Festival Un été en Gascogne 2017

Palimpseste

Un palimpseste est un manuscrit dont le ou les premiers textes ont été effacés pour en écrire un nouveau.
Ce mot vient du grec palímpsêstos qui signifie « gratter de nouveau ».

Au Moyen Âge, les Européens écrivent sur des parchemins (supports faits en peaux de bêtes) et non sur du papier.
Ce support étant coûteux, les parchemins sont parfois grattés et réemployés pour écrire de nouveaux textes.

Echarnage et ponçage du parchemin, sur la herse

Codex Ephraemi conservé à la Bibliothèque Nationale de France

Ce sont souvent les moines copistes qui emploient ce procédé lorsqu’ils jugent que les textes précédemment inscrits sont dépassés ou devenus inutiles.

De nombreux textes antiques ont ainsi disparu, mais certains de ces palimpsestes ont été étudiés et d’anciens textes ont ainsi réapparu.

C’est le cas du Codex Ephraemi Rescriptus, conservé à la bibliothèque Nationale de France. Il comportait à l’origine des extraits de l’Ancien et du Nouveau Testament écrits en Grec au Ve siècle. Il a été recouvert, au XIIe, siècle par la transcription des sermons du théologien Ephrem le Syrien.

Ce terme est également utilisé en psychologie lorsque des faits nouveaux viennent en remplacer des anciens dans la mémoire des sujets.

Partager :
Tags:

Commentaires

    Expo Forteresse de Chinon : A l'assaut