Pass Patrimoine 600 monuments 2022 page
09/06/2023
5441

Un musée de l’histoire de France à Versailles

Versailles, symbole de la monarchie absolue n’a pas seulement été une résidence royale bâtie par Louis XIV.

Cet édifice abrite un musée dédié à l’histoire de France. Retraçant les triomphes de l’État, de l’Ancien Régime à la Restauration, en passant par la Révolution française et le Premier Empire, ce lieu est créé pour réconcilier, symboliquement, les différents régimes politiques et périodes de France.

Poussez les portes de ce musée historique consacré aux gloires de la France et plongez aux racines de son histoire !

Musée d'Histoire de Versailles, À toutes les Gloires de la France

Louis-Philippe, roi féru d’histoire

Franz-Xaver Winterhalter, Le roi Louis-Philippe, 1839

Victor Hugo, dans l’ouvrage publié à titre posthume Choses vuesdéclare à propos du Musée de l'histoire de France de Versailles que le roi des Français « a donné à ce livre magnifique qu’on appelle l’histoire de France cette magnifique reliure qu’on appelle Versailles ». 

En effet, Louis-Philippe, roi de France de 1830 à 1848, a pour ambition de réinvestir le château de Versailles.

Résidence royale, symbole de la monarchie absolue mais aussi de la Révolution française, ce monument est, un temps, laissé à l’abandon.

Promis à la destruction par la Révolution française, il fut 
in fine sauvé en tant que « temple de la culture ».

Aussi, il s’agit, pour le roi, non seulement de sauver cet écrin royal, mais aussi d’accomplir un projet ambitieux : celui de doter le royaume d’un musée retraçant l'histoire de France.

Son ambition résulte notamment de son éducation : ayant étudié les humanités, il développe une passion pour l’histoire et l’encyclopédie, ainsi que pour le collectionnisme.

Un musée historique dédié à toutes les gloires de la France

Louis-Philippe, s’il est roi des Français et exerce son pouvoir dans le cadre d’une monarchie contractuelle, n’est pas très populaire : en témoigne la célèbre caricature réalisée par Honoré Daumier en 1831 le présentant en Gargantua.

En effet, il appartient au courant politique des orléanistes, il est donc considéré comme un roi illégitime par les courants d’opposition, comme les légitimistes et les bonapartistes.

Afin d’asseoir sa légitimité sur le trône de France, il entend créer au château de Versailles un musée
 « À toutes les gloires de la France ».

Ce musée doit illustrer non seulement les grands moments de la monarchie, mais aussi ceux de la Révolution française.

Ce projet est rendu possible lorsque la loi du 2 mars 1832 fait de Versailles une dotation de la Couronne gérée par la Liste Civile.

Honoré Daumier, caricature de Louis-Philippe en Gargantua, 1831

Un musée dédié à l'art et à l'histoire de France

La façade du musée de l'Histoire de France et les grilles du château de Versailles

Afin de mener à bien cette entreprise pharaonique, le roi s’entoure d’une équipe pluridisciplinaire : architectes, bibliothécaires et conservateurs se joignent à lui.

L’objectif est de créer, à Versailles, un musée relatant l’histoire de la France dans sa globalité, de Vercingétorix à 1830.

Quoi de mieux que de se servir des images pour « élever l’étude des souvenirs et des monuments du pays au rang d’institution nationale » ?

Louis-Philippe tient à rattacher le passé de l’Ancien Régime à 1830, en faisant de la Révolution française non plus une rupture mais un lien entre toutes les gloires de la France. 

Le musée donne alors la part belle aux peintures, en centralisant au château de Versailles des œuvres pré-existantes ou en engageant des commandes, comme aux peintres Eugène Delacroix et Horace Vernet.

 

 

 

Le fronton du musée de l'Histoire de France, château de Versailles

Un chantier historique pour un musée très apprécié

Le roi surveille de près le chantier du musée, qui se déroule entre 1832 et 1837 : il le visite 398 fois ! L’architecte Eugène-Charles-Frédéric Nepveu est chargé de créer de nouvelles salles, dans lesquelles doivent s’insérer les toiles.

Le concept de musée est alors bien différent de l’idée actuelle : les œuvres sont encastrées dans des boiseries. De fait, l’accrochage est très serré et on n’hésite pas à couper ou agrandir les toiles pour les intégrer au lieu. 

Un souci pédagogique est déjà présent : des cartels, peints ou gravés sur des plaques métalliques, sont placés sous les toiles pour expliquer aux visiteurs le sujet de l’œuvre et en donner l’auteur. 

Ce musée de l'histoire de France est inauguré le 10 juin 1837 par de grandes fêtes auxquelles sont conviées les plus grandes personnalités du royaume, comme Victor HugoAlexandre Dumas ou encore Eugène Delacroix.

Jean-Auguste Bard, L'inauguration de la Galerie des Batailles, le 10 juin 1837

Ce nouveau Versailles, dédié à toutes les gloires du pays, est immédiatement très apprécié du public : on admire, dans le musée historique, le dialogue entre les époques et la possibilité de voir le fil de l’histoire de France se dérouler à mesure de la progression entre les salles.

La Galerie des Batailles aujourd'hui

De Napoléon III à aujourd’hui

L’Empereur Napoléon III, en uniforme de Général de Brigade dans son grand cabinet des Tuileries en 1862, château de Versailles ©Château de Versailles

Le 24 février 1848, le roi des Français abdique devant de nouvelles barricades.

Après la proclamation de la Deuxième République, Napoléon III entreprend de terminer les aménagements du musée. Mais la guerre franco-allemande de 1870 interrompt ses ambitions.

Occupé par les Prussiens de septembre 1870 à février 1871, Versailles accueille, par la suite, l’Assemblée nationale, en mars 1871 ainsi que les différents ministères durant la Commune de Paris.

Il faut attendre la fin du XIXe siècle, pour que le conservateur Pierre de Nolhac rende au château toute son identité de résidence royale et reprenne les collections.

Le musée dédié « à toutes les gloires de France » est en partie restructuré dans de nouvelles collections comprenant de récentes acquisitions.

Le musée se trouve toujours au sein du monument. Mais la majorité des salles est fermée au public. Seules quelques-unes peuvent être admirées au cours de visites guidées intitulées « Versailles à travers les siècles » organisées par le domaine national de Versailles. Un rendez-vous inmanquable pour tous les passionnés de patrimoine !

Visitez des sites exceptionnels des patrimoines français et belge, gratuitement et pendant 1 an, grâce au Pass Patrimoine !

Tags: