HotelsParticuliersToulouse_bandeau2

L'abbaye de Lagrasse

Depuis 1200 ans, au cœur des Corbières, dans l’Aude, l’abbaye Sainte-Marie veille sur le village de Lagrasse, labellisé Plus Beau Village de France.

Cette abbaye bénédictine, fondée à la fin du VIIIe siècle, sous la protection de Charlemagne, est l’une des plus importantes de la région. Au XIIe siècle, ses possessions s’étendent jusqu’à Saragosse en Espagne actuelle.

Ancien dortoir des moines de l'abbaye de Lagrasse

Lors de la Croisade des Albigeois, l’abbaye tente d’apaiser la situation. Ses abbés font office de médiateur entre les villes de Carcassonne et Béziers d’une part et la couronne et l’église d’autre part.

La richesse de l’abbaye fait des envieux alors que les temps sont troublés par la Guerre de Cent Ans.
Les moines se retranchent alors derrières des murailles élevées au XIVe siècle, et ainsi débute une période de déclin qui dure plusieurs siècles.

Cour d'honneur de l'abbaye de Lagrasse

Touchée par la réforme Mauriste, l’abbaye reprend de l’importance au XVIIe siècle, époque à laquelle est construit un clocher de plus de 80 mètres. Aujourd’hui, seule la moitié de cette tour surplombe le village.
Les bâtiments conventuels, dont le cloître, sont rénovés dans le style classique, typique du XVIIIe siècle.

Lagrasse est scindée et vendue en deux parties distinctes à la Révolution. Deux siècles tumultueux s’ouvrent alors pour l’abbaye malgré un classement Monument Historique en 1923.

Cloître de l'abbaye de Lagrasse

Aujourd’hui, la plus grande partie de l’abbaye a retrouvé une vocation religieuse. Elle est occupée, depuis 2004, par la communauté religieuse des Chanoines Réguliers de la Mère de Dieu qui suivent la règle de Saint-Augustin.

Les chanoines œuvrent quotidiennement à la restauration de l’abbaye. Ils ont notamment obtenu, en 2014, le Grand Trophée de la plus belle restauration, pour leur sauvetage du cloître. Grâce à une campagne de mécénat participatif, la restauration du toit de l’église abbatiale puis du clocher ont pu être entrepris.

Une plus petite partie de l’abbaye appartient désormais au département de l’Aube. La collectivité y a installé un musée lapidaire et organise de nombreux événements culturels participant à la valorisation des lieux.

 

Pour en savoir plus sur la partie publique de l'abbaye suivez ce lien.

Pour en savoir plus sur la partie religieuse de l'abbaye suivez ce lien.

Partager :
Tags:

Commentaires

    PCC - Carré