EDF Hydrélec été 2020 page

Album photo : Merveilles de l'Art Déco

  • Verrière du magasin Printemps Haussmann - Paris © Selbymay
  • Maison Bleue d'Angers dans le Maine © Semhur
  • Thermes d'Aix-les-Bains en Savoie © Florian Pépellin
  • Piscine Molitor - Paris © BikerNormand
  • Immeuble des Colonnes à Pau dans les Pyrénées-Atlantiques © Flo641
  • Bibliothèque Carnégie à Reims dans la Marne © Clelie Mascaret
  • Façade du Grand Rex à Paris © A. Hellamn
  • Casino de Biarritz dans les Pyrénées-Atlantiques © Patrick Janicek
  • Conservatoire de musique à Saint-Quentin dans l'Aisne © Velvet
  • Palais de la Porte Dorée à Paris © Fred Romero
  • Polyclinique Philippe Marcomes à Clermont-Ferrand dans le Puy-de-Dôme © Rilba
  • Façade de l'immeuble dit de la Dépêche du Midi à Toulouse en Haute-Garonne © Didier Descouens
  • Théâtre des Champs-Élysées à Paris © coldcreation
  • Station de Métro Vaneau à Paris © Chabe01
  • Façade d'immeuble à Reims dans la Marne © Sandra Cohen and Colin Rose
  • Restaurant Prunier - Paris © Oderikn
  • Piscine Molitor - Paris © BikerNormand

Connu pour ses formes géométriques et ses motifs floraux stylisés, l’Art Décoratif tire sa dénomination de l’Exposition internationale des Arts Décoratifs et industriels modernes, qui s’est tenue à Paris en 1925. Le mouvement touche, en premier lieu, le mobilier, les vitraux et la ferronnerie, avant de prendre son essor dans l’architecture. En opposition aux volutes et formes organiques de l’Art nouveau, l’Art Décoratif impose une nouvelle rigueur architecturale, notamment par le refus des angles droits, les avancées de fenêtres brisant la monotonie des façades, la diversité des matériaux, l’ornementation, ou la recherche de symétrie.

Avant de prendre une envergure mondiale, ce mouvement aux volumes simples et géométriques s’est d’abord imposé en France.

Partons à la découverte des trésors architecturaux qu’il nous a laissé ! 

Partager :
Tags:

Commentaires

    Patrivia