* comportant des parcelles spécifiques.

Vignobles de l'Appellation Arbois

Dans cette région, les traditions liées à la viticulture sont encore très ancrées comme lors de la fête du Biou.

Lire l'article sur la fête du Biou.

* Abergement-le-Grand, Arbois, Les Arsures, Mathenay, Mesnay, Molamboz, Montigny-lès-Arsures, Les Planches-près-Arbois, Pupillin, Saint-Cyr-Montmalin, Vadans et Villette-lès-Arbois.
Partager :

Commentaires

    Patrivia