Cet Ete je visite la France

L'âme romane d’Auxerre

Les vacances de printemps ou d'été sont à l'origine de grandes migrations.
Les gens du Nord, les Franciliens et autres populations en mal de chaleur, en profitent pour "descendre vers le Sud" selon l'expression en usage. 

Je leur conseille de profiter de ces périples pour prendre le temps de découvrir les merveilles qui jalonnent l'autoroute du soleil. 
Fuir les bouchons et l'énervement qui en découle pour se cultiver l'espace d’une matinée voire d’une journée, n'est-ce pas une manière intelligente de mêler l'utile à l'agréable ? 

Première étape Auxerre, la capitale de la Basse-Bourgogne.  
A l'époque gallo-romaine c’était une bourgade florissante du nom d'Autessiodurum. Par la suite, dès le IVème siècle et pendant le haut Moyen Âge, la ville fut un centre religieux important.

Vue panoramique d'Auxerre © Josette Laliaux Ville d'Auxerre 
Panorama d'Auxerre depuis l'Yonne

De nombreux édifices l'attestent dont le site monastique de Saint-Germain, la Cathédrale Saint-Etienne, l'ancien évêché et l'Eglise Saint-Eusèbe. Ces différents monuments conservent de magnifiques vestiges de l'époque romane.

Les cryptes de l'église abbatiale de Saint-Germain sont sans doute les plus impressionnantes.

Abbaye Saint-Germain © Josette Laliaux Ville d'Auxerre 
Église abbatiale de Saint-Germain à Auxerre

Construites au IXème siècle sous le haut patronage de Charles le Chauve, elles se composent notamment d'une confession centrale où se situe le sarcophage du saint vénéré et d'un couloir de circulation ponctué de plusieurs oratoires ornés de remarquables fresques.
Ce témoignage de l'art carolingien dévoilant "trois scènes historiées du martyr de Saint Etienne", le jugement, l'extase et la lapidation, est unique en France.

Crypte de l'abbaye de Saint-Germain scènes du martyr de Saint Etienne © Josette Laliaux Ville d'Auxerre
Crypte de l'abbaye et scène de lapidation de Saint-Etienne 

Au niveau supérieur se dresse la haute Tour Saint-Jean, "magnifique campanile roman tardif".

En poursuivant son chemin, on découvre aisément d'autres manifestations du style roman. L'élégant clocher de l'église Sainte-Eusèbe en est un bel exemple ou encore la crypte de la prestigieuse Cathédrale Saint-Etienne et la splendide galerie du palais épiscopal (l'actuelle préfecture).

Palais synodale - préfécture d'Auxerre © Josette Laliaux Ville d'Auxerre
Palais synodale - préfécture d'Auxerre

Ainsi l'âme romane d’Auxerre flotte encore sur la cité grâce à cet héritage architectural et pictural. Une promenade historique fascinante qui vous emporte au-delà des siècles.

Patrick de Carolis

 

Partager :

Commentaires

    Patrivia