Cet été je visite la France 2021 page

Napoléon Ier dans l’Aube : de la naissance d’une étoile à sa chute

Brienne-le-Château est une ville napoléonienne par excellence. Et pour cause : c’est la seule à avoir accueilli l’Empereur à trois moments-clés de sa vie. Le jeune Napoléon Bonaparte apprend l’art de la guerre dans son école militaire (1779-1784), se rend brièvement au château avant d’être couronné à Milan (1805) et fait installer son quartier général à l’occasion des batailles de Brienne et de la Rothière (1814). Découvrez l’histoire de Napoléon Ier en terres auboises !

À l’occasion du bicentenaire de la mort de l’Empereur, le musée Napoléon de Brienne-le-Château propose une exposition temporaire qui retrace la légende : « Entre l’Aube et la Marne, 1814, la naissance d’un mythe », du 28 mai au 19 septembre 2021.

1779 : Tout commence à l’École militaire

Louis Rochet, Napoléon Bonaparte élève à Brienne, 1855

Le 15 mai 1779, le jeune Napoléon Bonaparte, qui vient de quitter le collège d’Autun, entre à l’École militaire de Brienne. Grâce à une bourse décernée aux familles nobles désargentées, il suit un enseignement d’une durée de cinq ans. C’est ici qu’il apprend les mathématiques, l’histoire, la géographie, le latin, le français, le dessin, la musique ou encore l’escrime.

Son avenir militaire se dessine déjà : lors d’épiques batailles de boules de neige, le jeune Corse se montre grand stratège et victorieux. Très bon élève, il reçoit les honneurs à la sortie de l’École, le 30 octobre 1784 : à l’issue d’une cérémonie, ses professeurs lui remettent un exemplaire de Scipion l’Africain de Plutarque. Le livre est actuellement conservé au Musée Napoléon de Brienne ; il porte l’inscription « Ce livre appartient à Monsieur de Bonaparte ». Les études graphologiques attestent qu’il s’agit bien de l’écriture du jeune Napoléon

À sa sortie de l’École militaire de Brienne, Napoléon Bonaparte achève sa formation à l’École militaire supérieure de Paris dont il sort lieutenant en second dans l’artillerie.

Enfance de Napoléon, bataille de boules de neiges à Brienne, Musée Napoléon, Brienne-le-Château

1805 : L’Empereur de passage sur la route de Milan

Quelques mois après son sacre à Notre-Dame-de-Paris, Napoléon Ier, Empereur des Français, doit se rendre à Milan. Déjà président de la République italienne depuis 1802, il doit être couronné Roi d’Italie. Il décide que son voyage passera par Brienne-le-Château, car il souhaite revoir les terres où il a grandi. 

Il se rend au château de Brienne et profite de sa venue pour rencontrer le maire de la ville et l’abbé Pierre-Nicolas Legrand, vicaire à Brienne-le-Château. Lors de leur rencontre, l’Empereur leur accorde plusieurs faveurs : il accepte de payer les dettes de la commune et de faire embaucher trois religieuses pour l’hôpital. Ainsi, l’École militaire partiellement détruite pendant la Révolution peut être reconstruite. Ces gestes témoignent de l’attachement de Napoléon Ier pour la ville de son adolescence. 

1814 : Brienne, quartier général de Napoléon Ier

L’armée française, rentrée amoindrie de Russie en 1812 puis défaite en 1813 à Leipzig, est une nouvelle fois sollicitée pour défendre l’Empire. En effet, les puissances européennes, réunies en coalition, souhaitent que l’Empereur quitte son trône. En 1814 commence la campagne de France.

À la fin du mois de janvier, les troupes de Napoléon Ier sont au niveau de Troyes et se replient à Brienne-le-Château. L’Empereur y établit son quartier général. Mais les troupes de Gebhard Leberecht von Blücher, plus nombreuses, prennent vite l’ascendant sur celles de Napoléon Ier. C’est à La Rothière que l’armée napoléonienne, malgré la victoire de Brienne, est défaite

Napoléon et son armée à Brienne, Musée Napoléon, Brienne-le-Château

200 ans plus tard, le cœur de la ville bat toujours à l’heure napoléonienne

Napoléon le Grand

Napoléon est profondément marqué par Brienne-le-Château. Exilé à Sainte-Hélène, l’Empereur déchu souhaite donner la somme d’un million de francs à la ville. Il écrit d’ailleurs dans son testament qu’il se sent davantage Champenois que Corse. En hommage à l’Empereur, la ville de Brienne-le-Château devient Brienne-Napoléon de 1849 à 1880

Le don de Napoléon Ier est effectif sous le Second Empire : il permet à la commune de construire son hôtel de ville. La mairie est d’ailleurs la seule de France qui arbore un mascaron représentant Napoléon sur son frontispice, à la place de la devise de la République. 

On peut également admirer une statue du jeune élève par le sculpteur Rochet sur laquelle on peut lire les mots de Napoléon : « Pour ma pensée, Brienne est ma patrie c’est là que j’ai ressenti les premières impressions de l’homme. ».

À l’occasion du bicentenaire de sa mort, de nombreuses manifestations ont lieu en ville et aux alentours. La médiathèque de Brienne-le-Château propose de se plonger dans la littérature à travers l’exposition « Les écrivains et la légende napoléonienne ». Une exposition temporaire « Grand-mère, contez-nous Napoléon » se tient à l’Office de Tourisme des Grands Lacs de Champagne

L’Office propose également des visites guidées en calèche. Véritable voyage dans le temps sur les traces de Napoléon, cette balade passe par les lieux incontournables qui lient Brienne-le-Châteaux à l’Empereur. L’École royale militaire, les champs de bataille et le château dévoilent leurs secrets au trot ! 

En outre, il est possible d’emprunter l’itinéraire de l’épopée napoléonienne, entre Montereau-Fault-Yonne, Fontainebleau et Brienne. Ce circuit, réalisable en deux jours, est la création du réseau des Villes Impériales auquel appartient Brienne-le-Château. 

Mairie de Brienne-le-Château et sa statue par Rochet 

Le musée Napoléon se penche sur le mythe de l’Empereur

Un dispositif numérique au Musée Napoléon

C’est dans le réfectoire et les logements des professeurs de l’ancienne École militaire que se niche le musée Napoléon : restauré en 2017, le musée présente son nouveau parcours de visite à partir du 19 mai 2021. Les visiteurs peuvent profiter de QR codes donnant accès à des vidéos sous-titrées en français et en anglais, mais aussi de panneaux multimédias

Le parcours de visite du musée s’articule autour de quatre thématiques : la construction d’une silhouette ; tacticien et stratège ; le réformateur ; Napoléon intime. Riche de ses collections, le musée Napoléon présente des objets emblématiques : bicorne, livre de prix, code civil, Légion d’honneur…

Du 28 mai au 19 septembre, découvrez la rétrospective « Entre l’Aube et la Marne, 1814, la naissance d’un mythe ». L’exposition temporaire dresse un panorama des dernières luttes de Napoléon pour son Empire, avant son abdication à Fontainebleau et son premier exil, à l’île d’Elbe. Vous pourrez admirer le lit dans lequel l’Empereur a dormi à Reims. Récemment restauré, cet objet trône aux côtés d’estampes, de tableaux et d’autres objets napoléoniens. 

Pour en savoir plus sur les commémorations liées au bicentenaire de la disparition de Napoléon, cliquez sur ce lien.

Le musée Napoléon de Brienne-le-Château est implanté dans l'ancienne École royale militaire

Partager :
Tags:

Commentaires

    Pass Patrimoine Côté