Noel 2021 PP Bandeau pages
29/03/2019

Vidéo : les joyaux de la couronne

<>

Une histoire de bijoux

Hortense de Beauharnais, fille de Joséphine de Beauharnais et reine de Hollande est, comme toutes les souveraines de son époque, parée de pierres précieuses. Son bijou le plus connu, le diamant rose, est rebaptisé en son honneur : l’Hortensia. Quelques années plus tard, ce diamant se retrouve en France, au cou de la belle-fille de la reine Hortense : l’impératrice Eugénie, épouse de Napoléon III. Ce bijou fait partie des joyaux de la couronne de France, aujourd’hui conservés au Louvre.

Ces joyaux sont les bijoux acquis par les différents rois de France. Ils appartiennent à l’Etat et sont exposés dans la galerie Apollon, ou conservés dans les réserves du musée. Sous le second empire, la collection n’est pas enrichie de façon extraordinaire. L’impératrice, qui aime les bijoux, est une femme très élégante et inventive. Elle fait donc transformer la totalité des diamants et des perles du Trésor, en somptueuses parures. L'un de ces bijoux est une couronne impériale qui a été spécialement réalisée pour Eugénie. 56 émeraudes et 2 480 diamants la composent.

Eugénie, de son vrai nom Eugénie de Montijo, est d’origine espagnole. Dotée d’une étonnante créativité, elle fait remonter le diadème orné du "Régent". Ce diamant de 140 carats, acquis par le régent Philippe d’Orléans, a servi de parure à différentes têtes couronnées du royaume. En effet, Louis XV le porte lors de son sacre, et le pommeau de l’épée d’apparat de Napoléon en est orné. Mais l’une des plus belles créations d’Eugénie est sans nul doute le célèbre nœud en diamant, exemple typique de l’inventivité de l’impératrice.

 

La surprenante création de la Fondation Eugène-Napoléon

Très vite, ses goûts luxueux font le tour de la capitale. Il lui est reproché d’être frivole et dépensière. Pourtant, elle n’est pas tout à fait celle qui est décrite.

La création de la Fondation Eugène-Napoléon, située dans le XIIe de Paris, illustre parfaitement l’un des traits de caractère d'Eugénie. En vue de son mariage avec Napoléon III, la commission municipale de Paris décide de lui offrir un collier. Elle fait voter une somme de 600 000 francs (1 million 500 000 euros) pour la création d’un collier. À la surprise de tous, Eugénie décide d'affecter cet argent à la construction d’un établissement dédié à l’éducation des jeunes filles pauvres, nécessiteuses ou orphelines.

 

Une personnalité dépeinte en toute sobriété

Dans la chapelle, se trouve une peinture murale, réalisée par Félix Barrias, qui représente l’impératrice Eugénie, offrant symboliquement le fameux collier aux jeunes filles de l’institution.

Pour marquer le fait que cet événement est lié à son mariage, l’impératrice est peinte en robe de mariée, néanmoins beaucoup plus sobre que dans la réalité.

Le deuxième témoignage est la forme étonnante du bâtiment, œuvre de l’architecte Hittorff, dessiné en forme de collier.

 

Cette vidéo est extraite du Grand Tour Opus 5, émission produite par Anaprod.

 

Partez à la découverte de plus de 600 merveilles de France avec le Pass Patrimoine !

Partager :

Commentaires

    Noel 2021 PP Cote