Plus Beaux Détours de France 2

Le hammam naturel des Pyrénées

Au cœur des Pyrénées, en Haute-Garonne, la ville de Luchon cultive des traditions thermales vieilles de 2000 ans.


Vue des Thermes de Luchon

Ce sont les Romains qui découvrent les vertus des eaux de Luchon.
La légende veut qu'un soldat de Pompée, malade de peau, se soit plongé tous les jours dans l'eau thermale. Après 21 jours, il aurait été complètement guéri.

Cette histoire expliquerait la période de 21 jours communément prescrits pour les cures jusqu’en 1997 quand cette durée a été abaissée à 18 jours.

Les premiers thermes sont construits à cette époque puis abandonnés progressivement au gré des complications de l’Histoire.

Il faut attendre le XVIIIème siècle pour que Jacques Barrau et le Baron d'Etigny relancent la mode des thermes de Luchon en en faisant un lieu de villégiature pour la classe aisée.
Ce n’est qu’après la deuxième Guerre Mondiale et la création de la sécurité sociale que les thermes se démocratisent.

Planche d'un album dessiné et lithographié par Charles Mercereau (1822-1864)

Mais ce qui fait la particularité de Luchon dans la liste des villes thermales françaises, c’est son vaporarium, un hammam naturel !

En 1902, les eaux chaudes sulfurées de Luchon donnent l’idée au syndicat des médecins de la ville de créer un véritable hammam. On envisage d’abord de créer une grotte de 6 à 8 m, au plein granit, au point même de l'émergence des eaux.
Mais en 1920 la municipalité de Luchon décide finalement de transformer certaines galeries de captage en galeries de cure.

Le Radio-Vaporarium sulfuré de Luchon ouvre enfin sa  première saison effective le 24 août 1930.


Vaporarium de Luchon

Encore aujourd’hui, les curistes peuvent vivre une expérience dantesque dans les galeries creusées à même la roche.  Les vapeurs à l’odeur légèrement soufrée les enveloppent à des températures oscillant entre 32°C et 47°C. Une sensation unique à vivre au cœur des Pyrénées.


Vue générale de Luchon

Partager :

Commentaires

    PCC - Carré