Pass Patrimoine pages
02/02/2016

Les tortues de la paix

Elles déferlent sur nos plages et nos parvis, carapacées de blanc, formant des sillons de chaînes écarlates sur le bitume gris de nos villes, ou le sable doré de nos plages. Elles - tortues faites de pvc -arrivent sous forme de « happening » au gré de son artiste, Rachid Khimoune, comme un garde-fou des horreurs du passé. Rencontre avec cet artiste pour qui « l’art est la mémoire de l’humanité, et dont les œuvres se doivent d’interpeller ».

Le 19 décembre 2015, sur le parvis de l’Hôtel de Ville de Paris, nombreux étaient les badauds curieux aux abords de cette marée de 1000 tortues. Celles qui représentent  la sagesse et l’humanité portent sur leurs dos, le moulage de casques de soldats de différentes armées (USA, Russie, Allemagne, Angleterre…).


Les tortues de la paix sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris

Ici sur le parvis de l’Hôtel de Ville, à un mois des attentats qui ont touché la capitale française, le message est fort. « Mais la Place de l’Hôtel de Ville est aussi liée aux horreurs de tortures et d’exécutions commises par le passé, sur cette place autrefois nommée Place de Grève ».

Rachid Khimoune est un artiste, un vrai, empreint d’un doux imbroglio d’inspirations, qu‘il puise à la fois dans son enfance et dans son regard sur le monde. « J’ai beaucoup voyagé, je suis allé chercher l’inspiration sur les supports a priori anodins de nos sociétés. J’y prélève ce que j’appelle « les peaux urbaines », plaques d’égouts, les mots « eau » et « gaz » dans toutes les langues, les prises électriques, pour inspirer mes créations ».


Les tortues de la paix à Omaha Beach

Son désir ? Que ses œuvres nous rappellent de « là d’où l’on vient pour comprendre là où l’on va. »

C’est au rythme de nos évènements historiques marquants, dans des lieux de notre patrimoine, que les tortues de la paix sortent de leur hibernation pour couvrir de leur manteau blanc les plages d’Omaha Beach, la cour du Château de Fontainebleau ou encore la Place du Trocadéro, seul lieu visité par Hitler à Paris pour célébrer sa victoire.


Tortues de la paix au Trocadéro à Paris

« Je parle de choses très graves et pourtant le choc est visuel, c’est un choc rétinien » Opérations réussies pour l’artiste, qui gagne un temps, le pari de mélanger l’esthétisme, la symbolique, et l’agréable de nous émouvoir dans les lieux emblématiques de notre patrimoine. « Les tortues reviendront, elles sont vouées à se rappeler à nous, j’irai là où il faudra livrer ce message ».


Tortues de la paix au château de Fontainebleau

L’invitation est ouverte…

Rachid Khimoune est l’auteur des 21 sculptures monumentales de bronze « Les Enfants du Monde » exposées dans le parc de Bercy à Paris.

Retrouvez ses créations sur son site internet : http://rachidkhimoune.com


Rachid Khimoune et ses tortues de la paix sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris
Partager :

Commentaires

    Pass Patrimoine Côté