Exposition photographique à La Rance - mega banner -page

Le miracle champenois à Ervy-le-Châtel

Aujourd'hui membre du réseau des Petites Cités de Caractère, Ervy-le-Châtel a été pendant longtemps une place forte à vocation défensive. Le château-fort et le pâté (ville médiévale), sont alors protégés par des douves et des remparts. La cité est détruite en 1433, tandis que la Guerre de Cents Ans ravage le Royaume de France. À la suite de ce saccage, on décide de relever l’église de la ville consacrée à Saint-Pierre-ès-Liens.

Un exemple de statuaire de l'École Champenoise : la Vierge de Pitié, XVIe siècle

Au cours du siècle qui suit, l’église d’Ervy-le-Châtel connait son apogée.

La paix retrouvée permet à ce coin du Royaume de France de reprendre une part de son importance. Le comté de Champagne a été pendant longtemps un lieu d’échange et de brassage polarisé autour de ses grandes cités marchandes.

Ce climat de réouverture des routes commerciales est propice à l’arrivée de l’influence artistique italienne. C’est le début de ce que certains historiens de l’art qualifient de « miracle champenois ». Un moment où le style antiquisant se mêle aux formes héritées de l’époque médiévale.

Cette brise venue d’Italie souffle sur Ervy-le-Châtel et son église en pleine réédification en cette fin du XVe siècle. Les années qui suivent, voient l’émergence de nouveaux styles dans l’art de la sculpture comme du vitrail.

Saint-Pierre-ès-Liens bénéficie bien évidement de ce renouveau. L’église est progressivement ornée de ces nouvelles formes artistiques tout au long du XVIe siècle.

L'ancienne prision d'Ervy devenue Maison du Vitrail d'Armance

Aujourd’hui la Maison du Vitrail d’Armance rend hommage à ce savoir-faire.

Située en plein cœur d’Ervy-le-Châtel, elle a élu domicile dans un édifice de 1833. Jusqu’à la fin de la Seconde Guerre Mondiale, le bâtiment et ses douze cellules, ont servi de prison. Le caractère impénétrable de la bâtisse a été conservé lors des travaux de réhabilitation afin de rappeler sa première utilisation. L'obscurité naturelle régnant dans les anciennes geôles est désormais utilisée comme support lumino-éducatif pour vous entrainer à la découverte de l’univers du vitrail.

Au fil des anciens cachots, sont présentés les œuvres de cette École Champenoise, mais également les techniques employées pour créer et façonner ce verre pigmenté.

 

Découvrez les autres richesses d'Ervy-le-Châtel, petite cité médiévale de l'Aube

Partager :
Tags:

Commentaires

    PCC - Carré