Pass Patrimoine pages

Le tournoi : activité incontournable du Moyen-Âge

S’il est difficile de dater avec certitude son origine, le tournoi en tant qu’activité codifiée prend forme à l’époque féodale. Il consiste alors en séries d’attaques à cheval, véritables batailles où l’on joue sa vie, avec butin et demande de rançon à la clé. Un sport violent donc, relevant d’un entraînement au métier de guerrier, réservé aux hommes.

Pendant des siècles, il n’est fait aucune mention d’une quelconque présence féminine. Contrairement à ce que la littérature du Moyen-Âge et les chansons des troubadours véhiculent parfois, le tournoi n’est alors pas la scène où se réalise les idéaux de l’amour courtois !

L’Église, qui veille sur une société qu’elle s’applique à policer, est hostile à ces jeux et menace les hommes qui prennent le risque d’y laisser leur vie : excommunication et absence de sépulture chrétienne ! 

Les rois, princes et seigneurs, friands de ces tournois et surtout de la joute à la lance, les structurent et les réglementent au fil des siècles afin de pouvoir continuer à les pratiquer. Le jeu se dote d’un « manuel du savoir vire » et d’un « code de l’honneur » au XIIIème siècle.

À partir du XIVème siècle, le sport en lui-même, le port d’armes et le jeu d’adresse ne sont plus que des justifications secondaires pour les tournois, qui perdent toute connotation militaire. L’activité se théâtralise, devient festive : les combattants font leur entrée magnifiquement parés, tout un cérémonial se met en place.

C’est surtout une forme de représentation pour la noblesse, un moyen de faire étalage de ses mérites ou de se glorifier de l’amour d’une dame : les femmes font en effet leur apparitions, spectatrices au balcon ou dans les tribunes, venant encourager leur héros dont elles portent les couleurs.

L’art de la guerre évoluant, les tournois finissent par tomber en désuétude. L’une des dernières grandes joutes à la lance est organisé le 30 juin 1559 par le roi Henri II, rêveur et amateur d’une chevalerie depuis longtemps disparue : la troisième joute lui coûte la vie ! Progressivement les tournois seront remplacés par un véritable engouement… pour les duels.

Tous les ans, la ville de Carcassonne propose de faire revivre pour le public ces tournois du Moyen-Âge au pied des remparts : le Tournoi de la Citadelle se déroule cette année le 7 avril 2019 !

 

Partager :
Tags:

Commentaires

    Patrivia