2ème nuit du patrimoine à Toulouse

Prenez places à Toulouse

J’aime mon patrimoine vous propose de savourer le patrimoine toulousain autrement en partant à la découverte des places de la Ville Rose. Prenez le temps d’explorer ces lieux de vie, témoins de l’histoire autant que de la vie quotidienne des languedociens.
Et pourquoi pas en profiter pour vous poser un instant et déguster une spécialité gastronomique locale ?

Préparer votre balade en lisant cette article avec la carte interactive proposée par la mairie de Toulouse sur le site : https://www.urban-hist.toulouse.fr/

La place de la Trinité

Place de la Trinité © Frédéric Neupont CC BY 2.0

La place de la Trinité se trouve approximativement au cœur de l’ancienne cité romaine de Tolosa, à proximité du croisement des axes Nord-Sud et Est-Ouest. Elle est maintenant une des places de caractère du secteur sauvegardé de Toulouse.

Au XIVe siècle, le couvent des moines trinitaires, dont la mission principale est le rachat des captifs chrétiens, s’installent à cet emplacement.

La congrégation toulousaine est dissoute à la Révolution française et la démolition de leur établissement libère un espace triangulaire autour duquel s’installent de belles maisons.

L’architecte de la ville de Toulouse, Urbain Vitry (1802 - 1863) est l’auteur des deux principaux joyaux de cette place inscrit à l’inventaire des Monuments Historiques depuis 1946 : la fontaine aux sirènes ailées, érigée en 1827 et l’immeuble dit « Maison Lamothe », construit en 1830 en intégrant des éléments de la Renaissance italienne.

La place Dupuy

La colonne Dupuy et la Halle aux grains © Traumrune / Wikimedia Commons / CC BY 3.0

Située à deux pas du Canal du Midi, la place Dupuy est dédiée au général Dominique Martin Dupuy (1767 - 1798) qui a notamment servi avec Napoléon Bonaparte lors de la campagne d’Egypte.

La fontaine, avec ses griffons et sa colonne, est la plus monumentale de Toulouse. Elle date du début du XIXe siècle.

La statue de Dame Tholose à son sommet est un ajout. Elle était auparavant sur le toit de la tour des archives au Capitole (voir notre article dédié au Capitole de Toulouse). Elle aurait été déplacée pour économiser la création d’une nouvelle statue pour la colonne…

L’autre patrimoine marquant de la place est la Halles aux Grains. Construite entre 1862 et 1864, ce bâtiment hexagonal abrite un marché couvert jusqu’au milieu du XXe siècle. A partir de 1946, elle est transformée en salle de spectacles et reçoit notamment des matchs de boxe.

Dans les années 1970, le chef d’orchestre Michel Plasson en fait le lieu de résidence du fameux Orchestre du Capitole.

La salle de concert peut aujourd’hui accueillir 2200 personnes.

La place Wilson

La place Wilson en 1934. Les immeubles en briques sont peints en blanc.

Erigée à l’emplacement d’une ancienne porte de la cité, la place Wilson doit son nom au 28e président des Etats-Unis Woodrow Wilson (1856 - 1924).

Entourée de beaux immeubles en briques rouges, elle est agrémentée d’un square en 1876.

Un monument à la gloire du poète occitan Pèire Godolin (Pierre Goudouli) (1589 - 1649) trône au milieu du bassin depuis le début du XXe siècle. C’est un groupe en marbre dû au sculpteur Alexandre Falguière où le poète médite aux côtés de sa muse.

La place Wilson offre deux visages aux promeneurs entre l’animation des restaurants et du cinéma et le calme offert par les arbres exotiques du square.

La place Olivier

Dans le prolongement du Pont-Neuf, la place Olivier doit son nom à un confiseur et conseiller municipal du XIXe siècle : Hippolyte Olivier.

Il est à l’origine de la création de la très belle fontaine qui rafraîchit la place. Celle-ci commémore la crue exceptionnelle de la Garonne en 1875. Elle fut si violente qu’elle provoqua l’effondrement du pont Saint-Pierre et du Pont Saint-Michel et ravagea le quartier Saint-Cyprien et ses habitants.

10 ans plus tard, en 1885, la fontaine rend hommage aux victimes.

La place Roger Salengro

Fontaine de la place Salengro © Didier Descouens CC BY SA 4.0

Plusieurs illustres de Toulouse ont habité sur la place Roger Salengro (homme politique, ministre de l’Intérieur du gouvernement de Léon Blum en 1936), en particulier Pierre-Paul Riquet et Jean Jaurès. 

Pierre-Paul Riquet (1609 - 1680) est le créateur du Canal du Midi (voir notre article dédié). Sa maison était située à l’emplacement de l’actuel n°1 de la place.
Jean Jaurès (1859 - 1914) passe plusieurs années à Toulouse dont il sera maire adjoint à l’instruction publique de 1890 à 1893. Il séjourne en partie sur la place Roger Salengro.

Comme beaucoup de places toulousaines, on y trouve une fontaine commandée par les habitants du quartier. Elle est fabriquée en 1852 en assemblant des éléments issus de la fonderie d’art du Val d’Osne en Haute-Marne, une des plus réputée de l’époque.

La place Saint-Georges

Réplique de fontaine Wallace place Saint-Georges © Didier Descouens CC BY SA 4.0

La place doit son nom à une chapelle dédiée au saint patron de la chevalerie chrétienne aujourd’hui disparue.

Depuis le Moyen Âge, la place Saint-Georges est un des plus importants lieux de vie à Toulouse. Un marché au vin est attesté dès le XIIIe siècle. La tradition perdure aujourd’hui avec les marchés quasi quotidiens.

C’est également un lieu de prêche et, à partir du XVIe siècle, un lieu pour les exécutions publiques : Jean Calas y fut supplicié et mourut ici. 

L’agencement de la place actuelle date du XVIIIe siècle même si plusieurs maisons à pans de bois sont antérieures. L’hôtel particulier de Lafage, au n°19, est contemporain de cette époque. C’est un bel exemple de style néo-classique Louis XV.

Dans les années 1980, la municipalité ajoute sur la place une magnifique réplique de fontaine Wallace. La place est entourée de commerces et de terrasses ce qui en fait un des lieux favoris des Toulousains.

La place du Capitole et le square Charles de Gaulle

Square Charles de Gaulle © Didier Descouens CC BY SA 4.0

Probablement le lieu le plus connu de Toulouse, le parvis décoré d’une croix occitane met en valeur la célèbre façade en brique et pierre et donne accès au Capitole, témoin de 8 siècles d’histoire (voir notre article dédié sur le sujet).

Les plafonds peints sous les belles arcades de la place retracent l’Histoire de la Ville Rose. Ils sont l’œuvre de l’artiste Raymond Moretti

De l’autre côté du Capitole se trouve le square Charles de Gaulle. On peut y admirer la tour des Archives également nommée Donjon du Capitole qui date du début du XVIe siècle et abrite depuis 1948 l’office de Tourisme de Toulouse.

Le square garde aussi le secret de la muraille antique datant du 1er siècle de notre ère. Redécouverte lors d’un réaménagement paysager en 2015, des vestiges en briques moellons et galets de la Garonne gisent encore sous la place…

Partager :
Tags:

Commentaires

    Toulouse 2ème nuit du patrimoine