Pub Pass Patrimoine Noel 2022 Pages
22/09/2022
698

Vidéo - La fête de la Saint Éloi à Graveson - Prix patrimoine du Wonder France Festival

Le Wonder France Festival a remis le prix patrimoine 2022 à Jérémy Laidi, pour sa vidéo qui met à l’honneur la fête de la Saint Éloi, dans le village provençal de Graveson !

Ces images exceptionnelles nous font vivre, en immersion, une tradition vivante, très répandue en Provence.

 

Une fête sous le patronage de saint Éloi

Éloi, né au VIe siècle dans la région de Limoges, est un talentueux orfèvre. Sur une commande du roi des Francs, Clotaire II, il réalise un trône en or. Avec le surplus de métal et de pierres précieuses, il confectionne un second trône qu’il offre au roi. Ce dernier reste admiratif devant tant d’honnêteté et de talents.

Ordonné prêtre en 632, Éloi fonde le monastère de Solignac, près de Limoges. Quelques années après, il est sacré évêque et fait bâtir dans tout le royaume plusieurs églises et monastères. Proclamé saint aussitôt après sa mort en 660, il devient le protecteur des corporations d’artisans, d’ouvriers et d’agriculteurs : orfèvres, maréchaux-ferrants, taillandiers, forgerons, selliers, fermiers etc. On le représente traditionnellement avec un marteau, des tenailles, une enclume ou encore un fer à cheval.

Le déroulement de la fête

À Graveson, situé près des Alpilles, le grand saint Éloi est vénéré depuis le XVe siècle. Il est célébré en hiver et en été, à l’occasion des récoltes.

Chaque année, le dernier week-end de juillet, le village organise les spectaculaires cavalcades : « carreto ramado ». Des chevaux de trait galopent à vive allure dans les rues, pour tirer la célèbre charrette. Chaque cheval est accompagné par un membre de la confrérie de saint Éloi, habillé en costume traditionnel. Cette confrérie remonterait au Moyen Âge, elle avait pour but d’assurer la défense des terres du village.

Les chevaux sont harnachés à la façon “sarrasine” avec des rubans et pompons colorés. La charrette est garnie de rubans, d’outils agraires et de plantes symboliques cultivées en Provence, comme le blé noir, l’avoine, le pin ou encore l’olivier.

Les attelages se forment en procession devant l’église où ils reçoivent une bénédiction pour s’assurer la protection du Ciel. Ils effectuent ensuite plusieurs tours du village.

Les femmes, en costume d’arlésienne, dansent au rythme des galoubets et tambourins. La veille de cette fête, les taureaux camarguais traversent le village pour gagner l’arène, encadrés par les gardians.

Cette coutume rurale ancienne fait partie du riche patrimoine vivant de la Provence et de la France !

Retrouvez tous nos articles sur les coutumes et traditions françaises !

Amoureux du patrimoine ? Visitez plus de 650 monuments en France et en Belgique pendant 1 an grâce au Pass Patrimoine !

 

 

Tags: