Exposition photographique à La Rance - mega banner -page

Poisson d'Avril !

Charles IX de France, d'après François Clouet, huile sur bois, Versailles, Musée national du château.

Savez-vous d'où vient la tradition des plaisanteries et autres facéties faites le 1er avril ?

L'origine est discutée, mais l'une des explications les plus populaires fait remonter cette coutume au XVIe siècle.
Jusqu'à cette époque, dans certaines régions, le premier jour de l'année, jour des étrennes, était encore célébré le 1er avril.

Mais, en 1564, le roi Charles IX promulgue l'Édit de Roussillon qui impose une date commune à toute la France : le 1er janvier.
Certains s'accrochent pourtant à leur tradition du 1er avril. Pour se moquer d'eux, leur entourage leur offre alors des cadeaux pour rire et leur font subir des plaisanteries peu méchantes.

On trouve également trace des origines de cette tradition cocasse dès l'Antiquité romaine.
À cette époque, la fête des Hilaria célébrée le 25 mars en l'honneur de Cybèle et du retour du printemps, était l'occasion de faire des farces et autres satires.

Statue de Cybele du Ier siècle avant Jésus-Christ, conservé à la Glyptothèque Ny Carlsberg de Copenhague

Mais pourquoi le poisson ?

Il existe également de nombreuses explications à ce sujet.

Les étrennes étaient souvent faites sous la forme de produits alimentaires. Le premier avril tombe souvent en période de carême où la consommation de viande était prohibée, le poisson est donc l'aliment de prédilection.

D'autres sources voient dans ce symbole un lien avec l'ouverture ou la fermeture de la période de la pêche selon les régions. 

Enfin certains voient également un lien avec le calendrier zodiacal puisque le 1er avril tombe juste après la sortie de ce signe.

Au début du XXe siècle, une nouvelle tradition prend forme, celle de s'envoyer des cartes, plus ou moins drôles ou romantiques, ornées de poissons.

Aujourd'hui, si les enfants s'amusent à coller des poissons en papier dans le dos de leurs camarades ou leurs proches, les médias s'amusent à inventer des informations et histoires plus ou moins insolites pour leurs lecteurs !

Aujourd'hui, si les enfants s'amusent à coller des poissons en papier dans le dos de leurs camarades ou leurs proches, les médias s'amusent à inventer des informations et histoires plus ou moins insolites pour leurs lecteurs !

 

Vitrail de la cathédrale de Chartres figurant le signe du Poisson

Pour aller plus loin

Livre : Fêtes et traditions de France

Partager :
Tags:

Commentaires

    PCC - Carré