Cet Ete je visite la France

Les Fêtes du Papogay

C’est une tradition multiséculaire qui se déroule chaque premier dimanche du mois de mai à Rieux-Volvestre en Haute-Garonne, sur le chemin de la Via Garona.
Cette ville, ancien évêché aux murs ocre, voit la désignation du roi du Papogay au terme d’un week-end festif et sportif !

Église de Rieux-Volvestre, ancienne cathédrale

Le Roy de Rieux

Roi du Papogay 2019

Le roi est celui qui parvient à faire chuter le Papogay, un perroquet, de bois et de métal, situé au sommet d’un mat de 45 mètres de haut. Cette chute est provoquée par l’impact d’une des nombreuses flèches : selon les années, elle peut intervenir au bout de 4h à 5h de tirs ininterrompus.

Tous les hommes originaires de la commune et membres de la Compagnie des archers du Papogay participent à cette fête. Ils fabriquent eux-mêmes leurs flèches au cours de l’année.

Les origines historiques du Papogay

Pluie de flèches sur le Papogay finalement détaché

Cette tradition remonte à la Guerre de Cent ans, plus précisément, lorsque suite à une défaite, le roi Charles V se rend compte de la supériorité des archers anglais. Il envoie une missive à son peuple afin que les hommes s’entraînent davantage dans cette discipline.

Si, avec l’arrivée de la poudre et des canons, les archers perdent rapidement de leur importance, les hommes de Rieux-Volvestre perpétuent l’entrainement.
Des parchemins de 1585 et 1589 déterminent les statuts de la Compagnie des Chevaliers de l'Arbalète, réservée aux gentilhommes et aux principaux bourgeois de la ville et de la Société du Jeu de l'Arc, réservée aux paysans et aux artisans.

Les règles du tir au Papogay n’ont que peu changé depuis. Seule évolution notable, ce ne sont plus les nobles et le tiers-états qui concourent séparément, mais les enfants, qui tirent au Papogay, le samedi et les adultes, le dimanche. Pour les plus jeunes, le Papogay est perché « seulement » à 20 mètres de hauteur.

 

Les archers prêts à tirer sur le Papogay

Les origines légendaires du Papogay

En 1958, une légende apparaît, donnant une autre explication à la naissance du Papogay.

Située à une époque lointaine, elle rapporte que le Diable hantait la région dans le but de séduire la fille du seigneur local. Son père ordonne à tous les habitants de le chasser coûte que coûte.
C’est un premier week-end de mai que Tantiro, jeune berger épris de la demoiselle, parvient à transpercer d’une flèche le diable qui avait pris la forme d’un Papogay. Il prend alors le titre de roy de Rieux !

C’est cet épisode qui serait célébré chaque année !

En cette année 2020, les festivités ne pourront malheureusement pas avoir lieux à la date prévue. Pour connaître les informations sur la nouvelle date rendez-vous sur le site du Papogay.

Danses traditionnelles au cours des Fêtes du Papogay

Partager :
Tags:

Commentaires

    Patrivia
    Pass Patrimoine pages