Festival Un été en Gascogne 2017
20/05/2015

Les Quatre Mousquetaires de Roland Garros

Qui sont ces quatre soldats de la raquette ? Chacun d’entre eux à sa spécificité et son surnom.

René Lacoste est surnommé Le Crocodile ou L’Alligator par la presse américaine dès 1926. En effet, lors de la coupe Davis, il parie une valise en peau de crocodile avec le capitaine de son équipe qu’il parviendra à remporter un match décisif pour la compétition. Ce qu’il fait évidemment.
Ce surnom lui reste à cause de la ténacité dont il fait preuve sur les courts. Il ne lâche rien à ses adversaires. Dès cette époque il arbore un crocodile sur ses blazers. Ce symbole devient le logo bien connu de sa marque éponyme lancée en 1933.


René Lacoste

Henri Cochet est surnommé Le Magicien. Il doit son surnom à sa manière de jouer : il a révolutionné le tennis en rejetant les anciennes théories et en inventant un style nouveau, selon son éternel adversaire américain William Tilden.


Henri Cochet

Jean Borotra a pour surnom Le Basque bondissant. Né à Biarritz, il ne pratique que la pelote basque jusqu’à ses 21 ans. Borotra découvre le tennis lors de son service militaire. Il remporte Wimbledon 5 ans après ! Il est également un des rares Européens de l’époque à remporter l’Open d’Australie, les moyens de locomotion étant alors beaucoup plus lents. 


Jean Borotra

Jacques Brugnon est surnommé Toto, personne ne sait vraiment d’où lui est venu ce surnom, mais il l’a conservé tout au long de sa carrière ! Excellent joueur de double, il est repéré dès son plus jeune âge pour faire équipe avec la célèbre Suzanne Lenglen. Il apporte ensuite son savoir-faire lors des matches de coupe Davis.


Jacques Brugnon

Pour connaître l'histoire de Roland Garros.

Page 1  Page 2

 

Partager :

Commentaires

    Expo Forteresse de Chinon : A l'assaut