sculptrices en périgord du 2 décembre 2016 au 27 février 2017 à Périgueux
Défilé de la Saint-Nicolas à Metz © Marc Feldmann

La Saint-Nicolas 

Le 6 décembre est un grand jour de fête dans le Nord et l’Est de la France. Nous célébrons, en effet, la Saint-Nicolas.

Traditionnellement dans ces régions, c’est ce personnage, et non le Père Noël, qui apporte les cadeaux aux enfants sages, tandis que le Père fouettard, qui l’accompagne, s’occupe des garnements.

Saint Nicolas © Looi de nl - CC BY-SA 3.0
Saint Nicolas et le Père Fouettard

Mais savez-vous qui était saint Nicolas et comment ces traditions sont arrivées dans ces contrées ?

Statue reliquaire de saint Nicolas ©  C. Philippot / CRT Lorraine
Statue reliquaire de saint Nicolas dans la basilique Saint-Nicolas-de-Port

Saint Nicolas a vécu en Asie Mineure aux IIIe et IVe siècles où il est évêque de Myre.

Icône byzantine en céramique du Xe siècle figurant saint Nicolas, conservée au musée Walters
Icône byzantine en céramique du Xe siècle figurant saint Nicolas,
conservée au musée Walters à Baltimore

Il est au cœur d’une légende qui fait de lui le Saint Patron des enfants. La voici :

Trois jeunes enfants égarés après être allés glaner dans les champs trouvent refuge chez un boucher. Celui-ci les accueille et les nourrit avec bienveillance avant de leur offrir un lit. Il profite alors de leur profond sommeil pour les égorger, les découper en morceaux et les jeter dans son saloir.

Sept  années plus tard, saint Nicolas, passant dans la région, entend cette terrible histoire. Il se rend chez le boucher, qui flatté d’une telle visite, l’accueil avec amabilité. Saint Nicolas réclame du petit salé qui est au saloir depuis 7 ans. Le boucher comprend alors et tente de s’enfuir, mais saint Nicolas l’arrête et ressuscite les 3 enfants.

Statue de saint Nicolas et les trois enfants, conservée au musée départemental de Haute-Saône © BERNARDOT Claude-Henry
Statue de saint Nicolas et les trois enfants,
conservée au musée départemental de Haute-Saône

Le culte de saint Nicolas arrive en Europe de l’ouest dès le Xe siècle.
En Lorraine, c’est grâce au chevalier Aubert de Varangéville que le culte s’implante. Ce dernier rapporte de Bari (en Italie), une phalange du saint, qu’il offre à son village natal, situé au sud de Nancy. Ce village prend le nom de Saint-Nicolas-de-Port, où une grande basilique dédiée au saint est édifiée dès 1093.

C’est ainsi que saint Nicolas devient le patron de la Lorraine. Son culte se développe ensuite dans les régions voisines.

Basilique Saint-Nicolas-de-Port © Antoine Taveneaux
Basilique Saint-Nicolas-de-Port

Aujourd’hui c’est toujours depuis la basilique de Saint-Nicolas-de-Port que s’élance la procession aux flambeaux qui marque le début des festivités de la Saint-Nicolas, le week-end précédant la fête.

Processions aux flambeaux de la Saint-Nicolas © C. Philippot / CRT Lorraine
Processions aux flambeaux de la Saint-Nicolas

Dans la nuit du 5 au 6 décembre, les enfants déposent devant leur porte une boisson pour le saint et une carotte pour son âne.
Avec son habit rouge et sa belle barbe blanche, saint Nicolas est devenu le modèle du Père Noël qui a pris peu à peu sa place dans l'imaginaire collectif. 

Saint-Nicolas à Metz © Marc Feldmann
Saint-Nicolas là Metz

Pour en savoir plus sur la Saint-Nicolas en Lorraine.

À voir également :

Article : Coutumes et traditions de Noël
Article : Coutumes et traditions de Noël
Vidéo : Noël en Alsace
Vidéo : Noël en Alsace

 

Scroll to Top