Thaumaturge

Le mot thaumaturge qualifie quelqu’un qui fait des miracles.

Il vient du grec thaumatourgós désignant « celui qui fait des tours d’adresse » et composé des mots thaûma et érgon signifiant « tour de force, merveille » et « action ». Avec l’avènement de la chrétienté, ce mot prend le sens de « celui qui fait des miracles ».

Louis XIV touchant les malades des écrouelles. Tableau de Jouvenel

C’est bien à l’époque chrétienne que ce terme prend de l’importance. Il caractérise aussi bien des saints ayant accompli des miracles, que les rois de certaines nations. Ceux de France et d’Angleterre, dits « de droit divins », peuvent ainsi guérir les écrouelles, ou scrofuleux, dès la fin de leur cérémonie de sacre.

Ce rituel est réalisé par imposition des mains du roi sur le malade. Il est attesté dès le XIe siècle et atteint son apogée sous le règne de Louis IX (futur saint Louis), qui le pratique de manière hebdomadaire. Ses successeurs le pratiquent de manière moins régulière, souvent à l’occasion de grandes fêtes de la chrétienté. Louis XIV, touche tout au long de son règne près de 200 000 malades.

Cette tradition des Rois Thaumaturges a été étudiée dans un livre éponyme par l’historien Marc Bloch, fondateur de l’École de Annales, courant historique majeur du XXe siècle.

Aujourd’hui ce mot est encore employé dans la littérature d’heroic-fantasy pour désigner un magicien.
De manière plus rare et péjorative, il peut désigner une personne qui prétend pouvoir accomplir des miracles ou défier les lois de la nature.

Partager :
Tags:

Commentaires

    Patrivia