Exposition - A l'assaut - Forteresse royale de Chinon
Fêtes de Noël

Coutumes et traditions de Noël :
La table et ses gourmandises

Le temps de l'Avent et les festivités de Noël sont marqués par de nombreuses coutumes et traditions. Certaines se perdent dans les temps immémoriaux, bien avant la christianisation, tandis que d'autres bien plus récentes sont aujourd'hui incontournables...

Suivez-nous dans le monde chaleureux de Noël :

Le Sapin de Noël
Le Père Noël
La crèche
La table de Noël et ses gourmandises
Les rassemblements populaires

La table de Noël et ses gourmandises :

Les fêtes de Noël sont souvent l’occasion de se retrouver en famille autour d’un bon repas. Si aujourd’hui, nos tables de fête sont souvent chargées de foies gras, huîtres, saumons, volailles et autres accompagnements de choix, mais ces plats ont longtemps été bien différents.

Volaille de Noël
Volaille de Noël

Certaines régions ont conservé leurs traditions particulières tandis que d’autres se sont peu à peu perdues.
Nous vous proposons un petit tour d’horizon, non exhaustifs, des traditions gastronomiques de Noël !

Noël en Provence :

C’est en Provence que l’on trouve les traditions liées au repas de Noël, les plus ancrées. Du dressage de la table aux desserts, en passant par les plats, tout est codifié !

Tout d’abord, la table familiale est couverte de trois nappes blanches. En son centre sont posés trois chandeliers illuminés et trois soucoupes de blé germé, planté le 4 décembre, lors de la Sainte Barbe, pour prédire la réussite des moissons suivantes.
Cette répétition du chiffre trois et un rappel de la Trinité (Dieu le Père, le Fils et l’Esprit-Saint).

Gros souper © jean-louis zimmermann —CC BY 2.0,
Table du Gros Souper en Provence

Le Gros Souper est pris le soir du réveillon de Noël, avant la messe de minuit. Contrairement à ce que son nom pourrait indiquer, il se compose de sept plats dits « maigres », c'est-à-dire sans viande ni nourriture fastueuse. Les plats peuvent différer selon la région de Provence. Ce sont généralement des légumes (céleris, cardes, choux-fleurs, épinards…), du poisson ou des coquillages, des soupes ou encore une omelette.
Le nombre de plats, 7, rappelle les sept douleurs de la Vierge.

Après la messe de minuit, sont servis les traditionnels 13 desserts, (calenos en Provençal) dont le chiffre rappelle les membres présents lors de la Cène (dernier repas de Jésus entouré de ses 12 apôtres).
Ils restent sur la table jusqu’au 27 décembre.

13 desserts
13 desserts de la tradition provençale

Les fruits frais : pommes, oranges, poires et raisins.
Les quatre fruits secs qui rappellent chacun un ordre de moines mendiants : figues sèches (Franciscains), amandes (Carmélite), raisins secs (Dominicains) et noix (Augustins),
Les dattes : symbole du Christ venu de l'Orient,
Les nougats noirs et blancs : Certains y voient une représentation des confréries de pénitents blancs et noirs. D’autres voient dans le nougat blanc, doux et onctueux et le nougat noir plus dur et cassant une opposition de la pureté et du bien face à l'impur aux forces du mal.
La fougasse à l'huile d'olive (la pompe) : galette ronde aplatie à l'huile d'olive,
La pâte de coings ou fruits confits dans la région d'Apt ou de Carpentras,
Les oreillettes : de petites gaufres légères et fines.

13 desserts de Provence
13 desserts de Provence

Le boudin de Noël :

Avant la volaille qui est désormais reine de nos assiettes festives, dans de nombreuses régions françaises, le plat traditionnel était le boudin.

Pour les plus pauvres, il s’agit d’abord d’une bouillie de mie de pain, lait, graisse de porc et fécule avec quelques morceaux de viande de porc ou de volaille.

C’est au XVIIe siècle qu’un cuisinier, qui n’a pas laissé son nom dans l’histoire, a l’idée de sophistiquer la recette en enserrant cette préparation dans un boyau de porc, ce qui lui donne meilleure allure. C’est ainsi que naît le boudin blanc. Cette tradition se répand alors jusque dans les familles les plus aisées qui ajoutent à l’envi des ingrédients plus fastueux : morilles, truffes ou foie gras.

Boudin Blanc © Andrew Huff – CC BY SA 2.0
Boudin Blanc de Noël

Les spécialités sucrées :

Dans les régions du Nord et de l’Est de la France ce sont des spécialités sucrées qui sont particulièrement mises en avant lors de ces fêtes.

Dans le Nord et en Champagne, un pain brioché parfois agrémenté de raisins secs, pépites de chocolat ou grains de sucre, était offert aux enfants en plus de l’orange. Sa forme rappelle celle de l’enfant Jésus emmailloté. Cette friandise porte un nom différent selon les régions : coquille, cougnou, cuniole ou encore quénieu en Champagne.

Cougnous © farfouillechani – CC BY SA 2.0
Cougnous

En Alsace, ce sont les fameux Bredeles qui sont à la fête dès les premiers jours de l’Avent. Ces biscuits secs sont confectionnés en famille lors des longues soirées d’hiver. Au citron, à la vanille, à la cannelle, aux noix ou encore au chocolat, il y en a pour tous les goûts et de toutes les formes !

Bredeles © RobertK - CC BY-SA 2.0
Bredeles en Alsace

Bien sûr, notre article n’est pas exhaustif, n’hésitez pas à nous faire part de vos traditions régionales en nous envoyant un mail ici !

Coutumes et traditions de Noël : Le Sapin de Noël
Coutumes et traditions de Noël : Le Père Noël
Coutumes et traditions de Noël : La Crèche
Coutumes et traditions de Noël : Les rassemblements populaires

À voir également :

Article : idées de cadeaux de Noël
Article : idées de cadeaux de Noël
Quiz repas de fêtes
Quiz : les repas de fêtes
Scroll to Top