HotelsParticuliersToulouse_bandeau2

Le Château d'Ô

Bâti au milieu des eaux, dans la campagne ornaise, le splendide Château d'Ô semble tout droit sorti d’un conte de fées.

Situé à Mortrée, il a été le fief d’une des familles les plus anciennes et les importantes de Normandie pendant des siècles.

C’est à l’emplacement d’une forteresse du XIe siècle détruite par les Anglais au cours de la Guerre de Cent Ans que ce château est élevé, sur pilotis, à partir de 1449.

Apollon dans le Salon des Muses

Jehan d’Ô, chambellan du roi Charles VIII, bénéficie de l’expertise des artisans royaux et fait construire le corps de son château dans un style gothique flamboyant mâtiné des prémices de la Renaissance.

De cette époque nous sont parvenus les communs, les tourelles, le pigeonnier et surtout le remarquable Salon des Muses, orné de fresques figurant Apollon et ses compagnes.

Le personnage le plus connu de la dynastie est François d’O. Très proche du roi Henri III, il fait partie de ses « mignons ». Nommé Surintendant des Finances, il tire de ses fonctions de nombreux avantages et deniers pour embellir son château. 

Le Château d'Ô et sa nouvelle aile

Il lui adjoint deux ailes, dont une dans un style Henri IV typique en briques, pierres et ardoises (dont la quintessence est visible place des Vosges à Paris). Personnage exubérant et dispendieux, il meurt ruiné en 1594.

Le château d’Ô est saisi et change plusieurs fois de propriétaire au début du XVIIe siècle avant d’être acquis par la famille Montagu en 1647.
Pendant un siècle et demi les membres de cette dynastie embellit le château notamment dans sa décoration intérieure.

C’est ensuite la famille Rocques à partir de la fin du XVIIIe siècle qui entreprend la construction de l’orangerie du domaine.

Dans la deuxième moitié du XIXe siècle, le château est laissé à l’abandon. Délabré, il est racheté par l’État qui y installe une colonie de vacances. Aménagé pour accueillir des enfants, le château est intégralement déstructuré.

Classé Monument Historique en 1964, c’est finalement au cours des années 1970, qu’un couple éclairé, amateur de vieilles pierres, change le destin des lieux. Jacques et Yolande de Lacrételle, soutenus par les Monuments Historiques et lassociation Rempart, s’investissent corps et âme dans le château pour lui redonner son éclat et rallumer le souffle historique qui l’anime depuis plus de 5 siècles.

Pour en savoir plus sur la visite du château d'Ô suivez ce lien.

 

Partager :
Tags:

Commentaires

    Patrivia