Sainte-Menehould ou le glas de Louis XVI

Située dans l’est de l’actuel département de la Marne, Sainte-Menehould est une Petite Cité de Caractère de quelques 4 200 habitants. Cette commune est bien souvent connue pour son patrimoine architectural du XVIIIe siècle, fruit de la reconstruction quasi intégrale de la ville après un incendie qui la ravage en 1719.

Une fois n’est pas coutume, nous n’allons vous parler ni du patrimoine architectural de la cité, ni de Dom Pérignon, l’inventeur du Champagne qui y est né, mais d’un événement qui a changé le cours de l’Histoire de France : la fuite de Louis XVI. Car c’est à Sainte-Menehould, et non à Varennes, que le Roi a été reconnu !

Nous sommes en 1791. Cette année est celle d’un renversement. La mort de Mirabeau fait perdre de l'influence au camp des révolutionnaires modérés au profit des partisans de la République. Au printemps, la pression populaire empêche le roi de se rendre à Saint-Cloud pour les fêtes de Pâques. Dans cette atmosphère, la famille royale sent la pression se renforcer autour d’elle et se retrouve assignée à résidence dans le palais du Louvre.

Le 20 juin, la décision est prise : la famille va rejoindre les forces royalistes cantonnées sur la frontière du Saint-Empire. Le plan élaboré depuis 1789 consiste alors à se faire passer pour l’équipage de la baronne de Koff, veuve d’un colonel russe qui se rend à Francfort avec deux enfants, une femme, un valet de chambre et trois domestiques.

La berline se met en route à 1h30 du matin. La fuite du couple royal n’est découverte que le 21 à 7h du matin.

Après un long périple semé de difficultés, la berline royale fait halte au relais de la ville de Sainte-Menehould.

Aussitôt le maître de poste, Jean-Baptiste Drouet, se porte au-devant de ce carrosse inhabituellement luxueux. Parmi les membres de cet équipage, l’un des hommes vêtu en valet attire tout particulièrement son attention.

L'entrée de la berline royale à Paris

Une heure environ après le départ de cet équipage, un cavalier entre à Sainte-Menehould. Il arrive de Paris et est porteur d’une nouvelle : le Roi a quitté Paris dans la nuit !

Cette fois-ci Drouet ne doute plus de l’identité des occupants de la berline. Après en avoir averti les autorités de Sainte-Menehould, il part à cheval pour Varennes, double la berline en passant par des chemins de traverse et avertit la Garde Nationale locale.

Les soldats se postent en barrage sur le pont du village et immobilisent la berline lorsqu'elle tente de traverser.

La suite, vous la connaissez. Après une nuit indécise, le roi est arrêté et reconduit à Paris où un silence de mort accueille son entrée encadrée par la Garde Nationale.


De la naissance de Don Pérignon au centre historique en passant par la bataille de Valmy, vous pouvez découvrir toutes les richesses de Sainte-Menehould au cours des visites guidées à découvrir ici.

Partager :
Tags:

Commentaires

    Patrivia