Cet Ete je visite la France
10/09/2020

Roland Garros et les Quatre Mousquetaires

Les internationaux de tennis de France débutent aujourd’hui à Roland Garros. Événement majeur de la saison tennistique, il fait partie des quatre tournois du Grand Chelem, et est le seul disputé sur terre battue. Il bénéficie d’une aura et d’une couverture médiatique inégalée. Voilà qui mérite de s'intéresser de plus près à l'histoire de ce tournoi... 

 

La création de Roland-Garros

Le court Philippe Chatrier

Les Internationaux de France sont créés en 1925, mais c’est en 1928 qu’est fondé le stade Roland-Garros. En effet, les Français sont en finale de la coupe Davis et il faut un lieu à la mesure de l’événement.

Le Stade Français accepte de céder 3 hectares de terres à condition que le lieu porte le nom d’un de ses membres illustres. Le choix se porte sur le célèbre aviateur Roland Garros, mort pour la France en 1918.

Le premier court de Roland-Garros, qui accueille la finale de la coupe Davis, remporté par la France, est construit en bois.

 

Les Quatre Mousquetaires

Cette percée du tennis français sur la scène internationale se fait donc grâce à quatre joueurs de tennis exceptionnels. Ce sont les Quatre Mousquetaires.

Jacques Brugnon, Jean Borotra, Henri Cochet et René Lacoste gagnent ce surnom en référence au roman d’Alexandre Dumas, leur façon de jouer évoquant le maniement de l’épée et leur esprit conquérant rappelant celui des célèbres soldats béarnais.

Ce quatuor de joueurs réalise l’exploit de remporter la coupe Davis face aux États-Unis et sur leurs terres en 1927. C’est pour la revanche l’année suivante qu’est bâti Roland Garros. Les Quatre Mousquetaires sont à nouveau victorieux !

Depuis 1928, les Internationaux de France se jouent à Roland Garros.

Qui sont les Quatre Mousquetaires ?

René Lacoste

Chacun de ces soldats de la raquette a sa spécificité et son surnom.

René Lacoste est surnommé Le Crocodile ou L’Alligator par la presse américaine dès 1926. En effet, lors de la coupe Davis, il parie une valise en peau de crocodile avec le capitaine de son équipe qu’il parviendra à remporter un match décisif pour la compétition. Ce qu’il fait évidemment.
Ce surnom lui reste à cause de la ténacité dont il fait preuve sur les courts. Il ne lâche rien à ses adversaires. Dès cette époque il arbore un crocodile sur ses blazers. Ce symbole devient le logo bien connu de sa marque éponyme lancée en 1933.

Henri Cochet

Henri Cochet est surnommé Le Magicien. Il doit son surnom à sa manière de jouer : il a révolutionné le tennis en rejetant les anciennes théories et en inventant un style nouveau, selon son éternel adversaire américain William Tilden.

Jean Borotra

Jean Borotra a pour surnom Le Basque bondissant. Né à Biarritz, il ne pratique que la pelote basque jusqu’à ses 21 ans. Borotra découvre le tennis lors de son service militaire. Il remporte Wimbledon 5 ans après ! Il est également un des rares Européens de l’époque à remporter l’Open d’Australie, les moyens de locomotion étant alors beaucoup plus lents. 

Jacques Brugnon

Jacques Brugnon est surnommé Toto, personne ne sait vraiment d’où lui est venu ce surnom, mais il l’a conservé tout au long de sa carrière ! Excellent joueur de double, il est repéré dès son plus jeune âge pour faire équipe avec la célèbre Suzanne Lenglen. Il apporte ensuite son savoir-faire lors des matches de coupe Davis.

Partager :
Tags:

Commentaires

    Pass Patrimoine Côté