SIPC 2021 pages

Le festin : découverte d’un magazine affamé de patrimoine !

Retour sur une aventure au service des patrimoines

Couverture Le Festin, n°119, septembre 2021 © le festin

En septembre 1989 paraît le premier numéro du Festin, revue semestrielle consacrée aux patrimoines d’Aquitaine. Portant un œil novateur sur son environnement culturel et patrimonial, Le Festin s’impose peu à peu comme une référence en la matière.

Ses intervenants, qu’ils soient spécialistes, journalistes, ou amateurs qualifiés, arborent la volonté de rendre le patrimoine d’hier et d’aujourd’hui accessible. Tous les thèmes sont abordés, du patrimoine gastronomique à l’architecture, en passant par le patrimoine naturel ou encore les arts plastiques. 

Depuis 2002, la revue est un trimestriel, assorti, plus d’une fois l’an, de numéros hors-série. Fort de son savoir-faire et de sa notoriété, Le Festin est aussi éditeur d’ouvrages patrimoniaux et littéraires, et organisateur d’évènements culturels, comme des expositions ou des rencontres.

Le Festin, découvertes & patrimoines en Nouvelle-Aquitaine porte bien son nom ! J’aime mon Patrimoine a sélectionné pour vous 5 articles, issus du numéro de septembre 2021, qui vous feront voyager, direction le Sud Ouest ! 

Sur les chemins de Napoléon Ier en Nouvelle-Aquitaine, par Dominique Dussol

Musée Napoléon © Jonathan Barbot

À l’occasion du bicentenaire de la mort de l’Empereur, marchez sur ses traces, de Bayonne à l’Île d’Aix. Si l’on lie plus facilement Napoléon III à la côte Atlantique, Napoléon Ier est résolument lié à l’histoire locale.

Découvrez les accomplissements de celui que l’on surnommait le Petit Caporal. Car l’Empereur des Français a contribué à façonner le paysage néo-aquitain, en laissant palais et arcs de triomphe sur son passage... 

S’il y a un lieu à garder en mémoire, c’est le Manoir de la Pommerie, à Cendrieux. Cette demeure, au cœur du Périgord, est la propriété de Baudoin de Witt et de son épouse

Baudoin de Witt entretient un lien particulier avec la famille impériale, puisqu’il est l’arrière-arrière-petit-neveux de Napoléon Ier.

Le Manoir, classé monument historique, abrite un musée consacré à Napoléon.
Le Festin vous fait découvrir les collections de ce lieux hors du commun. 

Musée Napoléon © Jonathan Barbot

Bidart, du port de pêche à la station balnéaire, par Maïté Ehlinger

Plongez dans la folle histoire de la ville de Bidart, station balnéaire de la côte Basque. Longtemps dans l’ombre de Biarritz, Bidart a su, au fil des siècles, attirer têtes couronnées, grandes fortunes mais aussi touristes plus modestes.

Loin de l’effervescence des stations voisines, cette ville s’est peu à peu imposée comme un lieu de villégiature. Du tourisme balnéaire naissant à l’engouement pour le camping, en passant par l’essor des Années Folles, percez les secrets de Bidart

Bidart © J'aime mon Patrimoine

La maison-musée de Paul Berthelot, par Dominique Dussol

Maison Paul Berthelot, façade sur jardin © Jean-Christophe Garcia

Au cœur de Bordeaux, rue Ernest-Renan, se niche une maison de maître à la façade assez commune. Lorsque l’on pousse ses portes, un univers incroyable se dévoile, parachevé par une verrière raffinée. Cet univers, c’est celui de Paul Berthelot, rédacteur en chef de La Petite Gironde, collectionneur et passionné d’arts.

Le festin vous transporte entre la fin du XIXe et le début du XXe siècle : partez à la rencontre de Paul Berthelot, chevalier de la légion d’honneur, et de sa maison qui oscille entre Art Nouveau et Art Déco.

Le festin, c’est aussi un magazine de découverte qui vous permet de découvrir des lieux d’exception, habituellement fermés au public. En effet, la maison-musée de Paul Berthelot est uniquement ouverte lors des Journées Européennes du Patrimoine

Maison Paul Berthelot © Jean-Christophe Garcia

La rue de la Boucherie à Limoges, par Laurent Bourdelas

Limoges, église Saint-Aurélien © J'aime mon Patrimoine

Le festin vous emmène ripailler dans la rue la plus pittoresque de Limoges : la rue de la Boucherie. Mais avant de goûter les spécialités locales, et afin de les apprécier davantage, il est intéressant de remonter le temps et de s’immerger dans l’histoire des bouchers limougeauds.

Cette confrérie est installée dans la même rue depuis le XIIe siècle. Ils habitent et travaillent dans des maisons qui font aujourd’hui le charme du centre historique, avec leurs pans de bois et leurs toitures en tuile canal.

Les bouchers, très respectés, ont même leur propre chapelle, dédiée à Saint-Aurélien, et participent à des fêtes qui sont encore célébrées de nos jours ! 

Limoges, quartier de la Boucherie © OTI Limoges A. Lacotte

Le Creusois a-t-il livré tous ses secrets ?, par Gilles Escoffier

Le Creusois © Le festin

Il est des recettes que certains chefs cuisiniers gardent jalousement et ne dévoilent jamais.

C’est le cas du Creusois, gâteau à la noisette, typique du département de la Creuse.

Sa recette n’est connue que d’une poignée de chanceux, dont le pâtissier Robert Langlade, basé à Crocq, et son confrère André Lacombe, établi à
Aubusson.

Le festin vous dévoile les raisons du mystère Le Creusois, à travers un récit historique et gastronomique

Une revue dédiée à la découverte du patrimoine néo-aquitain

Passionnés de patrimoine, amateurs de découvertes, aficionados d’art et d’histoire : Le festin est fait pour vous. Une fois par trimestre, laissez-vous transporter par plus de cent pages dédiées à la culture.

Actualités, tribunes, rencontres, histoires hors du commun ou encore idées de sorties n’attendent que vous

Couverture Le Festin, n°119, septembre 2021 © le festin

Partager :
Tags:

Commentaires

    Pass Patrimoine Côté