Pass Patrimoine 600 monuments 2022 page
21/04/2022
6659

Les Climats de Bourgogne et les moines

Les Climats de Bourgogne ont été inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2015. Cette inscription est le fruit d’une histoire viticole millénaire, qui a fait la richesse de la Bourgogne !

Saviez-vous que ces parcelles que l’on appelle Climats ont été délimitées, dès le Moyen Âge, par les moines cisterciens et clunisiens ?

Abbaye de Cluny

Histoire des Climats

Statue de cistercien devant le château de Gevrey-Chambertin

La vigne est exploitée, sur le territoire bourguignon, dès l’Antiquité. Au Ier siècle, un empereur romain ordonne même l’arrachage des pieds de vigne non nécessaires à la production de la consommation locale, par peur de la concurrence faite aux vins d’Italie.

Mais, dès le VIe siècle, ce sont les abbayes, propriétaires de nombreux vignobles, qui ont réellement donné vie et tiré le meilleur potentiel des Côtes de Nuit et Côtes de Beaune.

Cet essor s’accroit encore après la fondation des deux grandes abbayes bourguignonnes : Cluny en 910, puis Citeaux en 1098 !

Les deux congrégations possèdent de très vastes domaines viticoles, qui sont entretenus par les travaux des moines, qui améliorent la méthode de vinification et créent, au fil des siècles, le parcellaire.

Bibliothèque de l'abbaye de Citeaux

L’influence du duché de Bourgogne, aux XVe et XVIe siècles, va permettre de faire connaître et commercialiser les vins de Bourgogne dans toute l’Europe.

Le Duc Philippe Le Bon intervient même dans la composition du vin en interdisant l’utilisation du Gamay au profit du Pinot Noir, plus fin. Il veut ainsi faire du vin de Bourgogne « Le meilleur vin de la chrétienté ».

Qu’est-ce qu’un Climat ?

Climats de Bourgogne

Chaque parcelle (ou Climat) est définie en fonction de son orientation par rapport au soleil, sa position sur le flanc de la côte et la composition géologique de son sol. En effet, cette composition peut fortement varier en l’espace de quelques mètres, la zone ayant subi un effondrement il y a 30 millions d’années.

Les moines des abbayes de Citeaux et Cluny ont œuvré à définir ces Climats, en les séparant à l’aide de murets de pierres et les baptisant. Ces noms sont restés les mêmes aujourd’hui et certains résonnent comme un graal à nos oreilles : Romanée-Conti, Chambertin ou Montrachet par exemple.

Le Clos de Vougeot, un emblème de cette activité viticole des moines

Château du Clos de Vougeot

Afin de veiller au plus près à la production des vins, les moines cisterciens construisent de nombreux celliers et des clos au milieu des vignes. C’est le cas du célèbre Clos de Vougeot, fondé au début du XIIe siècle.

Au XIVe siècle, les moines du Clos de Vougeot partagent leur domaine en trois climats afin de créer la « cuvée du Pape » pour le Pape Clément V, particulièrement amateur des vins de Bourgogne. La cour pontificale est également adepte de cette boisson et refuse un temps le retour à Rome où ils seraient sevrés des vins du Clos de Vougeot !

Aujourd’hui encore, le Clos de Vougeot est le symbole de l’excellence du savoir-faire vinicole Bourguignon. C’est aussi le siège de la Confrérie de Tastevin, qui œuvre, depuis 1934, à la préservation et la transmission des traditions bourguignonnes.

C’est dans cet esprit de transmission du patrimoine bourguignon qu’est organisée, ce samedi 23 avril 2022, au Clos de Vougeot, une grande soirée de vente aux enchères dont les fonds seront versés à la Fondation du Patrimoine, pour restaurer le réfectoire de l’abbaye de Citeaux. Une manière de venir au secours de son abbaye fondatrice !

Pour en savoir plus sur cette vente aux enchères.

Tags: