08/01/2018

Le musée Matisse par Henri Matisse

Le saviez-vous ?

Henri Matisse est l'un des rares artistes à avoir participé de son vivant à la création d'un musée en son honneur.

Contrairement à ce qu'on pourrait croire, le premier Musée Matisse n'a pas ouvert ses portes à Nice, sur la Côte d'Azur qu'affectionnait le peintre, mais dans le département du Nord en région Hauts-de-France à quelques kilomètres seulement de Cambrai.

 

Maison de la famille Matisse à Bohain

Un enfant du Nord

Peintre du Sud, des îles et de la mer, Henri Matisse passe pourtant les 20 premières années de sa vie dans le Nord au cœur d'une région alors centrée sur l'industrie textile.

Matisse est né, le 31 décembre 1869, au Cateau-Cambrésis, chez ses grands-parents. Son enfance se déroule non loin de là, à Bohain-en-Vermandois, où son père s'installe comme droguiste et grainetier. 

D'abord pressenti pour reprendre l'affaire familiale, Henri Matisse devient finalement clerc d'avocat à Saint-Quentin en 1888.

Mais malheureux et fragile, il découvre la peinture au cours d'une convalescence. C'est la révélation.
Matisse fait alors tout pour rattraper sa destinée. Il s'inscrit à des cours en cachette puis s'envole pour Paris et les Beaux-Arts en 1891 à l'âge de 21 ans.

Hôtel de ville et beffroi du Cateau-Cambrésis

Le musée Matisse du Cateau-Cambrésis

Au début des années 1950, la ville natale du maître souhaite lui rendre hommage. Matisse accepte l'idée d'un musée et offre aux Catésiens 82 œuvres qu'il installe lui-même dans l'hôtel de ville sous la protection du beffroi.

Henri Matisse inaugure le musée le 8 novembre 1952 avec ces mots : 

"Mes concitoyens du Cateau, que j’ai quitté si vite pour aller où ma destinée m’a conduit, ont voulu honorer ma vie de travail par la création de ce musée. (…)

C’est dans la création de la chapelle de Vence que je me suis enfin éveillé à moi-même et j’ai compris que tout le labeur acharné de ma vie était pour la grande famille humaine, à laquelle devait être révélé un peu de la fraîche beauté du monde par mon intermédiaire.
Je n’aurai donc été qu’un médium.

Et comme rendant à César ce qui appartient à César, j’ai aidé la ville du Cateau à créer ce musée. Une partie du résultat d’une vie de travail qui m’a été imposée par la destinée, et donc justement bien placée.
Je remercie la ville du Cateau de m’avoir choisi."

L'histoire du musée ne fait que commencer. Quelques années plus tard, un autre enfant du pays, l'artiste Auguste Herbin, fait don de 24 de ses œuvres à la ville du Cateau-Cambrésis, puis en 1982 le musée reçoit d'importantes donations autour de Matisse. La municipalité décide alors de déplacer les collections dans un lieu plus approprié : le Palais Fénelon (voir photo de couverture et ci-dessous).

Inscrit aux monuments historiques depuis 1944, le Palais Fénelon est tour à tour, maison des évêques de Cambrai, caserne lors du passage des Autrichiens en 1870, filature de coton, école et marché couvert.
La porte monumentale qui permet d'accéder à la cour est l'œuvre de l'architecte Alexandre-Théodore Brongniart, auteur du palais de la bourse à Paris.

Devenu musée départemental en 1992, le Palais Fénelon est restauré et agrandit en 2002 pour devenir un écrin toujours plus éclatant des œuvres du maître Henri Matisse.


 

En ce moment au musée Matisse du Cateau-Cambrésis :

Au-delà des superbes collections Matisse, Herbin et Tériade, le musée présente, jusqu'au 4 mars 2018, une exposition inédite de l'artiste contemporain Alain Godon. 

L'artiste a effectué, pendant deux ans, un travail autour du voyage d'Henri Matisse à New York et à Tahiti.
Le résultat est un ensemble d'œuvres à la fois joyeuses et poétiques qui raviera tous les publics et toutes les générations. 

Alain Godon mélange les techniques (sculpture, peinture, collage, impression sur étoffe et même sur transat...) pour nous emmener dans un voyage au cœur de deux univers opposés dans la forme, mais si proches dans leur capacité à nous émerveiller et à inspirer le rêve.

Sous l'impulsion du plasticien, la bruyante et excitante ville de New York, comme la belle et envoûtante île de Tahiti, prend vie et nous laisse un sentiment de bien-être et de joie trop rare dans les musées.

Ne manquez pas cette exposition pour toute la famille que nous avons tant aimée. Une raison de plus de découvrir le musée du Cateau-Cambrésis qui vaut le détour.

Pour en savoir plus sur le musée et l'exposition, suivez ce lien.

Partager :
Tags:

Commentaires

    PCC - Carré