CIC, partenariat patrimoine culturel, J'aime mon patrimoine, rose de reims, chateau de Blois
Bol de cabaret et sa soucoupe en porcelaine de Saint-Cloud © CD92/ Musée du Domaine départemental de Sceaux. Photographie P. Lemaître

La porcelaine oubliée

Le saviez-vous ? C’est à Saint-Cloud qu’a été implantée la première manufacture de porcelaine d’Europe.

Fondée sur les bords de Seine en 1666 pour produire de la faïence, la manufacture de Saint-Cloud crée des modèles en porcelaine tendre dès les années 1690.

Au XVIIe siècle, la porcelaine rapportée de Chine par la Compagnie Orientale des Indes connaît un vif succès dans la haute société française.

De nombreuses manufactures cherchent alors à reproduire cette matière mais sans kaolin, ingrédient maître de la production chinoise. La tâche s’avère compliquée.

Chinoiseries en porcelaine tendre de Saint-Cloud © Ville de Saint-Cloud – Musée des Avelines /A. Bonnet
Chinoiseries en porcelaine tendre de Saint-Cloud

La recette d’une porcelaine tendre est finalement mise au point à la manufacture de Saint-Cloud à la fin des années 1690.

Son secret de fabrication vient de la fritte utilisée pour remplacer le kaolin chinois et donner à la porcelaine sa translucidité. Ce mélange de silice, sel marin, soude et potasse se vitrifie à la cuisson avant d’être réduit en poudre et ajouté à l’argile. Une glaçure transparente à base de plomb donne au tout sa brillance.

Les décors en camaïeu de bleus sont créés grâce à de l’oxyde de cobalt.

Boîte à épices en porcelaine tendre de Saint-Cloud © Martine BECK COPPOLA
Boîte à épices en porcelaine tendre de Saint-Cloud

Le succès est immédiat et la visite de la manufacture devient même une excursion à la mode pour la cour. Ainsi, Monsieur et Madame (le frère de Louis XIV et son épouse) s’y rendent plusieurs fois dès 1700. La duchesse de Bourgogne dit également que cette porcelaine : « n’a point de semblable dans toute l’Europe ».

Pot à fard et pot à jus en porcelaine tendre de Saint-Cloud © Ville de Saint-Cloud – Musée des Avelines /A. Bonnet
Pot à fard et pot à jus en porcelaine tendre de Saint-Cloud

Cet engouement se perpétue jusque dans les années 1750. Mais la manufacture finit par s’essouffler et fait faillite en 1766 date à laquelle ses fours s’éteignent.

Il y a plusieurs raisons à ce déclin. En France, plusieurs manufactures, dont celle de Chantilly, se créent et viennent faire concurrence à la manufacture de Saint-Cloud. Mais c’est la fondation en 1756 de la manufacture de Sèvres, soutenue par la favorite royale Madame de Pompadour qui porte un coup d’arrêt à sa voisine.

Le coup fatal est donné par les Chinois ! Au XVIIIe siècle, l’engouement pour les pièces de la manufacture de Saint-Cloud est tel qu’un marchand français en a fait reproduire en Chine, en porcelaine dure, afin des les importer en Europe à un tarif moindre.

En effet, la technique complexe de porcelaine tendre de Saint-Cloud produit un taux de rebuts important, augmentant ainsi fortement son prix. Au contraire, la porcelaine dure chinoise a un coût faible permettant ainsi au marchand de réaliser un large bénéfice !

Pots à fard en porcelaine tendre de Saint-Cloud © Ville de Saint-Cloud – Musée des Avelines /A. Bonnet
Pots à fard en porcelaine tendre de Saint-Cloud

Cette porcelaine tendre de Saint-Cloud et son histoire sont à découvrir dans l’exposition Tendre porcelaine de Saint-Cloud, au musée des Avelines, jusqu’au 19 mars, entrée gratuite.
Pour en savoir plus sur l'exposition cliquez ici.

Tendre porcelaine de Saint-Cloud affiche
Exposition Tendre porcelaine de Saint-Cloud au musée des Avelines

À voir également :

Article : la faïencerie de Gien
Article : la faïencerie de Gien
Article : Dentelle de Calais Caudry
Article : Dentelle de Calais Caudry

 

 

 

Scroll to Top