Pass Patrimoine 600 monuments 2022 page
22/12/2022
988

Saint François de Sales : protecteur de la Savoie

Docteur de l’Église et grand initiateur de l’art baroque en Savoie, saint François de Sales a marqué son époque. Mort il y a 400 ans, sa vie en tant que prêtre catholique, puis évêque de Genève, est devenue un modèle de spiritualité face au protestantisme. Grand théologien, François de Sales est respecté par les élites politiques de son temps. Le duc de Savoie et les rois de France Henri IV et Louis XIII écoutent avec attention ses conseils éclairants.

François de Sales et la Réforme protestante

Saint François de Sales, école portugaise, 1750

Né en 1567 au château de Sales, près de Thorens-Glières, François est issu d’une famille noble du duché de Savoie. Après des études à Paris, il part à Padoue pour approfondir notamment la philosophie.

Tourmenté par les idées calvinistes qui ont émergé une dizaine d’années plus tôt, il sombre dans le désespoir et pense être prédestiné à l’enfer. Cette doctrine insufflée par Jean Calvin en 1536, reprend les principes du protestantisme. François choisit finalement de rester fidèle à la foi catholique. En 1593, il se décide à devenir prêtre, contre la volonté de son père qui le destinait à une brillante carrière juridique.

La Réforme continue de se répandre en Savoie et gagne de nombreux villages. Le duc de Savoie, Charles-Emmanuel Ier est inquiet de l’influence du protestantisme sur ses terres. Pour restaurer la religion catholique, il fait appel à des prêtres missionnaires. François de Sales se porte volontaire et se rend dans le Chablais, possession du duché de Savoie, située au bord du lac Léman.

Plateau des Glières dans l'actuelle Haute-Savoie

Saint François de Sales : prêtre missionnaire en Savoie

Saint François de Sales, peinture conservée à l'Institut Florimont de Genève

Dans les villages, François placarde dans les lieux publics des textes sur la foi, destinés aux habitants devenus protestants. Il se sert de l’imprimerie, développée un siècle plus tôt, pour distribuer en masse ses écrits. Ce sont les premiers journaux catholiques. Plus tard, l’Église le choisit comme saint patron des écrivains et des journalistes.

Avec beaucoup de difficulté, François de Sales parvient à ramener de nombreux habitants au catholicisme. Entre 1597 et 1598, la majorité de la population de la Savoie redevient catholique.

Évêque de Genève et grand théologien

En 1602, il reçoit la charge d’évêque de Genève, ville qui est restée un bastion du calvinisme. François est contraint d’exercer sa charge épiscopale depuis Annecy.

Saint François de Sales côtoie les grandes figures catholiques du XVIIe siècle : sainte Thérèse d’Avila, saint Philippe Néri ou encore saint Vincent de Paul. En 1610, il rencontre sainte Jeanne de Chantal avec qui il fonde un ordre religieux, destiné aux femmes, les Visitandines. Ces religieuses se définissent par la simplicité et l’humilité.

Grand théologien, François publie de nombreux ouvrages sur la vie spirituelle. Le plus célèbre parmi eux, est l’Introduction à la vie dévote, l’un des premiers à être écrit en langue française.

Saint François de Sales et sainte Jeanne de Chantal, vitrail de la collégiale Notre-Dame de Beaune

François de Sales et l’embellissement des églises de Savoie

Colonnes torsadées, église Notre-Dame de l'Assomption, XVIIIe siècle, Cordon, Haute-Savoie

Le saint est animé par les idées du concile de Trente qui s’est achevé en 1563. Pour faire face à la Réforme protestante, l’Église affirme les principes de la foi catholique. Si la vie spirituelle intérieure suit une forme d'austérité, la toute-puissance de Dieu doit être racontée avec beauté. Pour contrecarrer la sobriété du protestantisme, le catholicisme affirme l’image religieuse et l’art de la représentation. Force persuasive, l’art a un but catéchétique. Les édifices religieux invitent les habitants à l’émerveillement et à la ferveur.

L’évêque François visite les paroisses de son diocèse afin de procéder à leurs décorations et à leur ameublement. C’est le cas notamment de l’église de la Nativité-de-la-Vierge à Villaz, en Haute-Savoie. Construite en 1511, François de Sales demande d’y faire entrer la lumière.

Dorure et éléments colorés viennent embellir les édifices. Pour faire écho à la Renaissance italienne, on intègre dans les églises, colonnes, courbes et volutes. Les petites églises de Savoie deviennent de véritables merveilles, illustrant le paradis céleste.

La Savoie et ses joyaux de l’art baroque

Retable du XVIIe siècle de l'église Saint-Maurice à Thônes

François de Sales s’éteint le 28 décembre 1622, dans le couvent de la Visitation de Bellecour à Lyon. Ses reliques sont déposées à Annecy dans l’église qui lui est dédiée en 1641. Elles sont transférées en 1911 dans la basilique de la Visitation à Annecy. 

Après sa canonisation en 1665, trente-trois chapelles lui sont consacrées dans son diocèse. À Grenoble, la chapelle du couvent Sainte-Marie-d’en-Haut, offre peintures et sculptures évoquant les grandes étapes de la vie du saint. 

Les évêques qui lui succèdent, poursuivent son œuvre d’embellissement des églises. Des retables richement ornés viennent surmonter les autels afin de capter l’attention des fidèles. Dans l’église Saint-Maurice à Thônes, construite entre 1687 et 1697, le retable à quatre étages est un exemple prodigieux de l’art baroque en Savoie.

De même à Champagny-en-Vanoise, l’église Saint-Sigismond renferme des trésors baroques : tabernacle d’or, retable de 1622, sculpture de la Vierge. À Beaufort, l’église Saint-Maxime offre une splendide chaire à prêcher, sculptée en 1722 avec des décorations d’anges et de fleurs.

Au XVIIe siècle, 80 églises baroques parsèment toutes les provinces de la Savoie et notamment en Tarentaise. Il suffit de pousser la porte de ces petites églises savoyardes pour contempler aujourd’hui, ces trésors de l’art baroque !

Église Saint-François-de-Sales à Annecy construite en 1642

 

Amoureux d'histoire et de patrimoine ? Découvrez le Pass Patrimoine et visitez gratuitement 650 monuments pendant 1 an !

Jusqu'au 31 janvier bénéficiez de 10% de réduction avec le code JMP10 !

Tags: