Je redécouvre la France avec le Pass Patrimoine

Mot de la semaine : Gazette

Des origines vénitiennes

Aujourd’hui, le mot gazette est employé couramment pour désigner un journal, mais saviez-vous que ce terme tire ses origines de la Vénétie  ? Découvrez l’histoire qui se cache derrière le mot « Gazette » ! 

Au XVIe siècle, Venise, dont le port est alors l’un des plus importants d’Occident, décide de créer un journal rapportant les nouvelles du monde, collectées grâce à ses grands navigateurs.
Ces journaux sont baptisés 
Gazeta, du nom d'une pièce frappée par la Cité des Doges à cette époque. Cette pièce de monnaie qui équivaut à, environ, cinquante de nos centimes actuels, correspond alors au prix du journal.

Canaletto, Le grand Canal à hauteur de la basilique Santa Maria della Salute de Venise

La Gazette de France

Portrait de Théophraste Renaudot (1586–1653)

Au début du XVIIe siècle, la Gazeta vénitienne s’exporte dans toute l’Europe.

Afin de suivre ce courant, la France crée la Gazette, d’après le nom de son homologue italien.
Le périodique est fondé en 1631 par Théophraste Renaudot, le médecin de Louis XIII sous l'impulsion du cardinal de Richelieu.

Le journal, qui ne comprend pas plus de 4 pages au départ, parait chaque semaine. Il est tiré, à l’origine, entre 300 et 800 exemplaires.

La Gazette est considérée comme le premier périodique français. 

Publiée chaque samedi, la Gazette a pour objectif de propager l'actualité politique, mais également les nouvelles de la Cour, du Royaume et de l'étranger. 

Gazette de France du mardi 3 février 1789, n°10 ©gallica.bnf.fr

 

Très rapidement, ce périodique obtient le monopole de l’information politique en France.

La Gazette gagne en notoriété jusqu’à gagner un tirage à plus de 8 000 exemplaires . Distribuée partout en France, elle prend le nom de Gazette de France, en 1762.

Au cours de la Révolution française, la Gazette de France continue ses publications, mais reste cependant très discrète sur les événements.

En 1792, elle change de nom au profit de Gazette nationale de France et devient un quotidien.

Sous la IIIe République, elle reprend finalement son nom de Gazette de France, avant de disparaître en 1915. 


Gazette Nationale de France du mercredi 19 décembre 1792, n°267 ©gallica.bnf.fr

 

Retrouvez tous nos mots de la semaine ici



Partager :
Tags:

Commentaires

    Patrivia