Mot de la semaine : Callipyge

Vénus Callipyge du musée national de Naples

 

Le mot callipyge qualifie une statue au postérieur harmonieux... par extension et en langage familier, il peut désigner une femme aux formes plantureuses.

Il vient du grec kallipugos qui signifie belle fesse (καλός / kalόs signifie « bon, beau » et πυγή / pugế veut dire « fesse »). Il était un qualificatif des statues de la déesse Aphrodite figurée en train de soulever son péplos (vêtement grec) pour admirer ses fesses par-dessus son épaule. Cette représentation de la déesse de l’Amour était adorée notamment à Syracuse en Sicile.

La représentation la plus connue de ce type de statue est la Vénus Callipyge qui se trouve au Musée archéologique de Naples et provient de la collection Farnèse. Elle est datée du deuxième siècle avant notre ère.

Vénus Callipyge de François Barois au Jardin des Tuileries

 

Une copie de cette œuvre faite par le sculpteur François Barois lors de son séjour à Rome au XVIIe siècle, est aujourd’hui exposée au musée du Louvre mais un voile de pudeur lui a été ajouté, afin dit-on, de ne pas choquer la reine.

Une copie de cette œuvre se trouve également dans le jardin des Tuileries. Logée au plein centre de l'exèdre sud elle inspire ceux se réunissant dans cet espace de réunion privilégié, propice à l'inspiration des débats.

“La Vénus callipyge avait un bel avenir derrière elle.”
Paul, dit Tristan Bernard
Partager :
Tags:

Commentaires

    PCC - Carré