Pass Patrimoine pages

Cannes, au-delà des étoiles

L'été à Cannes est synonyme de soleil, de plage et souvent de bling bling, même une fois les derniers festivaliers de mai repartis pleins d'étoiles dans les yeux. Pourtant, la ville de la Croisette possède un patrimoine et une vie culturelle exceptionnels qui méritent le détour entre deux bains de soleil.

Nous vous avons déjà donné un bref aperçu des magnifiques îles de Lérins et du monastère de Saint-Honorat qui est à l'origine de la Palme d'or du festival.  
Nous vous proposons, cette fois, de découvrir 5 lieux de patrimoine, aujourd'hui symboles de la vie culturelle de Cannes.

 

Le musée de la Castre

Salle d'exposition du musée de la Castre

Niché au sommet de la colline du Suquet, cœur du vieux Cannes, le musée de la Castre est une très belle surprise.

Il est installé dans les vestiges du château des moines de Lérins. Ce rare témoin de l'histoire médiévale de la ville domine la baie, la croisette et les îles de Lérins.
Le point de vue depuis la tour carrée dite "de l'abbé" (XIIème siècle) est superbe et permet de mieux comprendre la topographie particulière de Cannes.

Mais la singularité du musée de la Castre tient principalement de ses collections.

 

Hormis quelques peintures du XIXème siècle de Cannes et de la Riviera, le musée propose au visiteur de partir sur les traces des grands aventuriers avec une collection ethnographique. On peut ainsi admirer des salles d'Art Primitif et d'objets d'Océanie, de l'Himalaya, d'Arctique, des Antiquités méditérrannéennes et précolombiennes.
Un véritable dépaysement à deux pas de la croisette.

Cet été au musée de la Castre :

Ne manquez pas l'exposition temporaire consacrée au chevalier Tinco de Lycklama à l'occasion des 140 ans du musée. Un voyage empreint d'exotisme. Pour en savoir plus sur l'exposition : 

 

Le fort royal sur l'île Sainte-Marguerite

Vue depuis la cellule du Masque de fer

En prenant le bateau depuis le port de Cannes, on accède à l'île Sainte-Marguerite. Un univers à part où la nature est prédominante, sorte d'antithèse à l'architecture dense du front de mer Cannois.
L'occupation de l'île remonte à l'Antiquité voire à l'Âge de Bronze, mais c'est au XVIIème siècle que l'histoire de Sainte-Marguerite connaît son apogée.

La marquis de Vauban remanie le fort militaire déjà installé, point stratégique pour la défense maritime du Sud de la France. Mais c'est Louis XIV qui donne au lieu sa dimension exceptionnelle. Il en fait une prison royale où seront enfermés des personnages illustres. Le plus fameux est sans nul doute l'homme "au masque de fer".
Malgré des documents détaillés sur sa captivité et de nombreuses recherches, le mystère qui plane autour de ce prisonnier sans visage reste entier. 

À vous de venir percer l'énigme dans le fort qui abrite aujourd'hui le musée de la mer.

Cet été au fort royal de l'île Sainte-Marguerite :

Une exposition temporaire de photos de Yann Arthus-Bertrand célèbre le patrimoine mondial. Suivez ce lien pour en savoir plus.

 

La médiathèque Noailles et la Malmaison

La Malmaison sur la Croisette

Cachée derrière la végétation luxuriante d'un jardin anglais parfaitement préservé, la villa Rothschild (ci-dessus) est aujourd'hui une médiathèque. Un bel exemple de reconversion de patrimoine privé en lieu public.
Le bâtiment néoclassique de 1881 abrite des salles de lecture et reçoit régulièrement des événements culturels. Un bel écrin pour s'échapper un instant du tumulte de la ville.

Mais la culture à Cannes se trouve aussi au cœur de la croisette. La façade second empire du centre d'art de la Malmaison invite le promeneur à découvrir l'art contemporain à travers des expositions temporaires. Les peintres du XXème siècle ont souvent arpenté les ruelles cannoises. Il n'était que légitime de leur réserver une place sur la croisette.

Cet été au centre d'art La Malmaison :

Le peintre russe Mansouroff est à l'honneur à Cannes. Paul Mansouroff est un avant-gardiste qui s'exila en France en 1929. L'exposition présente plus de 150 oeuvres qui permettent de comprendre l'univers du peintre.

 

 

Pour en savoir plus sur l'exposition.

  • Vue d'ensemble de la villa Domergue à Cannes © Hervé Fabre - 2014
  • Vue de Cannes depuis la terrasse de la villa Domergue
  • Vue extérieure de la villa Domergue
  • Intérieur de la villa Domergue avec vue sur la baie de Cannes
  • Les époux Domergue : le peintre Jean-Gabriel et la sculptrice Odette
  • Intérieur de la villa et peintures de Jean-Gabriel Domergue
  • Fresques de la villa Domergue
  • Fresques de la villa Domergue représentant les lévriers du couple
  • Jardins de la villa Domergue
  • Sculpture antique dans les jardins de la villa Domergue
  • Tombe des époux Domergue dans leurs jardins

La villa Domergue

Témoin de l'amour des artistes pour Cannes, la villa Domergue (voir la galerie photo ci-dessus) nous plonge dans l'univers du peintre Jean-Gabriel Domergue et de la sculptrice Odette Maugendre-Domergue. Des fresques de la maison à l'aménagement des jardins avec la stèle funéraire des époux, la villa émerveille par sa finesse et le sens esthétique de ses anciens propriétaires. En apothéose, la grande terrasse offre une vue panoramique des collines cannoises à la mer azurée.

Aujourd'hui propriété de la ville, la villa Domergue accueille expositions et concerts. A ne pas manquer !

Cet été à la villa Domergue :

Jusqu'au 24 septembre, Man Ray s'expose à côté des toiles de Domergue : une confrontation où s'oppose deux mondes de la modernité.

Pour les mélomanes, ne manquez pas le festival "Jazz à Domergue". Les concerts sont donnés en plein air sur la terrasse de la villa : magique !

Pour découvrir le programme complet du festival.

Partager :
Tags:

Commentaires

    Pass Patrimoine Côté