Pass Patrimoine 600 monuments 2022 page
12/01/2023
5200

Albi, la Rouge

La cité épiscopale d’Albi, dans le Tarn, est inscrite au Patrimoine culturel de l’Humanité par l’UNESCO, depuis juillet 2010. Albi et ses milles couleurs sont à découvrir en vidéo !

 

Albi : une cité épiscopale au Moyen Âge

Saviez-vous que la cathédrale d'Albi est la plus grande construction de briques au monde ?
L'édifice se place sous le patronnage de sainte Cécile, une célèbre martyre du Ve siècle dont les reliques ont été rapportées de Rome, pour être déposées dans la cité épiscopale d'Albi.
 
Au XIIIe siècle, l'hérésie cathare persiste encore dans le Languedoc. Pour affirmer la puissance de la foi catholique et de l'identité occitane, l'évêque d'Albi, Bernard de Castanet, décide d'ériger une cathédrale majestueuse au coeur de la ville. La première pierre est posée en 1282. 
La cathédrale se pare d'un immense donjon-clocher, achevé en 1493 grâce à l'action de l'évêque de la ville. 
 

La cathédrale Sainte-Cécile d'Albi

Si de l'extérieur, l'édifice semble avoir une architecture militaire et imposante, l'intérieur conserve tout le raffinement des édifices religieux. Des artistes italiens viennent au XVIe siècle embellir les murs de la cathédrale. Pour peindre, ils utilisent un bleu foncé, issu d'une roche prodigieuse, le lapis-lazuli. Ce bleu exceptionnel enchante au premier regard le visiteur ! 
Après de longs travaux de restauration au XIXe siècle, la cathédrale peut briller à nouveau. Elle est élevée au rang de basilique en 1947.
 
L'intérieur de la cathédrale Saint-Cécile d'Albi avec les peintures en lapis-lazuli

À quelques mètres de la cathédrale, la collégiale Saint-Salvi est dotée d’un remarquable cloître qui date de 1270. Entre le roman et le gothique, le cloître invite à suivre l'exemple des chanoines d'autrefois qui venaient là pour méditer et contempler.

La cathédrale, la collégiale ainsi que le palais épiscopal et les quatre quartiers médiévaux qui les entourent, forment un ensemble unique des XIe et XIIIe siècles.

Érigée en bordure du Tarn, la cité épiscopale est reliée au reste de la ville par le Pont Vieux, construit en 1040 !

 
La ville d'Albi construite au bord du Tarn

Le rayonnement artistique de la ville albigeoise

Le musée Toulouse-Lautrec dans le palais de la Berbie

À quelques pas de la cathédrale, se tient le Grand Théâtre des Cordeliers, construit par l’architecte Dominique Perrault en 2014. Cet édifice contemporain apporte une touche de modernité dans cette cité multiséculaire. 

Albi est bien évidemment indissociable du célèbre peintre Toulouse-Lautrec ! La ville lui a consacré un splendide musée, au cœur du palais de la Berbie. Forteresse du XIIIe siècle construite par les évêques d’Albi, ce lieu devient ensuite un palais d’agrément. On peut encore s'émerveiller devant les peintures Renaissances et les jardins à la française du palais. 

Depuis 1922, le musée Toulouse-Lautrec prend place dans cette magnifique demeure. On y admire peintures, dessins, lithographies et affiches, réalisés par l'artiste, né en 1864 dans la cité albigeoise.

Albi est aussi le lieu de naissance d'un autre personnage célèbre de l'histoire : Jean-François Lapérouse, grand navigateur au service de la couronne française. Le musée qui lui est dédié, situé sur l'autre rive du Tarn, détient quelques trésors de l'histoire maritime du XVIIIe siècle. On peut également y admirer des objets uniques provenant des épaves de la Boussole et de l'Astrolabe, les deux navires de Lapérouse qui ont fait naufrage en 1788 dans le Pacifique. 

Le voyage à travers l'histoire se poursuit dans les alentours d'Albi. Symboles de la puissance des comtes de Toulousede prodigieuses bastides médiévales se dressent au milieu de ce paysage verdoyant du Tarn : Gaillac, Castelnau de Lévis , Cordes-sur-Ciel

Découvrez le patrimoine français et belge gratuitement et pendant 1 an à travers 650 sites ! 

Tags: