Cet Ete je visite la France

Le palais de la diète d’Alsace-Lorraine : de la politique à l’Art

Construction de la salle de théâtre, aujourd'hui inscrite à l'inventaire des Monuments Historiques.

L’histoire de la ville de Strasbourg est particulièrement riche, elle s'est inscrite dans les magnifiques monuments qui ponctuent ses rues et avenues. Tout le monde connait, entre autre, sa cathédrale qui a fêté son millénaire en 2015, mais il est un autre monument, beaucoup plus récent et bien moins connu, dont l’histoire et la beauté méritent que l’on s’y attache un moment. Il s’agit du palais de la diète d’Alsace-Lorraine.

Construit pour accueillir les institutions parlementaires du nouveau Reichsland, suite à l’annexion de la région par la Prusse en 1870, ce bâtiment se doit d’être à la hauteur des institutions qu’il représente. Un concours public est lancé en 1882, pour choisir ses concepteurs, ce ne sont pas moins de 309 architectes qui y participent !

Deux architectes de Leipzig emportent la mise. Ils créent un palais de style néo-renaissance, comme en témoignent les balustrades du toit et les bossages de la façade. Le programme iconographique est tout à la glorification de la région avec les figures allégoriques de l’Alsace et de la Lorraine qui dominent la façade, tandis que les armoiries des deux régions mais aussi des villes de Strasbourg et Metz entouraient celles de l’empire allemand, qui ont été bûchées depuis.

Construction du théâtre moderne après les bombardements de 1944.

Achevé en 1892, ce bâtiment perd sa vocation politique dès 1918, lors de la réintégration de l’Alsace et la Lorraine au territoire français. Le palais est alors transformé en conservatoire de musique et la salle qui abritait l’assemblée est convertie en salle de concert. Malheureusement cette partie arrière du bâtiment a été détruite lors de bombardements en 1944.

L’arrière du palais est remplacé par un bâtiment moderne achevé en 1957. Il accueille une salle de théâtre d'avant-garde pour l'époque, conçue sur un plan circulaire favorisant le rapprochement entre spectacle et spectateurs et dotée d'une acoustique exceptionnelle.
Depuis 1952, les lieux sont partagés entre le conservatoire de musique de la ville et le « Centre Dramatique de l’Est »  qui devient en 1968 le « Théâtre National de Strasbourg », seul théâtre National situé en région. Il abrite également en son sein l'une des deux Ecoles Nationales Supérieures d'Art Dramatique.

Depuis 1995, le conservatoire de Strasbourg a quitté les lieux. Les locaux qui lui étaient affectés ont depuis été abandonnés et murés, mais tout est resté en l'état : vestiaires, salles de cours avec tableaux noirs, salles de danse avec miroir et barre d’exercice, bureaux de l’administration et leurs placards vides, et même une salle de spectacle avec son orgue Curt Schwenkedel 1964.

Les façades et les toitures du bâtiment d'origine avec ses escaliers d'accès extérieurs ainsi que la salle de théâtre ont été inscrits à l'inventaire des Monuments Historiques en 1992.

Le bâtiment appartient au secteur de la Neustadt, inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis juillet 2017.

Pour en savoir plus sur le Théâtre National de Strasbourg.

Pour en savoir plus sur Strasbourg et sa région

Partager :
Tags:

Commentaires

    Pass Patrimoine Côté