Pass Patrimoine 600 monuments 2022 page
12/04/2023
3377

Les musées archéologiques en Bourgogne-Franche-Comté

En Bourgogne-Franche-Comté, les amoureux d’histoire et des vieilles pierres peuvent remonter le temps grâce à la contemplation des vestiges laissés par nos ancêtres sur les sites archéologiques.

Outre le célèbre site de Bibracte, les musées de la région, exposent des objets exceptionnels, qui témoignent du passage des civilisations.

Vie quotidienne, rites funéraires ou pratiques religieuses, ces trésors de l'archéologie nous sont parvenus du fond des âges pour raconter leur histoire…


Musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de Besançon ©Corinne Vasselet BFC Tourisme

Les Musées de Sens, Yonne

L’archéologie fait son entrée aux Musées de Sens, en 1844, lorsque la Société archéologique de la ville s’engage à étudier et à préserver les blocs de pierre datant de la Gaule romaine découverts dans le jardin de la mairie.

Après avoir reçu plusieurs donations, les Musées de Sens s’installe, en 1985, dans le palais de l’archevêque de Sens, jouxtant la cathédrale gothique.

Musées de Sens ©Lola Wanouno BFC Tourisme

Sens, située dans la vallée d’Yonne, est un site occupé par l’homme depuis des millénaires. Les hommes de la préhistoire puis de la protohistoire ont laissé sur leur passage de nombreux témoignages.

Aux Musées de Sens, des artefacts datant du Néolithique, comme une spatule ou des bois de cerfs, permettent de plonger entre 6 000 et 2 200 ans avant notre ère.

La visite se poursuit avec la présentation d'objets du quotidien datant de l’Âge du Bronze : rasoir, vase, couteaux, gobelet. Le trésor de Villethierry, découvert en 1969, est un ensemble de riches objets en bronze dont près de 900 bijoux sont exposés à Sens. La découverte de ces trésors a permis de redécouvrir le travail des artisans de l’an 1 100 av. J.-C. 

La cité gallo-romaine de Sens, appelée Agedincum, devient capitale de la Quatrième lyonnaise, l’une des grandes provinces administratives de l’empire romain. Les fouilles réalisées dans la cour du palais épiscopal de Sens entre 1982 et 1984, ont permis de découvrir, les restes d'une habitation gallo-romaine restée intacte. Ces souterrains ont été aménagés afin d’exposer les vestiges de l’Antiquité Romaine.

Des sculptures témoignent de la grandeur des édifices qui se trouvaient à Sens entre le Ier et le IIIe siècle ap. J.-C. Une collection de plus de 40 stèles funéraires témoigne de la richesse des rites et coutumes gallo-romains. Ces pièces sont autant d’indices sur la hiérarchie sociale à l’œuvre dans la cité de l’époque. Façade des thermes, mosaïques, chapiteaux et colonnes permettent de se représenter la vie de la cité il y a 2 000 ans.

Dans ce palais-musée, les collections de la ville sont encore aujourd’hui enrichies grâce aux fouilles réalisées par l’Institut National de Recherches Archéologiques Préventives (INRAP).

Visitez le Musée de Sens

Musées de Sens collections gallo-romaines ©Emmanuel Berry/ OT de Sens et du Senonais/ BFC Tourisme

Le Musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de Besançon, Doubs

La mosaïque de Neptune, IIe siècle ap. J.-C., Musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de Besançon ©Louis Giannotta BCF Tourisme

Dans le cœur historique de Besançon, le Musée des Beaux-Arts et de l’Archéologie prend place dans l’ancienne halle aux grains de la cité. Les collections d’archéologie y est exposée dès 1849, ce qui en fait l’un des plus vieux musées de France.

La muséographie du lieu est entièrement revue entre 1967 et 1970 par un disciple de Le Corbusier, Louis Miquel, afin de présenter au mieux les œuvres d'art et d'archéologie.

À travers une succession de paliers irréguliers, de trompe-l’œil et de jeux de lumière, le musée dévoile plusieurs collections d’objets découverts lors de fouilles régionales. De nombreuses sculptures, céramiques et peintures enrichissent notre compréhension des sociétés préhistoriques.

Le musée possède également une belle collection égyptienne qui vous entraîne à la découverte des rites funéraires au temps des pharaons.

Des sarcophages aux magnifiques décors côtoient les momies d’Ankhpakhere et Séramon. Une statue polychrome d’Osiris et un papyrus, prêtés par le Musée du Louvre, figurent également parmi les objets d’exception de cette section.

Après les merveilles d'Égypte Antique, poursuivez votre exploration des salles du musée à la découverte des artefacts préhistoriques provenant de la vallée du Doubs.

Admirez l’immense mosaïque de Neptune. Un chef-d’œuvre de près de 200 m² réalisé au milieu du IIe siècle de notre ère. Découverte en 1973 sous un chantier à Besançon, elle représente le dieu Neptune triomphant entouré de dauphins et autres animaux marins et fantastiques. Une prouesse à la fois artistique et technique.


Musée des Beaux-Arts et d’Archéologie, le taureau à trois cornes dit « Taureau d’Avrigney » ©Louis Giannotta BFC Tourisme 

Riche de collections abondamment fournies, ce musée vous réserve maintes surprises : monnaies antiques, mosaïque de Méduse ou encore mobilier de la nécropole de Saint-Vit sont autant de reflets de l’histoire que d’exemple des savoir-faire antiques.

Contemplez les galets peints 14 000 ans avant notre ère, des armes ou encore des bijoux datant des âges des Métaux. Ils témoignent de la présence humaine dans la région remontant à plusieurs millénaires.

D’autres objets, souvent découverts près des tombes, nous renseignent sur les croyances religieuses de ces premières civilisations. C’est le cas du célèbre taureau à trois cornes d’Avrigney, découvert en 1756 en Haute-Saône. Cette statue en bronze représente le dieu gaulois Tarvos Trigaranus.

Le Musée d’Archéologie de Besançon conserve également quelques trésors médiévaux de la région, comme le gisant de Jean Ier de Bourgogne, ou encore une rare statue de la Vierge allaitant l’Enfant Jésus.

Préparez votre visite du Musée des Beaux-Arts et de l’Archéologie

Le Musée de l’Abbaye à Saint-Claude, Jura

Fresque, Musée de l’Abbaye, ©Corinne Vasselet BFC Tourisme

Au cœur des Montagnes du Jura, explorez le Musée de l’Abbaye à Saint-Claude.

Depuis 2008, ce musée prend place au sein des bâtiments de l’ancienne abbaye bénédictine de Saint-Claude, autrefois appelé Condat.

Plusieurs objets ont été déposés dans ce lieu, après les fouilles lancées en 1998.

Ces fouilles ont permis d’explorer entièrement le site de l’abbaye, de l'étudier, puis de le restaurer pour accueillir du public.

Les vestiges archéologiques de ce site, situés dans les sous-sols, invitent à pénétrer au cœur de cette abbaye bénédictine dont l’histoire remonte à la fin de l’Antiquité.

Les visiteurs peuvent ainsi admirer la chapelle Notre-Dame-des-Morts et son vestibule du XIIe siècle, le cloître du XIe siècle ou encore les peintures murales du XVe siècle. Détail des plus étonnants, cette chapelle renferme une cuisine datant du milieu du XVIIIe siècle.

En effet ce lieu a servi de cuisine après la sécularisation de l’abbaye. Prenez le temps d’étudier le plafond de cette chapelle. Ici, la nef et l’abside ne sont pas recouvertes de voutes, mais d’un plafond plat.

La seconde chapelle funéraire, appelée Claude Venet, est également un trésor archéologique. Commandée par le chantre Claude Venet en 1478, elle renferme le tombeau de cet homme d’Église. Très bien conservé, ce dernier est toujours visible, enterré dans l’abside.

Saint-Claude figure comme l’un des plus anciens monastères de France. Aux côtés de la cathédrale actuelle, ancienne église abbatiale, le Musée de l’Abbaye permet véritablement de mettre en lumière les trésors de l’époque médiévale jurassienne.

Ce lieu, composé de vestiges archéologiques découverts en 1994, dévoile l’histoire des « monastères jurassiens ».

Vestibule du XIIe siècle, Musée de l’Abbaye ©Corinne Vasselet BFC Tourisme

En savoir plus sur le Musée de l’Abbaye à Saint-Claude

 Découvrez d’autres trésors archéologiques de Bourgogne-Franche-Comté

 

Tags: