Pass Patrimoine 600 monuments 2022 page
10/06/2023
17639

Le style Art nouveau : "L'art pour tous, et l'art dans tout !"

Généralement surnommé « style nouille », le mouvement de l’Art Nouveau est réputé pour ses courbes, ses motifs floraux, ses couleurs exubérantes et ses arabesques.

Émergeant en France en 1890, dans le contexte de la révolution industrielle, l'Art nouveau remplace les lignes droites par des lignes courbes et touche prioritairement l’architecture et les arts décoratifs comme les meubles et les verreries.

Vague artistique déferlant sur l’Europe au moment de la Belle Époque (1890-1914), cet art nouveau célèbre la nature et la femme pour s’incarner dans tous les arts : majeurs comme mineurs. Tous les arts plastiques sont touchés par l'Art nouveau. 

L'Art Déco, qui naît dans les années 1920, va s'inscrire en contradiction avec l'Art nouveau, en revenant à davantage de symétrie et de précision en architecture et dans les arts graphiques. 

Découvrez les particularités de l'Art nouveau, ce courant artistique de la fin du XIXe siècle qui inspire encore nos artistes d'aujourd'hui ! 

Alfons Mucha, Zodiac, 1896

Les origines anglaises de l'Art nouveau

Tapisserie des Oiseaux, William Morris, 1878, MET Museum

L'Art nouveau prend sa source dans le mouvement anglais « Arts and Crafts » apparu dans les années 1860.

Ce style novateur cherche à allier l’artisanat, le travail ouvrier, le design et le retour à la nature, avec la création d’objets utilitaires.

Face aux bouleversements politiques, économiques, sociaux et technologiques du XIXe siècle, l'art se transforme et laisse place au décor esthétique. 

L'artiste britannique William Morris, chef de fil de ce nouveau mouvement artistique, souhaite mettre en avant le travail des artisans du Royaume-Uni.  

Le style Art nouveau en France

Vases Émile Gallé : verre multicouche, gravé à l'acide

En France, l'Art nouveau prend son essor grâce au marchand d'art Siegfried Bing qui ouvre une galerie dans le IXe arrondissement de la capitale, la Maison de l'Art nouveau, en 1895.

Siegfried, aussi appelé Samuel Bing, fait ainsi connaître aux Parisiens des objets d'art venus du Japon et de Chine, qui sont sources d'inspiration pour les artistes. Ce japonisme qui bouleverse la décoration d'intérieur, prend fin avec le contexte de la Première Guerre mondiale. 

L'architecte français, Hector Guimard, l'un des représentants univoques de ce nouveau courant, dessine les célèbres bouches de métro à Paris. Avec ces lignes très courbées et végétales, il crée ainsi, le style Guimard.

Cette inspiration, Hector Guimard la trouve lors d'un voyage à Bruxelles, en 1895, pour admirer les œuvres de l'architecte Victor Hort, dont la maison Horta : son hôtel particulier. 

Dans l'Est de la France, le verrier Émile Gallé fonde une école à Nancy en 1901 où il prône un art accessible à tous. Dans son école de Nancy, Émile Gallé élabore un laboratoire artistique pour créer de nouvelles formes simples et harmonieuses, inspirées par la flore, la culture japonaise ou encore le monde marin. 

Émile Gallé devient le chef de file de ce qu'il appelle le Modern Style, qui devient en français, l'Art nouveau. 

D'autres artistes français vont défendre ce nouveau courant artistique lors de l'exposition universelle de 1900 : Louis Majorelle, René Lalique ou encore Eugène Grasset. Louis Majorelle, ébéniste, s'efforce de travailler le bois avec volupté en y intégrant des motifs végétaux. 

Le succès international de l'Art nouveau

En Europe, l'Art nouveau se développe, modifiant ainsi le paysage architectural de certaines villes comme Barcelone, en Espagne, avec les travaux d'Antoni Gaudi (la Sagrada Familia et la Casa Batllo) ou encore en Belgique avec l'architecte Victor Horta (l'hôtel particulier Solvay). 

En Autriche, les oeuvres du peintre Gustave Klimt et de l’architecte Otto Wagner incarnent cette inspiration symboliste lors d'expositions au Palais de la Sécession à Vienne.


La Casa Batlló à Barcelone, par l'architecte Antoni Gaudí, 1912

Les caractéristiques d'un style nouveau

L'Art nouveau adopte en fonction des pays, les traditions populaires et s'applique à l’architecture, au mobilier, à la céramique, au mobilier urbain ou aux objets d’art.

Ce courant artistique se définit pourtant par un certain nombre de caractériques communes : les courbes et arabesques, le retour à la couleur, les motifs floraux ou végétaux, la nature comme source d'inspiration, la sensualité de femmes élancées aux longues chevelures flottantes. 

Les artistes cherchent à créer des œuvres fonctionnelles et esthétiques par une maîtrise du fer forgé, de la brique ou encore de la faïence. 

Souhaitée, dès les années 1850, par l'architecte Eugène Viollet-le-Duc, la distinction entre arts majeurs et arts mineurs devient de plus en plus floue.

L'artiste de l'Art nouveau tente d'introduire dans la vie quotidienne des objets harmonieux. L'art doit être placé dans l'utile.  Leur maître-mot est : « l’art pour tous, et l’art dans tout ! », renouvelant l’art décoratif européen au moment d'une industrialisation croissante.


La Vague, détail du vitrail de l'Hôtel Saintenoy à Bruxelles

De l'Art Nouveau à l'Art Déco

La Première Guerre mondiale signe la fin de cet Art nouveau jugé trop volubile. 

Ce retour à la nature est remplacé peu à peu par l’Art Déco dans les années 1920.

L'Art Déco promeut un retour au classicisme et à la ligne droite. Les artistes recherchent la symétrie et les formes géométriques strictes.

Architecturedécoration, ébénisterie ou encore joaillerie, tout comme l'Art nouveaul'Art Déco se développe à travers toutes les formes d'art. 

  • Panneaux décoratifs d'Alphonse Mucha figurant les Quatre Saisons
  • 29 avenue Rapp construit par Jules Lavirotte © Steve Cadman
  • Villa Majorelle à Nancy, construite par Henri Sauvage et Lucien Weissenburger
  • Salle à manger créée par Louis Majorelle au musée de l'école de Nancy © Dalbera
  • Lit Aube et Crépuscule conçu par Emile Gallé et conservé au Musée de l'école de Nancy © dalbera
  • Entrée du Castel Béranger construit par Hector Guimard © Anthony Rauchen
  • Maison La Bluette à Hermanville-sur-Mer, construite par Hector Guimard © Karldupart
  • Façade du Céramic Hôtel à Paris, construit par Jules Lavirotte
  • Vitrail La lecture créé par Henri Bergé © Vassil
  • Façade de la Brasserie La Cigale à Nantes construit par Émile Libaudière © François de Dijon
  • Intérieur de la Brasserie La Cigale à Nantes construit par Émile Libaudière © Selbymay
  • Bouche de métro de la Porte Dauphine à Paris créée par Hector Guimard © leKorbo.be
  • Villa Demoiselle à Reims par Henry Vasnier © Shogunangel
  • Vases d'Emile Gallé

Légendes des images

Panneaux décoratifs d'Alfons Mucha figurant les Quatre Saisons

29 avenue Rapp construit par Jules Lavirotte © Steve Cadman

Villa Majorelle à Nancy, construite par Henri Sauvage et Lucien Weissenburger

Salle à manger créée par Louis Majorelle au musée de l'école de Nancy © Dalbera

Lit Aube et Crépuscule conçu par Emile Gallé et conservé au Musée de l'école de Nancy © dalbera 

Entrée du Castel Béranger construit par Hector Guimard © Anthony Rauchen

Maison La Bluette à Hermanville-sur-Mer, construite par Hector Guimard © Karldupart

Façade du Céramic Hôtel à Paris, construit par Jules Lavirotte

Vitrail La lecture créé par Henri Bergé © Vassil

Façade de la Brasserie La Cigale à Nantes construit par Émile Libaudière © François de Dijon

Intérieur de la Brasserie La Cigale à Nantes construit par Émile Libaudière © Selbymay

Bouche de métro de la Porte Dauphine à Paris créée par Hector Guimard © leKorbo.be

Villa Demoiselle à Reims par Henry Vasnier © Shogunangel

Vases d'Emile Gallé

Découvrez tout le patrimoine de France et de Belgique à travers 650 monuments à visiter gratuitement pendant 1 an avec le Pass Patrimoine !

Tags: