Pass Patrimoine 600 monuments 2022 page
13/12/2022
25744

Les origines du sapin de Noël

Le sapin est devenu le symbole de la fête de Noël, célébrée chaque année le 25 décembre. À ses pieds, les enfants se pressent pour découvrir les cadeaux apportés par saint Nicolas ou le Père Noël, selon les régions

Sur les grandes places et les marchés de Noël, dans les maisons et les châteaux, le traditionnel sapin de Noël est mis à l’honneur durant les fêtes. On se dispute même pour avoir le plus grand et le plus bel arbre de Noël. C’est aussi à celui qui le conserve le plus longtemps possible !

Cette tradition de l’arbre a plusieurs origines en Europe. Découvrez cette coutume multiséculaire qui a traversé les civilisations

 

L’arbre de Noël : une pratique ancestrale

L’arbre de Noël vient d’une pratique païenne de la mythologie nordique. On fêtait durant l’hiver, la renaissance du soleil.  L’arbre incarne le renouveau et la vie. Il était décoré de fleurs, de fruits secs et de blé lors des célébrations du solstice d’hiver.

Utiliser l’arbre comme symbole de vie éternelle était également courant dans d'autres civilisations, chez les Égyptiens et les Hébreux. De même, chez les Romains, lors des Saturnales, les maisons étaient parées de branches d’arbre ornées de bougies.

Durant le Moyen Âge, ces coutumes persistent dans certaines régions d’Europe. Mais, l’arrivée du christianisme bouleverse les pratiques.

Au VIe siècle, saint Colomban, un moine irlandais, part évangéliser la Gaule et les peuples germains. Il utilise le sapin, éclairé par des bougies disposées en forme de croix, pour leur raconter la venue du Sauveur. De même, lorsque saint Boniface de Mayence enseigne aux Germains le mystère de la Sainte Trinité, il reprend la forme triangulaire du sapin.

L’Alsace : aux origines du sapin de Noël

Arbres de Noël suspendus dans l'église Saint-George de Séléstat en Alsace

Il faut attendre la Renaissance pour trouver la première attestation écrite du sapin de Noël. Un livre de comptes de 1521 de la ville de Sélestat en Alsace, dans le Saint-Empire romain germanique, mentionne pour la première fois un sapin de Noël.

Vers la fin du XVIe siècle, des textes rapportent l’achat de sapins de Noël pour décorer les paroisses de Strasbourg. Les arbres sont installés et décorés de façon collective dans les églises, au plafond desquelles ils sont suspendus.

Les pays protestants et l'arbre de Noël

La Lettonie et l’Estonie se disputent également l’origine du sapin de Noël. On raconte que dès la fin du XVe siècle, un sapin était décoré puis mis en procession dans les rues des villes au moment de Noël.

D’autres encore attribuent la tradition du sapin de Noël à Martin Luther, le réformateur protestant. Après une promenade en forêt sous un ciel étoilé, il décide de décorer un sapin avec des bougies.

Dans les pays d’Europe du Nord, cette pratique est en effet associée au protestantisme. Le sapin de Noël vient remplacer la crèche dans laquelle sont représentés la Vierge et les saints.

Le sapin de Noël est le nouveau symbole de la Nativité du Christ.

Le sapin de Noël à travers les pays

Sapin de Noël au Rockefeller Center à New York

À partir du XVIIIe siècle, la tradition du sapin s’étend progressivement au reste de l’Europe. La reine Marie Leszczynska, femme de Louis XV, fait installer un sapin au château de Versailles, en 1738. En Angleterre, la reine Victoria et le prince Albert reprennent cette tradition au cours du XIXe siècle.

Mais, cette pratique s’implante véritablement en France à la suite de la guerre franco-prussienne de 1870. L’Alsace et une partie de la Lorraine sont annexées par la Prusse. Certains fuient l’occupation prussienne pour s’installer dans des régions voisines et y emportent avec eux… le sapin de Noël !

Le sapin de Noël traverse l’Atlantique avec les vagues migratoires du XIXe siècle pour s'implanter en Amérique du Nord.

En 1933, on installe au Rockefeller Center à New York, un gigantesque sapin orné de guirlandes de lumière. Depuis cette date, les touristes se pressent chaque année pour admirer le spectaculaire arbre de Noël new-yorkais.

Des décorations de Noël lumineuses et symboliques

Deux espèces d’arbres sont aujourd’hui utilisées : l’épicéa et le sapin de Nordmann, originaire du Caucase. Ces arbres ont la particularité de ne pas perdre leurs épines pendant l’hiver.

Autrefois, ils étaient décorés, selon les régions, avec des bougies, des hosties, des papillotes, des petits gâteaux ou des pommes rouges.

Les pommes, suspendues aux branches de l’arbre de Noël, symbolisaient le fruit défendu par Dieu à Adam et Ève. Lors de l’hiver 1858, dans les Vosges du Nord, une sécheresse terrible avait privé les arbres de ces fruits et donc les sapins de décorations. Un souffleur de verre de Goetzenbruck, village près de Meisenthal en Alsace, décide de créer des boules en verre pour remplacer les fruits manquants. Cette tradition s’est ensuite répandue dans toute la France. 

Boules de Noël de Meisenthal

Aujourd’hui, on y accroche guirlandes, boules, angelots, personnages en bois ou sucreries. Au sommet du sapin, l’étoile rappelant celle de Bethléem est placée par le plus jeune de la famille !

Retrouvez toutes les coutumes et traditions de Noël en suivant ce lien.

 

Vivez la magie de Noël et offrez la visite de plus de 650 monuments avec le Pass Patrimoine
Pour Noël bénéficiez de 10% de réduction avec le code JMP10 !

 

 

Tags: