HotelsParticuliersToulouse_bandeau2

Vin de Banyuls ou Collioure ?

Connaissez-vous la différence entre un vin* de l’appellation Banyuls et un vin de l’appellation Collioure ?

Ces deux noms évoquent d’abord deux splendides stations balnéaires situées sur la Côte Vermeille et nichées au pied du massif des Albères. Leurs hauteurs sont plantées de vignes depuis l’Antiquité. Mais alors pourquoi deux appellations ?

Bouteille de vin de Banyuls

 

Le vin de Banyuls est le plus ancien reconnu, il porte cette appellation officielle depuis 1936.

Il s’agit d’un vin doux naturel, rouge, blanc ou gris. Un vin doux naturel, se distingue d’un vin doux classique par l’absence d’ajout de sucre au cours de sa vinification.

On parle alors d’un vin muté. Au cours de la fermentation, de l’alcool pur est ajouté afin de la stopper, ce qui permet de conserver le sucre résiduel. Cette technique est appliquée dans la région depuis le XIIIe siècle.

Tonneaux de vin à Banyuls-sur-Mer

Le vin de Collioure est, quant à lui, un vin sec, dont l’appellation officielle est reconnue depuis 1971 pour les vins rouges, 1991 pour les vins rosés, 2003 pour les vins blancs.

L’aire de production des ces deux appellations est la même, elle est délimitée aux quatre communes qui forment la Côte Vermeille : Collioure, Port-Vendre, Banyuls-sur-Mer, et Cerbère.

La même parcelle de vigne peut donc indifféremment produire du vin de Banyuls ou du vin de Collioure, seul le procédé de fermentation définit ensuite son appellation.


Vue panoramique sur la Côte Vermeille

Murettes de pierres sèches typiques du vignoble

Les vignes plantées à flanc de côteaux forment un paysage unique inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, « chef d’œuvre du génie créateur humain et témoignage éminent et unique d’une tradition culturelle encore vivante », au titre du « Rivage méditerranéen des Pyrénées ».

En effet, les fortes pluies, créées par la rencontre des airs marins et montagnards, ravinent les vignobles. Les vignerons ont donc dû, depuis des siècles, planter les vignes en terrasse et construire des murets de pierre et des rigoles pavées pour évacuer l’eau et éviter que la terre ne ravine trop.

Vue du vignoble depuis le haut de la tour Madeloc

Selon la tradition, ces techniques séculaires, encore utilisées aujourd’hui, ont été rapportées du Moyen-Orient par les Templiers.

Ces aménagements forment des figures géométriques appelées peu de gall (pied de coq) dans la région.

La pente comme les murets et les rigoles ne permettent pas le passage des machines. Les vignerons travaillent ainsi leurs vignobles intégralement à la main.

Pour en savoir plus suivez ce lien.

* L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.

Partager :
Tags:

Commentaires

    PCC - Carré