Pass Patrimoine pages

Le cristal et la Lorraine

Célèbre pour ses mirabelles et ses nombreuses spécialités culinaires, la Lorraine est le berceau de l'art verrier. Depuis le XVe siècle, les gentilshommes verriers et leur savoir-faire ont fait la réputation internationale du cristal français.
Au fil des siècles, les artistes verriers ont réalisé des productions fabuleuses. Aujourd'hui, la tradition perdure, partons ensemble à la découverte de ces illustres verreries.

Brève histoire des verriers

La ressource essentielle de la production de verre est le bois, combustible par excellence qui alimente les fours des verriers,  Ainsi, les familles de verriers sont d'abord nomades. Elles s'installent près des bois et érigent des habitations sommaires en bois appelées « houbettes ».
L’enjeu majeur du métier de verrier est, avant tout, de maîtriser la chauffe du four qui peut atteindre une température de plus de 1400°C. Les moyens primitifs dont disposent les premiers verriers leur fait consommer une grande quantité de hêtres et de chênes, amenant les populations locales à se révolter contre le défrichement de forêts entières.

Au Moyen Âge tardif, les seigneurs prennent conscience de l'importance de cette industrie verrière qui permet de trouver un débouché économique, notamment pour les immenses forêts de Lorraine. En 1448, Jean de Calabre, gouverneur des duchés de Lorraine, octroie aux verriers de nombreux privilèges : le bois leur est donné à discrétion et ils jouissent du droit de pêche et de chasse.
Contrairement à une croyance populaire, le statut de maître verrier ne donne pas un accès direct à la noblesse, en revanche, les nobles qui pratiquent cette activité ne risquent pas d’être déchus de leurs titres, contrairement à l’exercice de nombreux autres métiers. Les gentilshommes verriers sont verriers parce qu'ils sont nobles et non nobles, parce qu'ils sont verriers.

Aujourd'hui, les techniques des maîtres n'ont que très peu évolué, découvrez 6 verreries de Lorraine qui vous feront découvrir ce savoir-faire séculaire.

La verrerie de Portieux :

Bougeoir Dauphin, produit iconique de la verrerie de Portieux

Portieux est l’un des plus grands acteurs industriels des Vosges. Fondée en 1705, la verrerie de Portieux emploie plus de 1000 ouvriers au plus fort de son activité.
A son apogée, elle produit de la gobeleterie, mais aussi des articles de décoration. Plus de 8000 références sont proposées dans le catalogue et plus de 40000 pièces sortent de la manufacture chaque mois.

En 1948, la verrerie arrête la fabrication artisanale pour se consacrer à la verrerie mécanique, mais c’est un échec. Elle a fermé définitivement ses portes en 2014.

Aujourd'hui, un Ecomusée, situé sur le site verrier de Portieux, retrace l'histoire de cette verrerie.

La cristallerie Baccarat

Enracinée depuis 1764 dans la petite commune de Baccarat, ce nom fait rêver aux quatre coins du monde. Au fil de son histoire, la cristallerie Baccarat s'est imposée comme productrice du cristal des rois, et pour cause. Parmi ses clients, Louis XVIII et Charles X se sont dit éblouis par le fini, la beauté du travail de la Manufacture. Les premières commandes royales font de Baccarat un fleuron du luxe français. Depuis, des modèles comme le verre Harcourt, créé en 1841, s'est imposé en emblème du savoir-faire et savoir-vivre français. Baccarat marquer ainsi de son empreinte palais et appartements de rois et empereurs.

La ville de Baccarat réserve bien des surprises dont le musée du cristal, situé dans l'ancienne demeure des directeurs de la manufacture, ses nombreuses boutiques présentant le savoir-faire verrier régional, sans oublier son incroyable église, ornée de plus de 20000 vitraux en cristal de Baccarat.

Verre gravé par maître Simon, 1882, pour la cristallerie Baccarat

La cristallerie de Vallérytshal

Verres de la cristallerie Vallérysthal

Mémoire de notre industrie verrière, la cristallerie de Vallérysthal est inaugurée le 4 novembre 1838. 300 ans d'histoire font de Vallérysthal l'une des plus anciennes manufactures verrières. Sa production est large : verres pressés, verres soufflés, taillés, gravés à l'acide, à son apogée, plus de 50000 pièces sortent de la cristallerie chaque jour. La qualité des produits s'améliore d'année en année. En 1887, Jean Favot met au point un cristal d'une qualité supérieure avec plus de 30% de plomb dans la composition.

Aujourd'hui, les fours de Vallérysthal ne sont plus en activité, mais le site verrier accueille de nombreux touristes. Vous pouvez y découvrir le magasin d'usine présentant les anciennes collections de Vallérysthal-Portieux, sans oublier des démonstrations d'artistes verriers.

La cristallerie Lehrer

Depuis plus de 35 ans, la famille Lehrer perpétue le travail du cristal. Située en contrebas du plan incliné de Saint-Louis-Arzviller, ascenseur à bateau unique en Europe, la cristallerie Lehrer vous accueille au sein de son espace d'exposition et de démonstration.

Vous pouvez admirer les verriers travaillant la matière en fusion, pour ensuite découvrir les produits finis, labellisés Produit Moselle passion.

Les luminaires Flamme, produit phare de la cristallerie Lerher

La cristallerie Lalique

Lalique est l'histoire d'un homme de génie, René Lalique, qui a marqué les arts décoratifs grâce à son imagination. Créateur du bijou moderne, il passe, avec un talent égal, de l'Art nouveau à l'Art déco.

On résume sa source d'inspiration à trois F : la faune, la flore, la féminité. Depuis, la cristallerie Lalique s'impose comme une marque lifestyle : parfums, bijoux, architecture, joaillerie, Hôtels et Restaurants, le nom Lalique symbolise le luxe et le raffinement.

Le musée Lalique de Wingen-sur-moder est incontournable en Alsace. Les créations de René Lalique et de ses successeurs y sont exposées. L’occasion de déjeuner au Château Hochberg by Lalique, un restaurant situé à quelques pas du musée.

La cristallerie Saint-Louis

La cristallerie Saint-Louis a gravé son nom dans l'histoire du cristal. En effet, elle est la première manufacture en France à mettre au point le cristal au plomb. Elle est donc la première manufacture à recevoir l’appellation « Cristallerie » par l'Académie Royale des Sciences.

Saint-Louis, tout comme Baccarat, est une manufacture royale. Spécialiste des arts de la table et du luminaire, la cristallerie Saint-Louis est détenue par le groupe Hermès. Un seul mot d'ordre : l'exception.

La main de l'homme est ici souveraine. Rien n'est mécanisé ou automatisé, le travail du verrier n'a pas changé en l'espace de 300 ans. Le cristal est doublé couleur, taillé main.

La visite de la manufacture est un must. Accompagné d'un guide, sur réservation, on y découvre l'histoire et le savoir-faire de la plus ancienne verrerie d'Europe. Le visiteur découvre les ateliers à chaud, puis les ateliers de taille et de gravure. Au plus proche des artisans de lumière, nous sommes ébahis devant la beauté du métier. Terminez votre visite par le musée Saint-Louis, la Grande Place, surplombant les fondations d’un ancien four de verrier du milieu du XIXe siècle.

Musée Saint-Louis de la Grande Place

Pour ceux désirant préparer leur séjour, voici un guide étape par étape : www.mv-bracelet.com/cristallerie/

Partager :
Tags:

Commentaires

    Patrivia