Cet été je visite la France 2021 page

Mot de la semaine : Hécatombe

De nos jours, le mot hécatombe est, malheureusement, fréquemment utilisé pour désigner de multiples victimes causées par des accidents, massacres, épidémies... Par extension, il est aussi employé pour qualifier un grand nombre d’échecs à un examen ou une lors d’une compétition.

Athéna Mattei conservée au Louvre. Datée du Ier siècle de notre ère, copie romaine d'une oeuvre originale du IVe siècle avant notre ère.

Ce terme est hérité de l’Antiquité grecque où il recouvre une tout autre réalité. Formé des mots : ἑκατόν / hekatón, signifiant « cent » et βοῦς / boũs, signifiant « bœuf » une hécatombe est alors le nom donné au sacrifice rituel de 100 bœufs.
Cette cérémonie se déroule chaque année au cours de la fête des Panathénées donnée en faveur de la déesse Athéna. C’est en août qu’ont lieu ces festivités, mois qui, en grec ancien, porte le nom d’hécatombeion.

Ce mot recouvre rapidement différents types de sacrifices animaliers. Ainsi, Homère, dans l’Iliade et l’Odyssée, décrit ce rituel frappant des bœufs mais aussi des béliers.

En Français, le mot apparaît à partir du XVIe siècle, d’abord en traduction du terme grec. Il évolue, à partir du XVIIe siècle, pour prendre le sens que nous lui donnons aujourd’hui.

Partager :
Tags:

Commentaires

    Pass Patrimoine Côté