Pass Patrimoine 600 monuments 2022 page
14492

Chaalis : la chapelle Sixtine française

Chapelle Sainte-Marie

 

Le trésor caché de l'église abbatiale de Chaalis

Caché derrière les ruines sublimes de la vaste église abbatiale de Chaalis se trouve un écrin de pierre qui abrite un trésor pictural : les fresques renaissance du Primatice.

Il s’agit de la chapelle abbatiale Sainte-Marie, surnommée la Sixtine française.

À l’image de l’ensemble de l’abbaye, l’histoire de la chapelle est mouvementée !

Construite sous le règne de Saint Louis, vers 1255-1260, elle est emblématique du style gothique rayonnant avec ses grands vitraux baignant la nef de lumière.

Annonciation de la chapelle Sainte-Marie

Un somptueux décor pour la chapelle

En 1541, l’abbaye et son domaine sont offerts à Hippolyte d’Este, cardinal de Ferrare, archevêque de Milan et lié à la famille de France par le mariage de son frère.

Il engage de nombreux travaux de restauration et d’embellissement des lieux, et tout particulièrement dans la chapelle.

Un décor somptueux s'organise à l'intérieur de la chapelle. Il est commandé par le cardinal vers 1545, au célèbre peintre italien Primatice qui officie déjà au palais royal de Fontainebleau pour François Ier.

Blason Cardinalice d'Hippolyte d'Este

Une iconographique très présente

Le programme iconographique de la chapelle est très riche.

Sur la contre-façade, dont la rose a été occultée, est figurée une grande scène de l’Annonciation surmontée par Dieu le Père et une nuée d’anges.

Les armoiries et la devise du cardinal apparaissent au-dessus de la scène.

Un véritable travail d'artistes

Anges arborant les instruments de la Passion

La voûte est ornée par les représentations des Pères de l’Église, les apôtres et les évangélistes. Tandis que dans les voutains qui surmontent le chœur, des anges tiennent les instruments de la Passion du Christ.

Autel et Blasons de la chapelle de Chaalis

Des fresques restaurées par un élève d'Ingres

Au cours des siècles, ces fresques se sont dégradées à cause de l’humidité des lieux.

Au XIXe siècle, madame de Vatry, propriétaire laïque de tout le domaine, fait restaurer les fresques par un élève d’Ingres : Paul Balze.

C’est lui qui imagine les décors de la partie basse des murs où sont figurés les blasons des abbés qui se sont succédé à Chaalis.

Nélie Jacquemart, dernière propriétaire des lieux, affectionnait tout particulièrement cette chapelle. Elle y a apporté quelques éléments de sa collection personnelle et y repose selon sa volonté.

 

Tombeau de Nélie Jacquemart

Où trouver l'Abbaye Royale de Chaalis ?

L'abbaye se situe dans le département de l'Oise (60), entre Senlis et Ermenonville, face à la mer de sable.
Pour voir le plan d'accès cliquez ici.

 
Partez à la découverte de plus de 600 merveilles de France et de Belgique avec le Pass Patrimoine !

Tags: