Pass Patrimoine 600 monuments 2022 page
21/03/2023
4898

Les maisons d'artistes de Bourgogne Franche-Comté

La Bourgogne Franche-Comté a vu naître ou s’installer d’illustres peintres et écrivains.  Claudine, Gavroche, Graziella… Ces personnages fictifs ont autant marqué la culture française que leurs célèbres artistes : Colette, Victor Hugo, Alphonse de Lamartine et Gustave Courbet.

Découvrez les lieux de vie et musées consacrés à ces quatre auteurs et peintres de renom. Partez à la rencontre de ces artistes qui, en racontant des histoires, ont participé de manière directe ou indirecte à la grande histoire de France !

La maison et le musée de Colette à Saint-Sauveur-en-Puisaye, Yonne

Colette ©Henri Manuel

C’est au cœur de l’Yonne, en Bourgogne, que se trouve la maison natale de Colette.

Restituée à l’identique, c’est entre ces murs que la jeune Gabrielle Colette aiguise, aux côtés de sa mère, sa curiosité de la faune, la flore et du vivant en général.

Avec ses 13 pièces et son toit d’ardoise, la grande maison des Colette se démarque des autres bâtisses du village.

Vaste maison bourgeoise typique du XIXe siècle, elle comporte un splendide vestibule décoré de fausses pierres de taille, une bibliothèque richement pourvue ainsi que toutes les pièces classiques d’une maison de famille.

Au sol, un dallage à cabochons ou un parquet de chêne réchauffent les pièces, tandis que des boiseries basses, cheminées de marbre et plinthes peintes en faux marbre donnent tout le cachet d’antan à cette demeure.

Au-dehors du bâtiment, un magnifique jardin permettait à l’écrivaine de prendre l’air, proche de la nature et du vivant qu’elle affectionnait tant.

Véritable berceau et lieu de développement de son art littéraire, Colette fait de cette maison, le personnage principal de ses nombreuses œuvres : « Ma maison reste pour moi ce qu’elle fut toujours : une relique, un terrier, une citadelle, le musée de ma jeunesse… », La Retraite sentimentale (1907).

Maison de Colette à Saint-Sauveur-en-Puisaye, Yonne ©Maisons de Colette

C’est grâce à l’Association « La Maison de Colette », que cette bâtisse est aujourd’hui ouverte au public. Cocon de la jeune artiste jusqu’à ses 18 ans, ses murs recomposent, pièce par pièce la jeunesse de Colette grâce à une collection d’objets et de meubles qui redonnent toute sa vitalité au lieu.

Une maison qui se visite comme on tourne les pages d’un livre : avec délectation et émerveillement. Une plongée dans la vie de cette femme de lettres qui a tout autant inspiré la France tout entière.

Un peu plus loin dans le village de Saint-Sauveur-en-Puisaye, le musée Colette vous invite à découvrir l'œuvre et la vie de l'écrivaine grâce à plusieurs installations artistiques.

Découvrez la maison natale de Colette.

La maison natale de Victor Hugo de Besançon, Doubs

Victor ©Hugo Nadar

C’est au 1er étage du 140 Grande Rue, à Besançon, aux portes des Montagnes du Jura, qu’est né le grand écrivain, Victor Hugo, le 26 février 1802.

Labellisée Maison des Illustres, cette bâtisse accueille aujourd’hui toute une galerie rétrospective sur la vie engagée de l’auteur.

Pas tout à fait un musée, ni un lieu de mémoire, cet établissement se concentre sur les combats humanistes et idéologiques menés par Victor Hugo tout au long de sa vie.

À travers une scénographie contemporaine innovante, la Maison Victor Hugo met en lumière sa lutte contre l’esclavage et la peine de mort, mais également son engagement pour l’enseignement et la liberté d’expression.

Le rez-de-chaussée est consacré à l’exposition permanente centrée autour de la relation singulière de Victor Hugo avec le territoire de Besançon, sa ville natale.

L’étage, quant à lui, revient sur son parcours d’homme politique. Ici, ses discours, écrits et actes de député sont relus à la lumière des événements marquants de son époque.

Grand penseur, les idées de Victor Hugo résonnent encore aujourd’hui. C’est pourquoi ce lieu de transmission de savoirs met parfaitement en exergue la contemporanéité des combats de l’auteur.

Comme l’écrivait Hugo en 1852 dans Les Châtiments : « Ceux qui vivent, ce sont ceux qui luttent », ce lieu fait renaître la mémoire de ce grand artiste français.

Préparez votre visite de la Maison Victor Hugo.

Musée de la maison de Victor Hugo, Doubs, Bourgogne Franche-Comté ©Jean-Charles SEXE / Ville de Besançon

Sur les traces de Lamartine au musée des Ursulines de Mâcon, Saône-et-Loire

Alphonse de Lamartine ©François Gérard

Non loin de sa maison d’enfance de Milly, le Musée des Ursulines de Mâcon présente plusieurs espaces dédiés à l’œuvre littéraire et politique d’Alphonse de Lamartine.

Poèmes, lettres et textes politiques, ce musée met en lumière les différents pans de la carrière du célèbre homme de lettres.

Au sein du magnifique site de l’ancien couvent des Ursulines, l’œuvre d’Alphonse de Lamartine prend place dans un panorama des courants artistiques du XIXe siècle.

Véritable musée des arts, de l’Antiquité au XXe siècle, ce lieu permet au public de saisir les sources d’inspiration de l’artiste et de replacer l’œuvre du poète dans la grande histoire des arts.

Après avoir passé son enfance dans le foyer familial de Milly et voyagé en Italie, Alphonse de Lamartine retrouve la Bourgogne en s’installant dans le Château de Saint-Point.

Acquis par le poète en avance d’hoiries (avance sur héritage), lors de son mariage avec Mary-Ann Birch, Lamartine le restaure dans le style gothique anglo-saxon.

Lieu de création artistique, cette résidence a conservé la chambre et le cabinet de travail d’Alphonse de Lamartine, le cabinet de travail de son secrétaire particulier ainsi qu’un musée consacré aux objets personnels du poète.

Réservez votre excursion au  Musée des Ursulines et au Château de Saint-Point.

Musée des Ursulines de Mâcon, Saône-et-Loire, Bourgogne Franche-Comté ©Chabe01

Gustave Courbet à Ornans, Doubs

Gustave Courbet ©Ateliers Nadar

Gustave Courbet, grand peintre réaliste du XIXe siècle, est né à Ornans, dans les mantagnes du Jura, en 1819. C’est dans les paysages du territoire de sa région natale que l’artiste puise son inspiration.

« Ces sous-bois, c’est chez moi ; cette rivière c’est la Loue, celle-ci le Lison », expliquait Courbet. C’est pourquoi le Musée Gustave Courbet s’est installé au cœur même de sa maison natale.

Entre authenticité et modernité, ce lieu culturel expose une soixantaine d’œuvres de l’artiste, dont Le chêne de Flagey.

Peintures, sculptures, dessins et arts visuels dévoilent tout le talent de celui que nous considérons comme Le Maître du courant réaliste.

Le projet culturel « Pays de Courbet, Pays d’artiste » dont fait partie le musée, rend hommage à l’enfant du pays, à son œuvre et à son attachement au Doubs.

Avec ses trois parcours, le musée permet au public de découvrir la vie de l’artiste d’Ornans et à Paris, son influence sur le bouleversement de la peinture de l’époque et ses engagements politiques et sociaux.

Pour en savoir plus sur le musée Gustave Courbet à Ornans.

Musée Gustave Courbet, Doubs, Bourgogne Franche-Comté ©JGS25

 

Découvrez plus de bourguignons francs-comtois célèbres.

Cet article a été réalisé en partenariat avec Bourgogne-Franche-Comté Tourisme.

Tags: