Cet été je visite la France 2021 page

L'étonnante origine de la cravate

Sérieuse ou bariolée, ornant l’uniforme ou l’habit de soirée, la cravate est un indémodable de la tenue masculine. Penchons-nous aujourd’hui sur son histoire séculaire et sur l’amusant quiproquo à l’origine de son arrivée en France. 

 

Un usage antique

Soldats de l'empereur chinois Xian, IIIe siècle AC

Ses lointaines origines remontent à l’Antiquité. Les soldats de la Chine impériale du IIIe siècle avant notre ère nouaient une étole de soie autour de leur cou, comme en témoignent de nombreuses gravures et sculptures.

A l'autre bout du monde, les légionnaires romains avaient l’habitude de porter autour de leur cou un foulard de soie ou de laine pour se protéger du froid lors des campagnes en Europe. 

Des Croates à la cravate

Mais l’apparition du terme “cravate” dans la langue française date du XVIIe siècle, et plus précisément du règne de Louis XIIILa Guerre de Trente Ans fait rage en Europe. Le conflit s'éternise et la France ne dispose plus de suffisemment de soldats. Elle doit alors faire appel à des mercenaires étrangers.

Des régiments de hussards Croates rejoignent notamment les rangs français, vêtus de leurs uniformes traditionnels. Ils portent notamment autour du cou une étoffe chamarrée, qui plaît aux soldats français tant par son aspect esthétique que fonctionnel : ce tissu permettant de protéger la chemise et les boutons. 

Membres de la Garde d'Honneur croate défilant en habit traditionnel sur les Champs-Élysées le 14 juillet 2013

C’est à la cour de Louis XIV, monarque pour qui l’apparence et le style ont une importance certaine, que cette bande de tissu est définitivement adoptée. Militaires comme courtisans la portent, en soie, en lin, en dentelle, par-dessus leur habit.
Elle est baptisée du nom de “cravate”, par  déformation linguistique de la nationalité des hussards qui l’ont apportée en France !

 Réparation faite à Louis XIV par le doge de Gênes Francesco Maria Lercari Imperiale, 15 mai 1685 par Claude Guy Hallé

Le succès outre-Manche

Charles II d'Angleterre par John Michael Wright — National Portrait Gallery

Mais la cravate du XVIIe siècle est encore loin de celle que l’on connaît aujourd’hui. Elle ne prend l’apparence de cette étroite bande de tissu qu’au moment de la Révolution Industrielle en Angleterre, au début du XIXe siècle.

En effet, le roi Charles II, en exil en France, a rapporté outre-Manche cet usage qui s’y est développé. Il permet aux hommes de tenir serré le col de leur habit, comme le veut la mode de l'époque. Elle devient, peu à peu, dans le monde occidental, un incontournable de l’uniforme des écoliers anglais et de la tenue formelle masculine. 

Unique vestige des tenues recherchées du XVIIe siècle, la cravate survit aujourd’hui car, dans son inutilité fantaisiste, elle représente sans doute la quintessence de l’élégance masculine

 

Partager :
Tags:

Commentaires

    Pass Patrimoine Côté